Lettre de doute amoureux : 2 modèles

Trouver les bons mots pour écrire une lettre

Il y a des choses qu'on aimerait dire à ceux qu'on aime. Mais on ne sait pas toujours par où commencer, comment trouver les bons, véhiculer la bonne intention. Aujourd'hui, on vous aide à vous lancer et envoyer la plus belle des lettres:

Une histoire d’amour est une belle aventure mais elle n’est pas tous les jours sereine. Il arrive que le doute s’invite dans le couple. Doute sur ses propres sentiments ou ceux de son partenaire, sur sa vision de l’avenir. Questionnement sur la réciprocité, son engagement ou celui de l’autre. Quand on tombe amoureux et qu’on se lance dans une relation, le futur n’est pas tout tracé. Des bas peuvent s’inviter, des mauvaises surprises, des épreuves, des déceptions. Vous ne savez plus où vous en êtes ? Ou c’est votre partenaire que vous ne reconnaissez plus ? L’inquiétude vous submerge et vous avez besoin d’éclaircir la situation. Il faut parfois remettre les choses en question pour repartir, à deux, sur de bonnes bases. Vous éprouvez le besoin de lui écrire une lettre de doute amoureux pour comprendre ce qui se passe. Voici deux modèles pour vous inspirer selon votre situation personnelle.

Pourquoi écrire une lettre de remise en question en amour ?

Parler d’amour a regroupé des dizaines d’exemples ou de modèles de lettres dans une rubrique Lettres de remise en question car cela fait partie de l’amour. En couple, tout le monde connaît à un moment ou à un autre de sa relation une situation qui peut tout remettre en cause. Que ce soit une affaire de sentiments, d’engagement, de projection, de vision de la vie de couple et/ou de famille… L’incompatibilité amoureuse peut s’inviter pour de multiples raisons, ou encore la tiédeur des sentiments par exemple.

 
 

Dans une relation, il y a des disputes, des incompréhensions, des tensions parfois qui peuvent tout bouleverser. Mais aussi des déceptions, des trahisons, des mensonges.

Savoir se remettre en question, soi et/ou son couple, c’est savoir demander pardon, savoir dire merci, comprendre qu’on a une responsabilité dans ce qui arrive dans son couple.

Une lettre de doute amoureux, pour dire quoi ?

Dans une lettre de doute amoureux, vous osez enfin dire à l’autre ce que vous pensez ou ressentez depuis un moment. Par l’écrit, par les mots, il est souvent plus facile de prendre du recul sur les choses et de s’exprimer sans se laisser submerger par ses émotions.

Est-ce vous qui doutez de vos sentiments, de votre engagement ? Vous qui vous en voulez ou qui souhaitez demander pardon ?

Ou au contraire, voulez-vous faire comprendre à votre partenaire que vous ne pouvez plus continuer ainsi ? Que s’il n’ouvre pas les yeux, qu’il ne réagit pas, qu’il ne vous donne pas de preuves d’amour, alors votre histoire est en danger ?

Peut-on changer l’autre en amour ? Non, on ne doit pas demander un changement total à l’autre. Mais une remise en question, oui, est nécessaire et tout le monde est capable de le faire, il suffit de mettre de côté son égo, et de ne pas être têtu ou de mauvaise foi.

Ainsi, une lettre de remise en question peut sauver un couple de la rupture, ou servir de déclencheur pour une séparation quand cette lettre est la dernière chance laissée à sa relation. Dans les deux cas, elle est bénéfique car elle permet d’exprimer ses doutes clairement et de tout mettre en exergue pour avancer.

Nous vous proposons ici deux modèles de lettres de doute dans une relation amoureuse. La première de la part d’une femme qui ne sait plus où elle en est de ses sentiments et de son engagement après presque un an de relation. La seconde, elle, émane d’un homme marié depuis plusieurs années qui ne comprend pas le changement de comportement de sa femme et qui se pose des questions sur l’avenir de leur mariage.

