Maman solo et solitude : comment gérer ?

Dites-le avec une lettre

Il y a des choses qu'on aimerait dire à ceux qu'on aime. Mais on ne sait pas toujours par où commencer, comment trouver les bons, véhiculer la bonne intention. Aujourd'hui, on vous aide à vous lancer et envoyer la plus belle des lettres:

Maman ou papa, solo ou pas, nos enfants sont notre raison de vivre. De cela, il n’y a aucun doute pour la plupart des parents. On les aime de tout notre cœur. Mais se dire qu’en étant maman solo, on ne sera jamais seule, c’est se voiler la face. Déjà parce qu’on ne fait pas des enfants pour les garder sous notre aile toute leur vie. Et aussi, parce qu’au quotidien, la réalité d’une maman solo est faite de solitude, il ne faut pas le nier. Si les journées semblent souvent trop courtes pour faire tout ce qu’il y a à faire, si le babillage incessant des enfants fait oublier qu’on est seule, c’est pourtant bien le cas. En tant qu’adulte, en tant que parent, en tant que femme, une maman solo se retrouve seule pour tout gérer. Et parfois le sentiment de solitude peut être extrême. Alors comment faire pour trouver un bon équilibre de vie ? Pour être une famille monoparentale joyeuse, une maman solo heureuse et une femme épanouie ? Maman solo et solitude : comment gérer ?

Maman solo et solitude : Comment gérer ?

Être maman solo, cela peut être un choix personnel, une décision commune avec le père ou une réalité subie quand il y a une absence de l’autre. Dans tous les cas, la réalité de vie devient la même. On se retrouve à la tête d’une famille monoparentale, à s’occuper seule de son ou ses enfants au quotidien. Il faut gérer les activités, les allers-retours, les rendez-vous, les emplois du temps, les devoirs, les disputes parfois, les petits et gros bobos en plus de son travail et de la bonne marche du foyer.

C’est donc un planning plus que chargé que doit assumer une maman solo. Il n’est donc pas rare que la charge mentale et émotionnelle s’invite dans sa vie.

 Mais, quand une maman solo craque parfois, elle sait qu’elle doit se relever. Pour le bien-être de ses enfants, pour leur offrir le meilleur. Et puis elle se raccroche à tous les bonheurs inhérents à sa vie de maman et ils sont nombreux. Les enfants sont une raison de vivre, de se battre, une motivation pour avancer. Tous les moments privilégiés avec eux sont autant de bons souvenirs et d’énergie positive à emmagasiner.

Elle tient donc, coûte que coûte, même si les moments de solitude sont nombreux.

Lire aussi : Familles monoparentales, comment gérer ses premières vacances de parent solo ?

Les grands moments de solitude d’une maman solo

On ne réalise pas, en devenant maman solo, qu’on va vivre tant de choses, seule. Vraiment seule. On se prend le poids de sa solitude en plein visage et il est alors difficile de faire bonne figure. De relativiser parfois. On se retrouve confrontée à des situations faites pour être partagées, vécues à deux. Seulement, ce n’est pas possible quand on est maman solo. Alors on est seule pour affronter plein de situations. Seule…

  • A s’inquiéter pour ses enfants quand ils sont malades ou tristes
  • Mais aussi à fêter leurs progrès, réussite ou succès
  • Dans les réunions de famille ou les soirées entre amis en couple (la dernière roue du carrosse)
  • Pour pleurer quand le vernis craque, sans épaule sur laquelle se reposer
  • Pour prendre une décision concernant ses enfants, son travail, son avenir, avec la peur de mal faire
  • Et seule pour expliquer à ses enfants les raisons de la séparation, de l’absence de leur père, de ce nouveau schéma familial…

Alors comment gérer ce poids de solitude, comment le relativiser et changer la donne ?

Lire aussi : Maman solo épuisée : comment remonter la pente ?

Maman solo et sentiment de solitude : une réelle nouveauté ?

Vous êtes solo et donc vous vous sentez parfois seule, c’est une réalité. Personne ne viendra vous dire que c’est faux. La compagnie de ses enfants, aussi belle et précieuse soit-elle, ne peut en aucun cas remplacer celle d’un autre parent ou adulte.

Mais en y réfléchissant bien, toutes ces situations où vous vous sentez seule, ne les subissiez-vous pas déjà pour certaines, avant ? Quand vous étiez encore en couple avec le père de vos enfants ?

Il y a des raisons à votre célibat et votre statut de maman solo, chacune a une histoire unique. Mais pour chaque cas de séparation, on peut trouver des similitudes et des raisons communes.

Lire aussi : Comment faire le deuil de sa vie de famille après une séparation ou un divorce ?

La solitude fait de vous une personne forte

Certes, vous êtes seule à trembler quand votre enfant a 39 de fièvre, seule à préparer son anniversaire, à l’encourager pour une compétition ou un examen. Vous êtes seule pour prendre des décisions, pour gérer le foyer, pour pleurer quand plus rien ne semble aller.

Mais n’était-ce pas déjà le cas ? N’étiez-vous pas déjà désespérément seule dans votre couple, ou en tout cas c’était tout comme ? N’aviez-vous pas la sensation de plus en plus souvent de tout gérer seule ? De tout assumer, tout décider ? Ne pleuriez-vous déjà pas à cause de lui, parce que vous étiez malheureuse dans votre couple ?

Si, et c’est là-dessus qu’il faut vous appuyer pour affronter votre sentiment de solitude actuel. Mieux vaut être seule que mal accompagnée dit le proverbe et c’est encore plus vrai dans votre cas.

