Maman solo et burn-out maternel : comment en sortir ?

Dites-le avec une lettre

Il y a des choses qu'on aimerait dire à ceux qu'on aime. Mais on ne sait pas toujours par où commencer, comment trouver les bons, véhiculer la bonne intention. Aujourd'hui, on vous aide à vous lancer et envoyer la plus belle des lettres:

Il n’y a plus besoin de prouver l’existence de la charge mentale et de la fatigue de certains parents. Elever ses enfants n’est en effet pas de tout repos, conjugué au travail, aux obligations en tout genre ou encore aux tâches ménagères. Et cette réalité est d’autant plus forte pour les parents séparés. Une maman solo qui s’occupe seule de ses enfants connait une surcharge mentale et parfois un épuisement émotionnel qui peuvent la conduire au burn-out maternel. Quand les obligations prennent le pas sur tout le reste, que le stress et la fatigue rythment ses journées, il est difficile pour une maman solo de voir le bout du tunnel. Maman solo et burn-out maternel : comment en sortir ? Comment faire pour remonter la pente, pour se défaire de cet état physique et émotionnel fragilisé ?

Maman solo et burn-out maternel : comment en sortir ?

Maman solo et burn-out maternel

Le burn-out, notion issue du monde du travail, ne se limite pas uniquement à l’environnement professionnel. Cet épuisement peut survenir de son rôle de parent. On parle alors dans ce cas de burn-out parental, paternel ou maternel.

Manque de sommeil, travail prenant, transports sans fin, demandes et négociations sans interruption des enfants, charge mentale écrasante

Un enfants-métro-boulot-enfants-dodo incessant qui donne l’impression à de nombreuses mamans solos que leur vie est devenue une suite ininterrompue de corvées. Jusqu’à les conduire tout droit, malgré elles, dans un burn-out maternel.

Lire aussi : La charge émotionnelle : Ces femmes épuisées de devoir toujours penser à tout

Les symptômes du burn-out maternel

Les symptômes varient d’une mère à l’autre, et sont pour certaines très proches d’un burn-out professionnel. Mais on retrouve les signes suivants :

  • Un épuisement intense
  • Du stress quotidien
  • Un fort surmenage
  • Des troubles du sommeil
  • Une perte ou une prise de poids
  • Une irritabilité
  • Des douleurs dorsales, des troubles digestifs, des maux de tête
  • Une fatigue nerveuse
  • Un détachement émotionnel vis à vis des enfants
  • Un sentiment de colère
  • Un sentiment d’être débordée dès le réveil
  • Une hypersensibilité

Lire aussi : Maman solo épuisée : comment remonter la pente ?

Maman solo et burn-out maternel : comment en sortir ?

Dans le cas précis du burn-out maternel, voici les principaux signes caractéristiques directement liés au rôle de mère :

L’épuisement 

C’est ce sentiment d’être épuisée, vidée, « au bout du rouleau ». Cette extrême fatigue peut se manifester émotionnellement et physiquement, dès le réveil.

La saturation

Il y a une véritable perte de plaisir dans le rôle de mère, avec un ras-le-bol et l’impression d’être dans le sacrifice permanent, et donc de ne plus prendre de plaisir à être avec ses enfants.

La distanciation affective avec ses enfants

L’épuisement ne permet plus de trouver la force et l’énergie de s’investir dans la relation avec ses enfants. Une maman en burn-out prête moins attention à ce qu’ils lui racontent ou les écoute d’une oreille distraite. En outre, elle n’accorde plus autant d’importance à ce qu’ils vivent et ressentent. Elle ne montre également plus autant de signes d’amour et se contente de réaliser les tâches obligatoires comme une automate : les conduire à l’école, leur préparer à manger, les coucher…

La culpabilité et la honte

Ce dernier point s’accompagne notamment d’émotions négatives comme la culpabilité et la honte. Elle prend conscience qu’elle n’est plus la mère qu’elle était. Elle ne se reconnaît plus et a honte du parent qu’elle est devenue.

Être en burn-out maternel, c’est connaitre une charge mentale et une charge émotionnelle à leur paroxysme.

Lire aussi : Charge mentale et charge émotionnelle, qu’est-ce que c’est et comment s’en défaire ?

Maman solo et burn-out maternel : comment en sortir ?

Une fois le burn-out avéré, il faut absolument sortir de cet état. Ne rien faire va aggraver votre état de santé physique et psychologique. Voilà ce que vous pouvez faire pour retrouver votre rôle de mère de façon plus sereine.

#1 Du repos

C’est évidemment la base mais c’est pourtant ce qui est le plus difficile à faire. Quand trouver le temps de se reposer alors que les journées ne sont pas assez longues pour tout faire ? Dites-vous que vous accorder de vrais moments de repos est essentiel pour aller mieux. Pour cela, couchez-vous plus tôt, même si cela veut dire laisser un peu de désordre dans la maison. Profitez aussi de chaque moment de calme pour vous détendre. Vous pouvez essayer la méditation et des exercices de respiration pour vous relaxer.

#2 Lâcher prise

Parallèlement au repos, le lâcher prise est essentiel sur la situation. En effet, il faut savoir accepter de ne pas pouvoir tout contrôler, de ne pas être parfaite et surtout de ne plus se mettre de pression inutile à propos de tout. Relâcher la pression va vous permettre de vous détendre, et cela ne fera pas de vous une mauvaise mère pour autant.

