Combattre l’épuisement émotionnel : comment faire ?

Dites-le avec une lettre

Il y a des choses qu'on aimerait dire à ceux qu'on aime. Mais on ne sait pas toujours par où commencer, comment trouver les bons, véhiculer la bonne intention. Aujourd'hui, on vous aide à vous lancer et envoyer la plus belle des lettres:

Vous êtes-vous déjà senti épuisé sur le plan émotionnel ? Tout le monde peut connaître une période difficile faite de stress, d’angoisses, de problèmes personnels ou professionnels. Si cette mauvaise passe se prolonge dans le temps, nous pouvons finir épuisés émotionnellement. L’épuisement émotionnel, c’est quand on n’en peut plus, qu’on a touché le fond et que le repos à lui seul ne suffit plus. Quand l’épuisement est tout ce que nous voyons de notre quotidien, quand il nous empêche d’avancer et affecte notre vie, il faut faire l’effort de se rendre à l’évidence que sans changement, le repos n’arrivera pas. Combattre l’épuisement émotionnel : comment faire ?

L’épuisement émotionnel, qu’est-ce que c’est ?

L’épuisement émotionnel survient suite à une accumulation de stress, d’angoisses, de problèmes. C’est un trop plein. Le corps lâche et le mental ne tient plus non plus. C’est une expérience au cours de laquelle la personne sent qu’elle n’a pas les moyens suffisants pour affronter le quotidien. Elle a accumulé tellement de fatigue qu’elle se sent affaiblie.

Cette fatigue apparaît parce que nous en demandons trop à notre système d’affrontement et nous ne lui donnons pas le temps de récupérer, de se remettre. En d’autres termes, avoir plusieurs problèmes ou défis consécutifs nous épuise émotionnellement car nous n’avons pas le temps de nous reposer et de recharger notre énergie.

Ainsi, l’épuisement émotionnel donne la sensation d’être constamment fatigué, perdu et dépassé par les événements. Cette sensation de fatigue mentale est réelle et nous empêche d’avancer. La plus petite tâche à réaliser se transforme en une épreuve extrêmement difficile qui nécessite de grands efforts.

Lire aussi : 5 choses qui prouvent que le stress peut détruire une relation

Quels sont les symptômes de l’épuisement émotionnel ?

Comment le détecter ?

Pour savoir si vous souffrez d’épuisement émotionnel, vous devez d’abord vous concentrer sur les situations traversées au cours des derniers mois. Prendre en considération une période de temps assez large est fondamental. L’épuisement émotionnel requiert en effet une accumulation d’exigences et de stress. Il peut aussi apparaître une fois que vous avez solutionné ce qui n’allait pas. C’est le contrecoup d’une épreuve trop longtemps subie. Vous devez donc déterminer si vous avez traversé une situation qui vous a demandé beaucoup de ressources et qui vous a forcé à être constamment en alerte, inquiet, fatigué, stressé, triste.

Lire aussi : La charge émotionnelle : Ces femmes épuisées de devoir toujours penser à tout

Quels sont les symptômes ?

Après cela, vous pouvez confirmer votre état selon la présence de ces symptômes :

  • Nervosité ou malaise la majorité du temps
  • Somatisations plus de deux fois par semaine : maux d’estomac, de dos, douleurs cervicales ou migraines
  • Problèmes de concentration et sensation de perte de mémoire, même pour des choses importantes que vous n’auriez jamais négligées ou oubliées auparavant
  • Absence de motivation et moral bas
  • Sensation de ne plus avoir de forces et d’être dépassé par les événements
  • Problèmes de sommeil
  • Consommation possible de substances (surtout d’alcool et de cannabis)
  • Hypersensibilité et irritabilité

Lire aussi : Charge mentale et charge émotionnelle, qu’est-ce que c’est et comment s’en défaire ?

Ces symptômes non pris au sérieux peuvent engendrer un trouble dépressif majeur, des troubles d’anxiété et des maladies comme des ulcères ou des problèmes gastro-intestinaux.

Des problèmes d’auto-estime font aussi leur apparition car la personne se sent dépassée, oublie ses réussites passées et cesse d’avoir confiance en ses capacités. 

Les conséquences de l’épuisement émotionnel peuvent être graves. Il est par conséquent important de savoir les combattre.

Comment faire pour combattre l’épuisement émotionnel ?

1/ Savoir dire non à ce qui vous nuit pour combattre l’épuisement émotionnel

Vous avez sûrement déjà dit « oui » à un moment où vous auriez dû dire non, non pas parce que vous ne vouliez pas mais parce que vous ne pouviez pas. Mais aussi, vous avez probablement dit « non » à une opportunité qui vous intéressait beaucoup mais qui vous faisait tellement peur que vous l’avez écartée. Il est important de savoir fixer vos limites et de les respecter et ainsi de pouvoir vous concentrer sur des opportunités qui vont vous épanouir car elles vous correspondent. Et surtout acceptez l’échec comme une étape parfois nécessaire pour apprendre et avancer, une sorte d’apprentissage. Vous cesserez ainsi de nourrir un dialogue interne négatif. Celui qui vous épuise énormément.

2/ Le repos n’est pas à prendre à la légère

Le sommeil et le repos sont le secret d’à peu près tout : bonne santé, bien-être, performance, attention. Non seulement le sommeil nous permet d’avoir une activité diurne normale, mais il est réparateur, et c’est là sa dimension la plus importante. 8 heures en moyenne par nuit sont nécessaires au cerveau humain pour se régénérer correctement. Certaines personnes ont besoin de plus, d’autres vont très bien à 6h30 ou 7h. Mais il est rare que l’on puisse descendre en dessous sans de sérieuses conséquences sur la santé.

