Parler d'Amour
Le coup d’un soir, c’est pour qui ?

Le coup d’un soir, c’est pour qui ?

Auteur

Mes chères,

Si vous êtes célibataires, que votre nénuphar aimerait voir un peu du pays mais que vous vous interrogez sur le fameux « coup d’un soir », lisez cet article ! En effet, cette question, pour nous les femmes, est assez délicate. Vous le savez, les deux prennent leur pied, mais malheureusement, la mauvaise réputation, c’est sur la fille que ça tombe.

shame on you

 Alors, le coup d’un soir, pour ou contre ?

 Fraîchement célibataire, éternellement célibataire, peu importe, il arrive à un moment où vous aussi, mesdemoiselles, votre corps appelle au plaisir. Pour cela,  si vous êtes prêtes à y remédier, il y a certes plusieurs options, mais à vous de voir laquelle vous « correspond » le plus. Évidemment, celle que vous pourrez nommer canard-en-plastique ne rentrera pas dans cette réflexion. canard en plastique

L’option « sex friend » peut être une solution, mais il s’agit également d’un choix que nous ne prendrons pas en considération aujourd’hui.

Ici, il s’agira à proprement parler du « coup d’un soir », celui où vous n’envisagez clairement aucune suite, quelle qu’elle soit. Vous décidez donc de sortir en boîte entre copines. Évidemment, vous vous apprêtez, il vous est primordial d’être la plus belle pour aller danser. Que ce soit votre objectif premier ou non, il n’est pas impossible que vous ne rentriez pas seule ce soir.

Arrivée dans la boîte, tous les regards sont sur vous. Opération réussie ! Une ou deux danses endiablées avec de parfaits mais sublimes inconnus, cinq ou six mojitos dans le sang, et quelques cigarettes plus tard, l’un des plus beaux mâles de la soirée vous propose un verre. Allez, soyons folles (mais restez prudentes), vous acceptez. Vous vous entendez bien, il vous fait rire et son parfum vous enivre, l’alcool monte progressivement. Vous vous plaisez à vous faire subtilement (ou pas) séduire par Julio. Vos têtes se rapprochent, vos lèvres aussi. Pas trop vite ! Voilà qu’il vous invite à danser. L’ambiance s’y prête, vous êtes complètement à l’aise et un peu ivre. C’est en dansant que votre attirance respective se confirme nettement. Premier baiser. Très agréable… Quelques instants plus tard, c’est alors que Julio vous propose de continuer la soirée tous les deux. Tentée, pourquoi hésiter ? Un coup de fil aux copines restées sur la terrasse, vous repartez avec Julio et poursuivez vos discussions de plus en plus intimes. Soyez perspicace, vous ne dormirez pas avec votre chat cette nuit.chatlol

Se faire écrire une lettre par un écrivain public

Le lendemain vous vous réveillez, une barre dans le crâne, mais heureuse, un peu plus épanouie que la veille. Vous avez vécue ce fameux coup d’un soir, vous avez pris votre pied, et Julio est parti sans laisser ni mot, ni numéro de téléphone (Imaginons ce cas de figure afin que vous sachiez si vous êtes prête ou faite pour le coup d’un soir).

Quoi, il est parti sans laisser de traces?

 

 Votre réaction :

 POUR :

Vous ne faites même pas attention au fait que Julio soit parti sans crier gare.

Ce que vous retenez, c’est simplement cette nuit torride et inattendue qui s’est offerte à vous. Pas d’état d’âme, pas de conclusion. Égoïstement, (et c’est normal), vous ne repensez qu’à ce qui s’est passé la veille, sans regret aucun. Loin de vous dire que recommencerez dés le lendemain avec un autre Julio, vous vous sentez plus belle, plus à l’aise avec votre corps. Vous n’êtes absolument pas en train de vous interrogez sur le pourquoi du comment. Vous ne vous demandez pas non plus si vous allez revoir Julio, et quand bien même vous vous dîtes que vous le recroiserez par hasard, au même endroit ou non, sa réaction vous est égale. Qu’il vous reconnaisse ou non, que cela se reproduise ou non, peu importe. En effet, il s’agissait cette nuit-là uniquement de votre désir, votre plaisir. Rien de plus. Vous êtes parfaitement à l’aise avec l’idée d’avoir été de passage (court passage) dans la vie de cet homme, car vous le considérez de la même manière, sans parler d’irrespect. Vous démarrez simplement votre journée comme toutes les autres.

 CONTRE :

Pourquoi est-il parti comme ça, est-ce que je lui plaisais réellement, va-t-on se revoir, puis-je le retrouver sur Facebook ? Est-ce que j’en parle à mes amies ? Il était vraiment canon, j’aurai du lui laisser les clés, ou me réveiller suffisamment tôt pour que l’on prenne un café ensemble, maintenant je suis la fille de plus, je suis ce genre de filles…

Ola, doucement mesdemoiselles. Ces réactions sont complètement envisageables, et parfaitement compréhensibles. C’est tout nouveau pour vous. Vous êtes plus sensible à ce que vous êtes, comment vous paraissez aux yeux des autres. Vous êtes finalement plus sensible, de manière générale. Une forme de culpabilité, ou de remords s’installe en vous. Vous vous sentez, ce matin, un peu salie. Comme si Julio vous avez manqué de respect, et vous en oubliez le fait que vous lui avez tout autant manqué de respect, si vous voyez les choses comme cela. Cessez de regretter quoi que ce soit, vous avez passé une belle nuit, c’était agréable, mais retenez simplement qu’il est important pour votre propre estime de tisser de réelles relations avec les hommes. Ne vous sentez ni trahie, ni perdue, ni coupable. Vous aurez vécu cela, et ça vous aura aussi permis de comprendre qui vous êtes, et comment vous voulez être.

Comment savoir si vous n’êtes qu’un plan cul pour lui ?

Ailleurs sur le web (sponsorisé)
Afficher les commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Cet article vous a plu ? Devenez membre PDA!

Rejoignez mes lecteurs privilégiés et recevez une fois par mois un e-mail rassemblant mes nouveaux articles et mes conseils amoureux.