Maman solo d’une famille nombreuse et l’amour : Témoignage de Magali

Dites-le avec une lettre

Il y a des choses qu'on aimerait dire à ceux qu'on aime. Mais on ne sait pas toujours par où commencer, comment trouver les bons, véhiculer la bonne intention. Aujourd'hui, on vous aide à vous lancer et envoyer la plus belle des lettres:

A partir de combien d’enfants considérez-vous qu’on puisse parler de famille nombreuse ? Quatre, cinq, plus ? Magali a 5 enfants et est maman solo depuis environ 2 ans. Depuis sa séparation d’avec son mari et père de ses enfants, elle est définie par une double étiquette : maman solo et mère d’une famille nombreuse. S’il n’est pas toujours évident de refaire sa vie quand on est parent solo, il y a néanmoins de plus en plus de familles monoparentales qui se reconstruisent via le schéma d’une famille recomposée. Mais n’est-ce pas plus difficile quand on est maman solo d’une famille nombreuse de refaire une place à l’amour dans sa vie ? Un homme ne prend-il pas peur face à une maman de 5 enfants ? C’est le sens du témoignage de Magali, sur sa vie de maman solo d’une famille nombreuse et l’amour. Elle nous livre sa vision des choses et ses espoirs.

Maman solo d’une famille nombreuse et l’amour : Témoignage de Magali

Avoir une famille nombreuse était un choix, mais lorsqu’on décide d’avoir des enfants (5 dans mon cas) on ne s’imagine pas, puisqu’à la base on fonde une famille par conviction d’un amour éternel, se retrouver seule avec eux.

Et pourtant, ça arrive… ça m’est arrivé !

A ce moment-là, je me suis sentie « diminuée ». Cela peut paraître bête, mais j’avais l’impression de n’être pas capable de rendre un homme heureux.

Finalement, avec le temps je me suis beaucoup remise en question. Je reprends progressivement confiance en moi (pas encore en tout point mais j’y travaille) et j’évolue sur mon chemin de vie.

L’importance de retrouver sa confiance en soi

Le manque d’un homme dans ma vie se fait évidemment sentir. Mais malheureusement le manque de confiance en mon corps, encore plus ! Lorsqu’on décide d’avoir des enfants, on accepte de faire le plus gros sacrifice qui est, son propre corps, son apparence physique, son image ! Je n’ai pas eu la chance de rester une brindille (parce que oui j’en étais une !) après 5 enfants comme certaines y parviennent.

Et à cause de ça, je crois qu’avant de repartir conquérir le spécimen masculin, je dois me reconquérir moi-même. Retrouver un corps que je n’aurai pas honte de dévoiler parce qu’aujourd’hui j’en suis vraiment là !

Lire aussi : Mère célibataire et relations amoureuses témoignages : quand les enfants sont un obstacle pour les hommes

Maman solo d’une famille nombreuse et l’amour : la difficulté de faire des rencontres

De plus, le contexte actuel n’est pas propice aux rencontres et je ne suis pas fan des sites de rencontres. J’ai testé bien sûr, mais face à la médiocrité du peu d’hommes avec lesquels j’ai discuté, je me suis résignée !

Après avoir lu que je devais me contenter d’histoires légères parce qu’étant seule avec 5 enfants, je ne devais pas m’attendre à retrouver l’amour, je crois qu’il n’y avait pas de doute, je n’avais rien à faire là ! Évidemment, j’ai expédié ces goujats aussi vite qu’ils étaient arrivés mais je me suis aussi désabonnée ! Il est clair que cela n’aide pas la confiance !

Aujourd’hui, j’ai envie de retrouver l’amour, oui, mais je pense que je n’y suis pas prête…

Je me reprends en main depuis quelques temps. Je fais du sport 3 fois par semaine et cela ne m’aide pas que physiquement, je trouve que c’est vraiment bon pour le moral ! Bon, je ne vois pas encore mon corps changer mais cela me fait du bien ! Alors je continue et j’espère que ça finira par se voir. Bien sûr, je sais qu’il n’y a que moi qui fais une fixette là-dessus. Mais j’aime les hommes qui prennent soin d’eux alors je tente d’en faire autant.

