Tu étais la femme de ma vie et j’ai tout gâché en arrêtant de me soucier de toi

Trouver les bons mots pour écrire une lettre

Il y a des choses qu'on aimerait dire à ceux qu'on aime. Mais on ne sait pas toujours par où commencer, comment trouver les bons, véhiculer la bonne intention. Aujourd'hui, on vous aide à vous lancer et envoyer la plus belle des lettres:

On ne se rend compte de l’importance des choses qu’après les avoir perdues. Cette citation s’applique souvent aux relations amoureuses. C’est une fois qu’on a perdu la personne avec qui on était qu’on réalise à quel point on l’aime. Et que peut-être, il y avait une autre solution que la rupture. Est-il toujours trop tard pour récupérer celui ou celle qu’on aime ? C’est le sens de cette lettre de remise en question de Julien pour son ex Aurore, Tu étais la femme de ma vie et j’ai tout gâché en arrêtant de me soucier de toi. Peut-il espérer une seconde chance ?

Tu étais la femme de ma vie et j’ai tout gâché en arrêtant de me soucier de toi

Aurore,

J’ai fait n’importe quoi, enfin j’ai surtout arrêté de faire quoi que ce soit de bien pour toi, pour nous, pour notre couple. On ne va pas se mentir, j’ai agi comme un con, il n’y a pas d’autres mots.

Ce n’est pas pour me faire pardonner en deux minutes que j’avoue ça, non c’est juste parce que c’est la vérité.

J’ai mis du temps, peut-être trop de temps à le réaliser, mais la remise en question a fini par avoir lieu. Et j’ai compris que j’étais passé à côté d’une histoire incroyable avec toi, à côté d’une femme extraordinaire.

Je n’ai pas su mesurer ma chance, en fait j’ai cru que tout était acquis. Grossière erreur. Et je n’en ai pas fait qu’une seule.

Passée la phase de séduction, j’ai considéré notre couple trop rapidement comme confortable, et surtout je t’ai traitée comme une option, pas comme une priorité.

Quelque part, j’ai sûrement refusé d’assumer totalement mes sentiments, parce que ça me faisait peur. Pas pour jouer les gros durs, ou peut-être devant mes potes. Manque de maturité ? Certainement.

Mais mes sentiments étaient là, sont toujours là. Seulement, j’ai mis du temps à le comprendre. Et surtout à admettre que c’était ça, le plus important.

Habitué à me lasser vite, à ne pas considérer l’amour comme il doit l’être, je n’ai pas été capable de donner toutes les chances à notre relation de devenir la belle histoire d’amour qu’elle mérite d’être.

En couple avec toi, j’ai pourtant continué à vivre comme un célibataire. Pas pour aller draguer d’autres filles, mais en gardant mes habitudes, en étant égoïste.

Mon boulot mais surtout mes potes, nos sorties entre mecs, le sport, la fête. J’avais toujours des excuses pour mes retards et mes absences. En fait, je crois que je n’ai pas réalisé que je faisais n’importe quoi, que je te faisais du mal.

Je n’ai pensé qu’à moi, ne prenant pas en compte tes émotions et tes sentiments suffisamment. Je me répète mais oui, j’ai agi comme un con, et si je le pouvais, je changerais ça.

Tu étais la femme de ma vie et j’ai tout gâché en arrêtant de me soucier de toi.

Le temps avançant, j’ai cru que ce mode de fonctionnement te convenait, que nous étions indépendants, que cela n’avait pas d’impact sur notre couple.

Je me suis complètement planté. Incapable de me mettre à ta place, de me préoccuper de ton bien-être, je n’ai pas su voir les signes avant-coureurs. Ta peine puis ton ras-le-bol.

Et alors que nous nous aimions pourtant, je t’ai perdue. C’est entièrement de ma faute. Qui voudrait passer en dernier dans la liste des priorités de la personne qu’il aime ? Personne.

Tu as eu raison de me quitter. Je n’ai pas été à la hauteur de tes sentiments, de notre couple. Seulement, je ne peux m’y résoudre.

Ce n’est pas du chantage affectif que je te fais et je te promets qu’il ne s’agit pas non plus d’un sursaut d’orgueil. Encore moins d’un jeu.

Non, au contraire, je veux que tu saches que j’ai compris, que je m’en veux, que je te demande pardon. Tu me manques et je sais que j’ai fait n’importe quoi.

Depuis ton départ, crois-le ou non, je ne suis plus le même. Je ne sais pas si on peut parler de changement, en tout cas la prise de conscience est bien réelle. Et la remise en question qui l’accompagne aussi. Je sais que j’ai été mauvais, que je n’ai pas su te garder et que ce qui est arrivé était à prévoir.

Mais ce que je sais aussi, c’est que mes sentiments pour toi sont bien réels, ils sont forts et sincères. Je l’ai sans doute compris trop tard. Il aura fallu que tu me quittes pour que je comprenne que tu es la femme de ma vie et que je ne veux pas être sans toi.

Sans doute que c’est facile de revenir ainsi, mais crois-moi, pour moi ça ne l’est pas. Mais je n’ai plus rien à perdre maintenant que tu es partie alors je tente le tout pour le tout.

C’est peut-être trop tôt, ou trop tard. Sans doute que te demander de me faire confiance cette fois est difficile. Je comprends tes doutes et tes hésitations. Mais ce que je sais par contre, c’est que tu y croyais. Et je te le jure, tu avais raison de croire en nous.

Je ne te décevrai plus, je serai à la hauteur de la femme que tu es, de l’amour qu’on a l’un pour l’autre. J’espère que l’amour est toujours là, que je n’ai pas totalement brisé la confiance entre nous.

Si tu me laisses cette chance, je te prouverais que tu peux me faire confiance et que cette fois, notre couple sera ma principale priorité. Je rêve de projets de couple avec toi, d’un avenir avec toi. … Tu es celle avec qui je veux assumer l’homme amoureux que je suis.

En toi, je sais que j’avais enfin trouvé la femme de ma vie. Laisse-moi être l’homme de la tienne. 

Je pense à toi,

Julien.

Première réaction d'un lecteur

Cet article est récent et vous êtes sans doute un des tous premiers lecteurs à le dénicher... Soyez le premier à laisser un commentaire, partager un avis, une idée... pour lancer la discussion :).

Voir les commentaires

Vous aimez lire sur l'amour ?

Recevez 1 e-mail par mois contenant les nouveaux articles les plus appréciés par la communauté Parler d'Amour

Laisser un commentaire