Notre énergie quotidienne fonctionne comme une jauge de carburant :

Une fois vide, nous n’avons plus de quoi avancer. Il faut alors passer par une phase de repos et de nutrition.

Sans une phase de restauration, tout est progressivement perturbé : l’appétit, l’attention et la concentration, l’état physique, la capacité de gestion des émotions, la capacité à se reposer… La fatigue physique entraîne forcément une fatigue mentale et les conséquences négatives ne se font généralement pas attendre.

3/ S’accorder de vrais moments de lâcher prise pour combattre l’épuisement émotionnel

Pour vider le sac de l’épuisement émotionnel, vous allez devoir faire une pause et déconnecter. Vous devez avoir des moments pour vous, pour vous amuser et vous reconnecter à vos besoins personnels, pour avoir une vie sociale, amicale, familiale. Dans ces moments-là, essayez de ne pas parler de ce qui vous angoisse, inquiète ou attriste pendant plus de 15 minutes. Non pas parce que ce n’est pas important mais pour relâcher la pression un peu et laisser la possibilité de partager aussi des nouvelles et des histoires positives avec les autres.

4/ Organiser ses priorités

Essayez d’établir des priorités. Ne vous concentrez que sur une seule à la fois. Il est important de ne pas faire plusieurs choses à la fois car cela vous épuise. Il faut accepter d’y aller doucement. Pour lutter contre l’épuisement émotionnel, vous devez arrêter d’en demander trop à votre esprit.

Pour que cette stratégie fonctionne, organisez de façon réaliste toutes les tâches que vous devez réaliser.

Basez-vous sur leur priorité et pas seulement sur ce que les autres attendent de vous.

Si vous décidez de laisser un peu plus de place à vos sensations, et vos émotions, c’est tout une palette de messages à laquelle vous aurez accès. Des messages positifs, mais aussi des messages d’alerte, comme “cette situation ne me convient pas” ou “je suis allée trop loin aujourd’hui”. Si vous apprenez à lire vos réactions face à des événements, vous serez à même de réagir de manière plus appropriée, sans panique et sans angoisse, en sachant anticiper les situations où vous vous sentirez partir trop loin, pour enfin apprendre à les éviter.

Apprendre à se connaître, c’est plus simple que vous ne le pensez :

Ça peut commencer par prendre le temps, quelques minutes par jour pas plus où on s’arrête et on s’écoute. C’est tout ! On écoute, tout simplement. Les douleurs, les émotions, les réactions de notre corps et de notre esprit face aux événements et aux choses.

5/ Apprendre à exprimer ses émotions de façon thérapeutique

Savoir exprimer ses émotions de façon thérapeutique signifie un peu plus que « dire comment vous vous sentez ». Ainsi, tenir un journal émotionnel peut être très utile. Il vous aidera à vous exprimer et à vous défaire de vos pensées.

Le journal émotionnel est une façon de vous séparer de vos pensées, de vous libérer et de combattre l’épuisement émotionnel. Si vous ne vous libérez pas de vos émotions négatives, elles peuvent se « rétroalimenter ».

Les bienfaits de la méditation ne sont plus à prouver pour lâcher prise, retrouver l’harmonie du corps et de l’esprit, se reconnecter à soi.

6/ Savoir se faire aider pour combattre l’épuisement émotionnel

Enfin, si vous essayez de lutter contre l’épuisement émotionnel et n’y arrivez pas, demandez de l’aide. Vous pouvez consulter un professionnel qui fera une évaluation et vous orientera vers des stratégies à employer.  Comme par exemple l’ostéopathie qui peut vous apporter une aide précieuse dans la reconnexion à vos sensations, dans la gestion des blocages et dans la sensation d’être en paix avec votre corps.

Vous pouvez aussi jeter un œil du côté du yoga. Certes, cette discipline est très souvent citée comme solution miracle (à la fatigue, au burnout, et même au surpoids…), mais son principal avantage est qu’elle vous incite à créer des blocs de temps où vous n’avez qu’un seul objectif : écouter votre corps et faire attention à lui. 

Combattre l’épuisement émotionnel : Conclusion

Voilà ce qu’il faut retenir, l’essentiel de ce qu’il faut faire pour combattre l’épuisement émotionnel :

  • Personne ne se reposera à votre place, c’est une certitude. Si vous ne prenez pas votre repos en main, personne ne pourra le faire pour vous.Plus vous creuserez le déficit et plus il vous faudra de temps pour vous réparer, et cela peut prendre des mois.
  • Prenez l’habitude de vous écouter, physiquement et mentalement, au moins une fois par jour. Faites l’état des lieux de vos sensations et de vos émotions.
  • Petit à petit, nettoyez votre environnement de ce qui est toxique pour vous. Pas tout en même temps, vous pouvez commencer très petit, le tout est de commencer. Vous verrez très vite les résultats de votre nettoyage et votre vie n’en sera que meilleure, débarrassée de tensions inutiles qui vous ralentissaient.
  • N’hésitez pas à dire stop, à dire non mais aussi à appeler à l’aide si vous vous sentez dépassé et incapable d’aller mieux seul. C’est normal et même sain d’avoir besoin d’être épaulé et guidé en cas d’épuisement émotionnel.

Première réaction d'un lecteur

Cet article est récent et vous êtes sans doute un des tous premiers lecteurs à le dénicher... Soyez le premier à laisser un commentaire, partager un avis, une idée... pour lancer la discussion :) Laisser un commentaires.

Tous nos nouveaux textes dans 1 e-mail/mois

Rejoignez mes lecteurs privilégiés et recevez une fois par mois un e-mail rassemblant mes nouveaux articles et mes conseils amoureux.

Laisser un commentaire