Discours pour l’enterrement de son grand-père

Le discours idéal

Il y a des instants dans une vie, où l'on se doit de prendre la parole pour exprimer ce qu'on ressent. Mais on n'a pas toujours les mots. On ne sait par où commencer. Aujourd'hui, on vous aide à vous lancer et à écrire le plus beau discours.

Il y a des étapes douloureuses à affronter dans la vie et la mort d’un proche est de celles-là. Perdre une personne qu’on aime, avec qui on a vécu une partie de sa vie, qui est dans nos souvenirs d’enfance et nous accompagne depuis toujours, c’est infiniment triste. Un grand-père peut symboliser cela. Si on sait que la mort est la fin irrémédiable de toute vie, si c’est logique que nos grands-parents partent avant nous, cela n’en demeure pas moins affreusement difficile à vivre quand cela survient. Et il reste une étape à passer, celle des funérailles. Et avec elles, l’hommage à rendre à ce grand-père par un discours le jour de l’enterrement. Voici un modèle de discours pour l’enterrement de son grand-père, afin de vous aider dans cet exercice délicat. Puisez-y de l’inspiration afin de faire de cet éloge funèbre pour votre grand-père le plus beau des hommages.

Discours pour l’enterrement de son grand-père

« Papy,

Te dire adieu aujourd’hui, c’est douloureux, atrocement douloureux, mais tu t’en doutes sûrement, de là où tu es maintenant. Je sais que nous avons eu de la chance de partager autant de temps ensemble, mais j’espérais pouvoir le rallonger, ce temps. Encore et encore, grapiller quelques instants. Grignoter des heures, des jours, des semaines, des mois. Afin d’accumuler de nouveaux souvenirs, de partager d’autres instants de bonheur.

Tu me manques déjà tant… J’ai l’impression de t’entendre parler derrière la porte de la cuisine, de te voir dans ton fauteuil préféré, de t’attendre… Oui de t’attendre, en vain. 

Te dire adieu, c’est devoir renoncer à tous ces moments que nous partagions et qui m’étaient si précieux. Ces moments en famille mais aussi rien que nous deux.

Mes souvenirs, mes trésors. Mes madeleines de Proust…

Nos balades en forêt avec tes coins secrets à champignons, nos goûters au spéculoos, nos parties de dames. Aller chiner dans les brocantes, bricoler nos trésors dans le garage, nous détendre avec une bière bien fraîche en faisant le tour des fleurs de mamy dans le jardin. 

Et quand j’étais plus petit, les heures passées à jouer aux petits soldats, les concours de chatouilles, la petite pièce que tu glissais dans ma main les mercredis quand maman venait me chercher après le travail parce que j’avais été sage, que la petite souris était passée ou que je vous avais aidés, mamy et toi au jardin, dans le potager.

Lire aussi : Discours d’adieu exemple : hommage et éloge funèbre

Discours pour l’enterrement de son grand-père : la ronde de nos souvenirs communs

Alors je te promets solennellement que je vais chérir pour toujours tous ces souvenirs merveilleux partagés à tes côtés. Qu’ils sont à jamais immortels dans ma mémoire. Et qu’ils vont continuer à faire battre mon cœur. 

Ces souvenirs d’enfance puis d’adolescence qui m’ont construit, m’ont fait pousser droit et m’enraciner dans le terreau de notre famille. Ces moments exceptionnels qui ont continué année après année, faisant de moi un adulte privilégié de ce lien avec toi. 

Je voudrais te dire merci pour tout ça, même si tu n’es plus là, parce que, où que tu sois, je suis sûr que tu m’entends.

Tu as toujours été pour moi un exemple, un modèle, une référence. D’homme, de père, et le meilleur des grands-pères dont on puisse rêver. 

Un homme bon, juste, bienveillant, drôle, malin, solide. 

Qui vivait avec son temps comme tu disais mais tout en conservant ces valeurs à l’ancienne, ce charme suranné qui t’allait si bien. Ce mélange faisait de toi un homme comme on en fait peu. Comme on n’en fait plus. 

Mon souhait le plus cher est de parvenir à te ressembler ne serait-ce qu’un petit peu en vieillissant. 

Je l’aimais tant ce temps partagé avec toi. Il va manquer à ma vie, à mon bonheur. 

Tu vas terriblement nous manquer. À tous. Pas un peu, pas longtemps, mais beaucoup et pour toujours. 

Je t’aime papy, continue à t’amuser là où tu es, à faire tes blagues et à veiller sur nous. Ici nous te gardons dans nos cœurs, tu es immortel. »

D’autres modèles de textes et de discours funéraires :

Première réaction d'un lecteur

Cet article est récent et vous êtes sans doute un des tous premiers lecteurs à le dénicher... Soyez le premier à laisser un commentaire, partager un avis, une idée... pour lancer la discussion :) Laisser un commentaires.

Tous nos nouveaux textes dans 1 e-mail/mois

Rejoignez mes lecteurs privilégiés et recevez une fois par mois un e-mail rassemblant mes nouveaux articles et mes conseils amoureux.

Laisser un commentaire