Lire aussi : Derrière le mur coule une rivière roman initiatique du lâcher-prise

#3 Se détacher du regard des autres

Laisser un peu de place à l’improvisation dans l’organisation de sa vie de maman n’a rien de grave. Il ne faut pas vous forcer à tout faire bien, tout le temps, à cause du possible regard des autres. Ce qui importe, c’est votre bien-être et celui de vos enfants, pas ce que pensent les autres. Des jugements sur votre rôle de mère, il y en aura toujours et encore plus en étant maman solo. Apprenez à vous détacher de tout ce qui n’est pas constructif et à écouter les conseils quand ils sont bienveillants uniquement.

Lire aussi : Blemmophobie ou la peur du regard des autres : comment s’en défaire ?

#4 Rendre ses enfants plus autonomes

Selon leur âgé évidemment, il est important de donner de l’autonomie à vos enfants, dans les tâches quotidiennes par exemple. Leur participation va vous permettre de gagner du temps mais aussi de leur offrir de nouvelles responsabilités. Ranger leurs jouets, aider à mettre et débarrasser la table, autant de petites choses qui va offrir plus de sérénité à votre vie de famille monoparentale.

#5 Apprendre à dire non

La négociation est un art quasi inné chez la plupart des enfants. Et ce n’est pas évident pour une maman de dire non à ses enfants. Et puis parfois, il faut bien l’avouer, la fatigue est telle qu’on cède et qu’on dit oui pour un autre dessin animé, pour un autre gâteau, pour une autre histoire. Soyons honnêtes, pour avoir la paix ne serait-ce que quelques minutes. Là encore, s’il n’y a aucune culpabilité à avoir de céder parfois, mais mettre des limites et apprendre à vos enfants que non, c’est non, est un bon moyen de vous enlever une sacrée dose de stress.

Lire aussi : Femme forte : les caractéristiques d’une femme forte et indépendante

Maman solo et burn-out maternel : comment en sortir ? 5 autres conseils

#6 Prendre du temps pour soi

Comme pour le repos, il n’est pas évident de trouver le temps de s’occuper de soi, de se détendre, de déconnecter avec son rôle de mère. Et souvent, on ne se l’autorise pas, faute de temps ou d’argent, préférant privilégier les moments de détente avec ses enfants. Seulement, pour ne pas craquer, pour ne pas être qu’une maman, il faut au contraire s’accorder du temps pour soi et sans culpabilité. Aller chez le coiffeur, faire un soin de beauté, du shopping, aller boire un verre avec des amies, se faire un ciné ou une expo…Peu importe, tant que vous prenez une heure ou une demi-journée de temps en temps rien que pour vous et pour recharger vos batteries.

#7 Solliciter son l’aide de son entourage

Pour cela, il ne faut pas hésiter à demander de l’aide à votre entourage pour vous seconder ou garder vos enfants de temps en temps. Si le père est présent et que vous vous entendez bien malgré la séparation, profitez des moments où vos enfants sont avec lui pour penser à vous. Si c’est impossible, votre famille ou vos amis peuvent également prendre le relais quelques heures, une nuit, un weekend afin de vous permettre de vous reposer, ou toutes les semaines à un moment fixe pour vous permettre de vous défouler lors d’une activité rien que pour vous.

#8 Ne pas culpabiliser

A chacune de ses étapes, il y a une chose essentielle à retenir : ne surtout pas culpabiliser. Vous reposer, poser une journée au travail pour vous seule, faire garder vos enfants par vos parents un soir, tout cela ne fait pas de vous une mauvaise mère. La culpabilité est souvent la pire meilleure amie des mamans solos. Mais être maman ne doit pas se résumer à se sacrifier pour ses enfants, il est important de penser à vous et à votre santé autant physique que mentale pour ne pas aggraver votre burn-out.

Lire aussi : Maman solo : comment faire face à la culpabilité

#9 Se faire aider par un professionnel

Si tout cela ne suffit pas, que le burn-out est trop installé, que vous n’y arrivez pas seule, n’hésitez pas à vous faire aider par un professionnel. Parlez de votre état à votre médecin généraliste et/ou prenez rendez-vous chez un psychologue qui saura vous accompagner afin de vous permettre de sortir de cet engrenage. Un burn-out maternel n’est pas à prendre à la légère.

#10 Redonner du sens à sa vie

Vous êtes une maman, solo de surcroît, mais pas seulement. N’oubliez pas que vos enfants ont besoin de vous en bonne santé, qu’ils vous veulent heureuse. Et si votre rôle de maman est évidemment essentiel, vous êtes aussi une femme et pas qu’une mère. Trouvez ainsi le bon équilibre, celui qui vous convient pour redonner du sens à votre vie, et vous permettre de vous épanouir pleinement. Le burn-out, c’est l’incapacité à se projeter tellement la vie est devenue une succession d’obligations et de fatigue. En redéfinissant vos priorités, en prenant soin de vous, vous allez pouvoir en sortir.

Première réaction d'un lecteur

Cet article est récent et vous êtes sans doute un des tous premiers lecteurs à le dénicher... Soyez le premier à laisser un commentaire, partager un avis, une idée... pour lancer la discussion :) Laisser un commentaires.

Tous nos nouveaux textes dans 1 e-mail/mois

Rejoignez mes lecteurs privilégiés et recevez une fois par mois un e-mail rassemblant mes nouveaux articles et mes conseils amoureux.

Laisser un commentaire