Incompatibilité amoureuse : Un texte d’amour de Fanny

Incompatibilité amoureuse

Elle m’a quittée en me disant que nous n’étions pas compatibles. Comme si nous étions une équation qui devait forcément se résoudre, comme si nous étions deux liquides forcés de se mélanger.

Sauf que l’amour ce n’est pas ça. L’amour n’est pas rationnel, n’est pas logique. Si on cherche à aimer avec son cerveau alors on n’aime jamais pleinement.

Compatibles ? Incompatibles ?

Et si je te dis que nous aurions pu être un couple incompatible heureux ou compatible malheureux ?

Oui, nous n’étions pas d’accord sur tout et oui en effet nous avions nos différences. Mais n’est-ce pas grâce à ces dernières que l’on se complète, que l’on apprend de l’autre et que l’on se remet en question ?

Je ne suis pas d’accord.

Nous étions faites pour nous rencontrer et nous aimer. Mais tu ne cherchais pas l’amour. Au début, tu as surtout cherché à me conquérir. Puis, tu as fini par cherché un miroir.

Parce que, crois-moi que si, nous étions « compatibles ».

Veux-tu que je te rappelle nos début ? Chacune de notre côté avions écrit sans le savoir une liste des qualités  que nous recherchions chez notre partenaires et les défauts rédhibitoires. Et, au moment de mettre en commun nos listes, à deux ou trois passions différentes, nous avions la même, sans s’être jamais vues. Te souviens-tu de ce sentiment étrange que tu as alors ressenti ? C’était une évidence, pas une incompatibilité.

Te souviens-tu ?

Te souviens-tu du premier artiste dont tu m’as parlé, persuadée que je ne le connaissais pas alors que j’adorais l’écouter. Te souviens-tu des playlists faites pour moi qui étaient en total accord avec mes goûts musicaux ? Te souviens-tu du concert de TIM Dup, à quel point ses textes et sa musique nous avait touchées, bouleversées et réunies.

Souviens-toi de nos discussions sur les voyages, de nos voyages, chacune avec sa vision mais qui nourrissait l’autre ; toi en total freestyle et moi hyper (trop) organisée. Mais les voyages étaient pour nous une des choses les plus importantes de nos vies… Rappelle-toi tout ce qu’on avait projeté de faire.

Le plaisir d’aller au bord de la mer et de marcher sur le sable, le dépassement de soi et le développement personnel, ton côté dessinatrice et mon côté théâtre.  Notre envie de toujours vouloir faire plaisir à l’autre et lui faire des surprises.  Le fait d’être appréciée de tes amis et toi des miens.

Même concernant nos métiers, nous avions toutes les deux choisi un métier de dévouement à l’autre, à l’inconnu qui a besoin d’aide, chacune dans une branche différente mais avec le même objectif.

Incompatibles ? Non. Différentes ? Oui mais différentes sans l’être.

Si tu cherches une personne parfaite, qui est ton miroir, la princesse charmante qui ne te fera jamais te remettre en question ou sortir de ta zone de confort, alors oui je ne suis pas la bonne. Mais si tu cherches une personne qui a les même envies que toi dans la vie, qui est prête à faire des concessions pour te rendre heureuse, à t’aimer et à se battre pour permettre que ça dure… alors tu m’as sûrement perdue.

Là où tu as vu des différences, je n’ai vu que des moyens de nous enrichir l’une et l’autre. Et là où tu as vu la rupture comme une liberté, moi, je l’ai vue comme une fuite, parce que l’inconnu fait peur, et aimer les différences et les blessures de l’autre demande  du courage. Sans courage et sans peur, il n’y a pas d’amour. Il y a des regrets, des actes manqués, des personnes laissées sur le côté.

Une dernière chose :

Souviens-toi de nos yeux et de nos regard amoureux quand toute la foule autour de nous n’existait plus.

Penses-tu que l’amour qui’il y avait au fond de nos yeux et de notre cœur était aussi incompatible ?

La seule chose incompatible aujourd’hui est que mon « je t’aime » avec ton départ.

Fanny

Tous nos nouveaux textes dans 1 e-mail/mois

Rejoignez mes lecteurs privilégiés et recevez une fois par mois un e-mail rassemblant mes nouveaux articles et mes conseils amoureux.

Laisser un commentaire