Lettre de doute amoureux : Je ne sais plus où j’en suis

Lettre de doute amoureux

 Antoine,

Quand je t’ai rencontré il y a un an, j’ai eu un coup de cœur pour toi. Peut-être même un coup de foudre. Il y a eu tellement d’attirance physique entre nous, de désir c’est vrai, et d’envie de passer beaucoup de temps ensemble qu’on a fait les choses vite. Très vite. Trop vite ?

A se voir très souvent, à dormir ensemble, à partager nos weekends, à rencontrer nos amis respectifs et ensuite à vivre ensemble.

Je n’ai pas de regrets, je n’ai pas de raison d’en avoir. Nous avons suivi notre instinct, nos émotions, vécu le moment présent. Peut-être avec beaucoup d’insouciance, de la folie même pour franchir toutes ces étapes en quelques semaines ou quelques mois.

Ce lâcher prise, il nous a fait du bien, je pense que nous en avions tous les deux à la fois besoin et envie. Mais aujourd’hui, alors que nous seront bientôt ensemble depuis un an, je ressens comme un essoufflement.

Comme un doute, un questionnement et je t’avoue que je ne sais plus où j’en suis.

Le fait de vivre ensemble nous a plongés dans un quotidien aux antipodes des premiers mois où tout n’était que légèreté. Se désirer, être amoureux, se manquer mais se revoir vite, ça a construit les premiers temps de notre histoire.

Mais ne sommes-nous pas allés trop vite en vivant l’un chez l’autre ? N’avons-nous pas tué malgré nous la petite flamme en brûlant certaines étapes ?

Partager le quotidien ensemble, c’est découvrir son partenaire autrement. Et peut-être qu’il est essentiel de bien se connaître, dans notre quasi entièreté, mais avant de vivre ensemble.

J’ai peur que nos défauts respectifs, nos petites manies, nos habitudes, nos différences aussi prennent le pas sur tout le reste et gâchent ce qui faisait notre histoire jusqu’à présent.

Pour tout te dire, je suis perdue. Et je n’ai pas trouvé d’autres moyens que celui de t’écrire pour essayer d’y voir plus clair et partager avec toi mes doutes.

Je suis sincère, depuis le début et j’ai adoré notre histoire. Mais celle qu’on vit actuellement s’éloigne de cette passion amoureuse des premiers mois. Je sais qu’elle ne peut pas durer toujours à l’identique, qu’une relation évolue dans le temps. Et que la routine s’invite inexorablement dans un couple.

Mais pas encore, pas tout de suite. La passion ne peut pas s’éteindre, pas déjà, au bout d’à peine un an !

C’est comme si nous étions un couple fusionnel qui aurait basculé dans une routine en un claquement de doigts, juste en posant nos valises dans le même appartement.

Et je ne veux pas de ça, j’ai pour notre histoire d’autres envies, d’autres rêves, d’autres projets.

Faut-il ralentir le rythme ? Réapprendre à se manquer en ne vivant pas ensemble au quotidien ? Prendre le temps de nous connaître vraiment avant de franchir cette étape ?

Après tout, nous avons le temps, non ? Pour moi ce n’est pas une régression mais je ne peux évidemment pas t’imposer quoi que ce soit. J’aimerais savoir ce que tu ressens, penses et veux. Je sais que tu es conscient de nos problèmes actuels mais comment veux-tu y remédier ?

Je t’aime encore, je t’aime toujours et si je ne sais plus trop où j’en suis, ce n’est pas au niveau de mes sentiments. Ce n’est pas une lettre de rupture mais plutôt comme une page de mon journal intime que je t’aurais dévoilée.

J’ai besoin qu’on donne un second souffle à notre histoire pour ne pas se perdre. Besoin de preuves d’amour, d’un mode de fonctionnement différent. Envie de retrouver la magie des débuts.

J’espère que nous avons les mêmes attentes, les mêmes envies, les mêmes projets. Et que nous pourrons vite en parler. 

