Lettre de souffrance amoureuse : tu m’as brisé le cœur

Trouver les bons mots pour écrire une lettre

Il y a des choses qu'on aimerait dire à ceux qu'on aime. Mais on ne sait pas toujours par où commencer, comment trouver les bons, véhiculer la bonne intention. Aujourd'hui, on vous aide à vous lancer et envoyer la plus belle des lettres:

On sait que l’amour peut être une source de chagrin et de douleur. Ne dit-on pas qu’aimer, c’est prendre le risque de souffrir ? Bien sûr, c’est avant tout un grand bonheur d’aimer et d’être aimé en retour. Seulement, il arrive qu’une histoire s’achève, que la réciprocité des sentiments s’envole, que l’amour s’en aille. Et c’est alors la blessure forte d’un chagrin d’amour qui s’invite dans le cœur. La souffrance est parfois si vive qu’elle paraît insoutenable. On a l’impression qu’on ne s’en remettra jamais. Une trahison ou une rupture peut, sur le moment, prendre toute la place au point d’occulter le reste. C’est le sens de cette lettre de souffrance amoureuse de Nadia pour son ex, Anthony. Tu m’as brisé le cœur, voilà ce qu’elle ressent alors qu’il l’a quittée sans qu’elle ne comprenne vraiment les raisons de cette séparation.

Lettre de souffrance amoureuse : tu m’as brisé le cœur

Anthony,

 Je ne sais pas si cette lettre servira à quelque chose, quand je constate l’accueil réservé à mes sms. Des réponses laconiques qui n’en sont pas ou un silence assourdissant d’indifférence et de mépris.

Tu hésites entre le silence radio d’un ghosting et les sursauts qui te font me répondre par onomatopées. Mais moi tout ce que je te demande, c’est le respect d’une vraie réponse, d’une vraie rupture en somme. Celle que tu n’as pas eu la décence d’assumer.

Tant pis si cette lettre ne trouve pas de réponse chez toi, elle sera ma dernière tentative, comme une bouteille à la mer. Mais au moins je n’aurai aucun regret. J’aurai vidé mon sac, allégé mon cœur et je serai en paix avec ma conscience. Contrairement à toi.

Comment peux-tu te comporter ainsi ? Tu sais pertinemment que tu me brises le cœur en agissant de cette façon… Et pourtant c’est comme si tu t’en foutais.

Tu n’es plus l’homme que j’ai rencontré. L’homme que je croyais connaître et que j’ai tant aimé. Je ne peux pas croire que tu m’aies menti si longtemps ou que tu aies changé.

Alors j’ai besoin de réponses, de comprendre ce qui s’est passé. Pourquoi un tel comportement ? Un tel mépris, un tel rejet, un tel abandon ?

Bien sûr que mon cœur saigne et que je souffre de ton désamour, c’est évident puisque j’ai toujours été sincère avec toi.

Mais je préfèrerai mille fois une raison concrète et assumée, une rupture franche que cette lâcheté de ta part.

Comment peux-tu te regarder dans la glace et te comporter ainsi ? Mais qui es-tu en fin de compte ?

Lettre de souffrance amoureuse : qui es-tu vraiment ?

Où est passé celui avec qui j’ai partagé tant de moments romantiques ? L’homme qui disait m’aimer et qui me le prouvait d’ailleurs ! Celui avec qui je pouvais être moi-même, de ne pas taire mes envies et mes sentiments.

Je nous croyais amoureux, sur la même longueur d’onde… Comment ai-je pu me tromper à ce point ?

Qu’est-ce que j’ai raté, que je n’ai pas su voir ? Es-tu un de ces manipulateurs ? Un pervers narcissique ? Ou alors un homme marié, infidèle, avec une double vie ?

Tous les scénarios se bousculent dans ma tête à ton sujet. C’est comme si j’avais en fait passé de longs mois avec un étranger, un inconnu.

Cette ignorance est pire que la vérité, crois-moi. Je ne sais pas qui tu es vraiment, ni pourquoi tu m’as quittée ainsi, sans aucune véritable explication. Presque sans un mot.

Et je me dis que si tu es vraiment un de ces profils évoqués plus haut, alors il y a peu de chances que tu me répondes. Que tu daignes me dire la vérité.

Mais j’ai besoin de tenter, d’essayer, pour ne pas ressasser et regretter de ne pas l’avoir fait.

Si tu me réponds, quelle que soit ton explication, alors à défaut de comprendre, je pourrais au moins me dire que tu n’es pas un sale type, lâche et sans cœur.

Dans le cas contraire, je saurai alors que tu ne mérites rien de bon et vu que je crois au karma, je sais que le temps se chargera de toi. On ne peut pas faire souffrir impunément les autres et s’en sortir indemne.

Jamais je ne comprendrai qu’on puisse se servir d’une personne, lui briser le cœur et fuir ensuite. C’est indigne d’un homme. L’avenir me dira si tu en es un ou pas. 

Nadia

Première réaction d'un lecteur

Cet article est récent et vous êtes sans doute un des tous premiers lecteurs à le dénicher... Soyez le premier à laisser un commentaire, partager un avis, une idée... pour lancer la discussion :).

⮯ Vers les commentaires

Laisser un commentaire