Oui, vous êtes seule à vivre tout ça mais dites-vous surtout que vous n’avez plus à supporter votre ancien mal-être. Et en plus, aujourd’hui, vous avez la fierté de tout gérer seule, d’être là pour vos enfants. Vous restez digne, forte et combative. A ne rien lâcher et à faire ce qu’il faut sans vous soucier du regard des autres quand il n’apporte rien de positif. Alors si cette solitude vous apporte tout ça, elle est au final bénéfique.

Et si pour le moment vous ne vous autorisez à pleurer que seule dans votre chambre le soir sous la couette, dites-vous que maman solo ne rime pas avec solitude absolue. Vous avez le droit de craquer et vous avez le droit de le dire, et de partager vos émotions.

Les soutiens pour se sentir moins seule

S’il y a des choses pour lesquelles on sera toujours seule au quotidien, il ne faut pas avoir peur de demander de l’aide. De rechercher du soutien autour de soi. Il n’y a ni honte, ni culpabilité à avoir que de demander conseil. A ses amis, à d’autres mamans, à sa famille, à une collègue. Il est normal d’avoir besoin de s’épancher parfois, de se confier ou de chercher des solutions ailleurs qu’en soi quand on a l’impression d’être dans une impasse.

Avant toute chose, il faut savoir bien s’entourer. On n’échappe rarement aux jugements de valeur lorsqu’on se sépare alors qu’on a des enfants. Il y a aura toujours des personnes maladroites, curieuses, malveillantes, parfois toxiques pour se mêler de ce qui ne les regarde pas. Pour critiquer, juger, condamner. Ces gens-là sont à fuir.

L’importance d’un entourage bienveillant

Ce dont vous avez besoin c’est d’un entourage familial et amical sain, sincère, bienveillant, qui vous aime, vos enfants et vous, et qui veulent votre bonheur. A ce titre, parents, frères et sœurs, cousins et cousines, amies, collègues seront toujours des oreilles attentives et des épaules solides pour vous écouter et vous consoler.

Il ne faut alors pas hésiter à se confier, à demander de l’aide pour garder vos enfants par exemple. La famille et les vrais amis sont là pour cela, la solidarité est essentielle.

D’autres mamans solos

Il est possible, pour se sentir moins seule dans son rôle de maman solo, de faire connaissance avec d’autres parents solos. Et ainsi pour se sentir comprise et se créer un nouveau cercle social dans lequel on se sentira bien. Par le biais de l’école, d’une association, via des forums ou des groupes sur les réseaux sociaux, vous trouverez des mamans solos comme vous parmi les millions en France.

Lire aussi : Lettre de détresse d’une maman solo aux autres mamans solos

Maman solo et solitude : Comment gérer la solitude affective ?

Parler de solitude pour une maman solo, c’est également parler de solitude affective. En devenant maman solo, on devient, pour un temps indéfini, ou on redevient plutôt, célibataire. C’est une réalité sentimentale à réapprivoiser. S’il est vrai que ce n’est pas la priorité au début, avec sa vie de famille monoparentale à organiser, cela peut le devenir par la suite.

Beaucoup de mamans solos restent célibataires un long moment, le temps de prendre leurs marques, d’organiser leur nouvelle vie de famille. Et puis ce n’est pas simple de trouver du temps pour faire des rencontres, selon le mode de garde en vigueur, ni de parvenir à se projeter avec un autre homme.

Refaire confiance, cela peut demander du temps. On peut aussi ne pas avoir envie de « refaire sa vie » du tout.

Lire aussi : Célibat et solitude affective : de l’importance de s’aimer

La solitude affective : une des formes de la solitude de maman solo

On échappe rarement à des moments de spleen quand on est célibataire à nouveau, beaucoup de situations tendent à le rappeler. Le fameux dîner chez des amis tous en couple, idem pour les réunions de famille. Ou les activités qu’on n’a pas envie de faire seule (un cinéma, un restaurant, des vacances…).

Cette solitude-là est plus facile à gérer dans le sens où la maman solo en est décisionnaire. Elle seule choisit si elle veut rencontrer quelqu’un, faire une place dans sa vie, se lancer dans l’aventure de la famille recomposée un jour.

Evidemment, il faut tomber sur le « bon » comme on dit et cela peut parfois prendre du temps.

Se sentir bien avec sa solitude de maman solo

En attendant, il est d’abord essentiel de se sentir bien dans sa vie de maman et de femme, seule avec ses enfants, sans homme.

Une fois cet équilibre trouvé, une fois cette solitude appréhendée, sa vie organisée, son entourage proche solidifié, on sait mieux gérer ces moments de solitude. On apprend à les accepter, à relativiser, à voir les choses autrement, à prendre du recul.

Et si un jour la solitude est plus forte que les autres jours, que le doute s’immisce, que le ras-le-bol prend trop de place, n’oubliez pas que vous faites tout pour le bonheur de vos enfants mais que vous comptez aussi. Alors appelez au secours si besoin, sortez, aérez-vous l’esprit sans aucune culpabilité. Et n’oubliez pas que pour être une maman solo au top, il ne faut pas oublier de prendre soin de vous.

Première réaction d'un lecteur

Cet article est récent et vous êtes sans doute un des tous premiers lecteurs à le dénicher... Soyez le premier à laisser un commentaire, partager un avis, une idée... pour lancer la discussion :) Laisser un commentaires.

Tous nos nouveaux textes dans 1 e-mail/mois

Rejoignez mes lecteurs privilégiés et recevez une fois par mois un e-mail rassemblant mes nouveaux articles et mes conseils amoureux.

Laisser un commentaire