Lettre de rupture : tu me fais perdre mon temps

5 modèles de lettres de rupture inédites

Vous ne trouvez pas les mots pour écrire une lettre de rupture. Inspirez-vous de ces 5 modèles inédits.

Une lettre de rupture n’est jamais évidente à écrire mais elle est parfois la seule solution, la dernière possibilité après avoir tout essayé. Parfois en effet, il est vain de laisser une seconde chance à l’autre, de croire que les choses vont s’arranger. C’est se faire du mal un peu plus, se déprécier et laisser à son partenaire une porte ouverte pour être davantage blessée. Quand les mots de rupture sont l’unique issue pour sortir d’une relation douloureuse, alors il faut se lancer. Vous y avez cru, avez été patiente, compréhensive, avez pardonné beaucoup de choses, mais rien ne change, il ne s’investit pas. Pas de sentiments, pas d’engagement ? Vous n’êtes tout simplement pas sur la même longueur d’onde. Et la rupture est alors la meilleure chose à faire. C’est le cas de Priscilla qui ne supporte plus le comportement de son copain. Avec lui, elle sait que cela ne sert plus à rien d’insister ni d’espérer. Voici sa lettre de rupture : tu me fais perdre mon temps, pour son ex, Yohan.

Lettre de rupture : tu me fais perdre mon temps

Yohan,

Toi et moi, nous ne vivons pas la même histoire. Sûrement parce que nous ne voulons pas la même chose.

Problème de connexion, d’incompatibilité amoureuse, de longueur d’onde tout simplement. En tout cas, on ne se comprend pas, on n’est pas fait pour être ensemble.

Avec le recul, je réalise que tu m’as fait perdre mon temps. J’ai accepté beaucoup de toi, ne voulant pas que tu me crois excessive, impatiente, possessive, jalouse.

Mais en fait, je ne suis rien de tout cela. C’est juste que j’ai dû m’adapter à toi, ton rythme de vie, tes envies, et surtout tes hésitations, tes doutes. Toi ? Rien.

Tu t’es positionné en décideur d’emblée, et j’ai fait l’erreur d’accepter et de suivre le mouvement. Sûrement parce que j’avais envie d’y croire. Et que j’espérais beaucoup de notre début de relation.

Sans trop m’emballer, j’avais envie d’essayer, de te croire sincère, investi, sérieux et avec le temps, amoureux.

Mais il ne s’agit même pas d’un problème de sentiments, car pour cela je ne pourrais pas t’en vouloir si tu ne m’aimais pas au final, l’amour ne se contrôle pas.

Non, il s’agit plutôt d’un rapport de force que tu as instauré, d’une relation déséquilibrée. En fait, tu me crois à ta disposition, tu appelles et j’accours, en fonction de tes envies et de ton temps libre.

Mais tu me fais perdre mon temps depuis des mois et j’en ai marre de vivre ça.

Marre de toi, de ce simulacre de relation, de notre couple qui n’en est pas un, de ces moments passés ensemble qui ne veulent rien dire.

Notre relation n’a pas évolué, pas grandi, pas mûri. Depuis des mois, c’est comme si on additionnait les moments passés ensemble mais sans les relier entre eux. Sans qu’ils ne forment une relation de couple.

Alors ça sert à quoi, ça rime à quoi ? A rien ! Je suis quoi au final pour toi ? Pas un simple coup d’un soir, mais pas non plus celle avec qui tu as envie de construire une relation sérieuse. C’est quoi l’entre-deux ? Des s.e.xfriends ? Une fameuse relation sans prise de tête ? Faute de mieux, vide de sens ?

Merci, mais non merci ! Je ne suis pas intéressée par ce rien, ce vide, ce néant. Cette absence de sincérité et d’engagement, cette façon de se moquer de tout… J’ai passé l’âge et surtout, je n’ai jamais considéré l’amour comme un passe-temps.

Toi et moi, c’est une erreur de casting, tout simplement. L’attirance physique était là, le désir a suivi, alors j’y ai cru, je me suis laissée porter. Et j’ai voulu croire à ton envie d’aller plus loin. Seulement tu n’offres rien à l’autre, tu ne proposes rien.

Tu vis notre histoire comme un passe-temps ou plutôt comme un moyen de remplir les cases vides de ton planning surchargé.

Je ne suis pas à ta disposition, pas désespérée au point de t’attendre et de croire que tu me fais une faveur en étant avec moi ! Je mérite mieux que ça, ces miettes que tu me donnes, je n’en veux pas !

Ensemble, on perd notre temps, en tout cas moi je perds le mien et je n’ai plus envie de continuer. Je t’ai laissé suffisamment de temps le bénéfice du doute, maintes occasions de me prouver que nous, ça comptait. Le sablier est écoulé, le compte à rebours est terminé.

Je reprends mon temps et ma liberté, sans toi. Être avec quelqu’un c’est, selon moi, ajouter de la valeur à sa vie. Dans notre cas, tout ce que tu as fait, c’est me faire perdre de précieux jours. Je ne suis pas pour les regrets, et c’est justement pour ne pas en avoir que je te dis au revoir.

Ou plutôt, adieu Yohan, bonne route à toi. Mais sans moi !

Priscilla 

Première réaction d'un lecteur

Cet article est récent et vous êtes sans doute un des tous premiers lecteurs à le dénicher... Soyez le premier à laisser un commentaire, partager un avis, une idée... pour lancer la discussion :) Laisser un commentaires.

Tous nos nouveaux textes dans 1 e-mail/mois

Rejoignez mes lecteurs privilégiés et recevez une fois par mois un e-mail rassemblant mes nouveaux articles et mes conseils amoureux.

Laisser un commentaire