Vous connaissez le dicton « Ne fais pas aux autres ce que tu n’aimerais pas qu’on te fasse », c’est ma devise !

Comme je le disais, je me suis beaucoup remise en question depuis ma séparation il y a 2 ans et demi. Et je pense avoir beaucoup évolué. Je suis consciente des torts que j’avais dans mon couple. Cette prise de conscience aujourd’hui, me fait réaliser que ce qui me manque, ce n’est pas juste un homme avec qui je m’amuserais sous la couette ou qui me prendrait dans ses bras pour regarder un film, ou qui me tiendrait la main dans la rue…

J’ai envie de prendre soin d’un homme. D’être là pour lui, le soutenir, le rassurer, lui dire que je le trouve beau et que je l’aime, en espérant bien sûr qu’il en fera autant pour moi.

Alors oui je garde l’espoir de refaire ma vie, de retrouver quelqu’un. Même si je sais que par rapport à mes enfants ce sera difficile, mais je trouverai vraiment triste de finir ma vie seule.

Lire aussi : Maman solo et l’amour : comment refaire une place à sa vie amoureuse ?

Maman solo d’une famille nombreuse et l’amour : j’ai peu de temps libre pour moi

Une chose qui est difficile à accepter lorsqu’on se sépare, c’est de voir que l’autre parent, qui n’a la charge de ses enfants qu’un week-end sur deux, dispose, par conséquent, de 12 jours/soirées pour rencontrer des gens, sortir, profiter de la vie en somme, contre 2 jours passés avec ses enfants.

Alors que moi, je vis pendant 12 jours à 100 à l’heure, qu’il m’est impossible de sortir (à moins de payer une baby-sitter mais je n’en ai pas le budget), de faire des rencontres et de prendre du bon temps.

Et que je ne bénéficie que de 2 pauvres jours de repos pendant lesquels je suis tellement fatiguée que je n’ai même plus la force d’avoir envie de quoi que ce soit ! Ça, c’est quelque chose que j’ai eu beaucoup de mal à accepter au début. De voir que lui, vivant sans contrainte, avait pu rencontrer quelqu’un et se remettre en couple alors que moi ayant la charge H24 des 5 enfants, je devais oublier cette idée mais le temps aide à digérer, à accepter et à évoluer.

Lire aussi : Maman solo : comment vivre sa vie de femme ?

Aujourd’hui je réalise la chance que j’ai de vivre tous ces moments de complicité avec mes enfants, dont leur papa est privé par son choix de ne pas avoir mis en place de garde alternée.  

Alors oui le fait d’avoir la garde complète me pénalise probablement. Je me doute que pour un homme, il doit être compliqué de se projeter dans une vie de couple avec une femme qui a tant d’enfants.

Avoir une famille nombreuse, comme je l’ai dit, c’est un choix, et tout le monde n’a pas envie d’accepter ce choix que lui-même n’a pas fait ! 5 enfants ça fait peur même à des mamans ! Mais moi je pense que je ne saurai plus vivre autrement, je m’ennuierai.

Alors oui, j’espère retrouver l’amour, peut-être qu’il me faudra attendre que mes enfants grandissent mais je ne suis pas pressée. Il y a un dicton qui dit « plus c’est long, plus c’est bon » alors oui je veux bien attendre !

Première réaction d'un lecteur

Cet article est récent et vous êtes sans doute un des tous premiers lecteurs à le dénicher... Soyez le premier à laisser un commentaire, partager un avis, une idée... pour lancer la discussion :) Laisser un commentaires.

Tous nos nouveaux textes dans 1 e-mail/mois

Rejoignez mes lecteurs privilégiés et recevez une fois par mois un e-mail rassemblant mes nouveaux articles et mes conseils amoureux.

Laisser un commentaire