Lettre de doute amoureux : Je ne te reconnais plus

Lettre de doute amoureux

Karine,

Il est très difficile pour moi de t’écrire cette lettre aujourd’hui, mais je n’ai pas le choix. Tu ne me laisses plus le choix. J’ai l’impression d’avoir été projeté dans une vie parallèle depuis quelques mois et honnêtement, je n’en peux plus.

Je ne comprends plus grand-chose à notre couple, à notre mariage, à notre vie. Pour faire simple, c’est comme si je vivais avec une étrangère depuis 6 mois.

Les choses ne sont évidemment pas figées dans la vie et donc dans notre mariage non plus. Il y a des hauts et des bas, des bons et des mauvais jours, j’en ai bien conscience.

Nous ne sommes plus exactement les mêmes personnes qu’à notre rencontre, nous avons mûri, changé, ensemble et séparément chacun de notre côté. Mais ces changements n’étaient pas une entrave à notre bonheur conjugal jusqu’à présent. Enfin jusqu’à il y a un an environ.

Tu as beaucoup changé au cours de cette dernière année. A tel point que c’est bien simple même, je ne te reconnais plus.

Tu n’es plus la femme dont je suis tombé amoureux, que j’ai épousée, avec qui j’ai eu deux merveilleux enfants.

J’ai essayé de comprendre, de te parler, de suivre tes changements mais c’est peine perdue. Tu as mis une barrière entre nous et je vois bien que tu ne veux pas que je la franchisse.

Tu t’isoles de plus en plus, tu dis que tu as besoin de temps pour toi, tu as perdu de ta spontanéité. C’est comme si tu étais sans arrêt soit sur le qui-vive, soit ailleurs.

Alors il paraît que la crise de la quarantaine n’est pas une invention et que les 40 ans résonnent souvent, comme pour chaque décennie, comme une sorte de bilan.

Je l’entends, je le sais, je suis passé par là, à ma façon. Seulement je ne suis pas tombé de la dernière pluie non plus. Je ne suis pas idiot et aveugle au point de ne pas voir et comprendre que tu n’es plus là. Et cet ailleurs qui t’appelle semble t’intéresser davantage que ta vie de couple et de famille.

Es-tu infidèle ? As-tu carrément une double vie ? Je n’aime pas avoir à te poser ces questions mais il a bien fallu me rendre à l’évidence. Il y a certains signes qui ne trompent pas.

Mais pour autant, je refuse de devenir fou à cause de ça, de te fliquer, de m’énerver. Si notre avenir est menacé ou que notre couple est déjà mort à tes yeux, j’estime avoir le droit de le savoir.

J’espère que tu ne vas pas oublier que le respect et l’honnêteté sont deux valeurs fondamentales de notre couple.

Là, je m’imagine un scénario dans ma tête alors que j’aimerais juste la vérité. Pourquoi as-tu autant changé ? Que se passe-t-il ? Pourquoi tu ne me parles plus ?

Sois honnête et admets que tu ne supporterais pas la situation inverse. Alors prends ton courage à deux mains et dis-moi les choses.

Je mérite mieux que ça et je ne comprends pas que tu laisses la situation pourrir ainsi. Sincèrement, notre mariage ne vaut pas une discussion franche, enfin ?

Je n’ai pas toutes les réponses pour comprendre et pour savoir ce que je veux faire. Mais ce que je sais c’est que je ne veux pas continuer ainsi ce jeu de dupes. Si notre mariage est remis en question, j’estime avoir le droit de le savoir.

Cette lettre, tu peux la prendre comme une lettre d’ultimatum pour avoir enfin la discussion qui s’impose. Je ne te laisserai plus fuir lâchement tes responsabilités et la réalité. Quoi que tu fasses, ressentes ou veuilles, j’ai le droit de le savoir. 

Première réaction d'un lecteur

Cet article est récent et vous êtes sans doute un des tous premiers lecteurs à le dénicher... Soyez le premier à laisser un commentaire, partager un avis, une idée... pour lancer la discussion :).

Voir les commentaires

Vous aimez lire sur l'amour ?

Recevez 1 e-mail par mois contenant les nouveaux articles les plus appréciés par la communauté Parler d'Amour

Laisser un commentaire