Je ne crois plus en l’amour à cause de mon passé

Dites-le avec une lettre

Il y a des choses qu'on aimerait dire à ceux qu'on aime. Mais on ne sait pas toujours par où commencer, comment trouver les bons, véhiculer la bonne intention. Aujourd'hui, on vous aide à vous lancer et envoyer la plus belle des lettres:

Combien de célibataires pourraient dire cette phrase ? Je ne crois plus en l’amour à cause de mon passé… Des milliers car c’est hélas une vérité de plus en plus marquée. Beaucoup d’hommes et de femmes ne croient plus en l’amour après une rupture douloureuse, une énième déception, une grave trahison. A l’heure des coups d’un soir et des histoires sans lendemain, de l’infidélité virtuelle et émotionnelle, de la peur de l’engagement et du ghosting, il est difficile de se dire que le grand amour est encore possible. On a tous un passé sentimental et lorsque celui-ci se résume surtout à des échecs, comment croire que le meilleur est à venir ? Penser positif quand rien ne se passe ou que le même scénario se répète, c’est quasi impossible. C’est le cas de Johanna qui nous explique comment et pourquoi elle en est arrivée à se résigner et à ne plus croire en l’amour.

Je ne crois plus en l’amour à cause de mon passé : témoignage de Johanna

Je suis une personne positive, on dit de moi que je suis plutôt joyeuse et optimiste. J’ai tendance à toujours voir le verre à moitié plein plutôt qu’à moitié vide comme le dit l’adage populaire.

 
 

Et c’est vrai dans ma vie en général : pour mon travail, mes projets de vie, avec mes amis et ma famille. J’aime partager de bons moments, réaliser mes rêves, dépasser mes objectifs si je le peux.

 Le seul domaine où mon enthousiasme est absent, où ma positivité est en berne, c’est en amour. Enfin je devrai plutôt dire concernant ma non-vie amoureuse.

A ce sujet, c’est pire que le calme plat, c’est le néant total, le désert affectif, le vide intérieur !

La solitude affective, cela me connaît. Voilà plusieurs années que je suis seule. Célibataire, sans homme dans ma vie ni dans mon cœur. Pourquoi ? Par choix, par envie ? Parce que je suis une célibataire endurcie ? Non, rien de tout cela. Mon célibat est dû aux relations actuelles qui n’en sont pas pour moi et qui ne me conviennent pas.

J’ai un passé sentimental assez lourd. Non pas que j’ai collectionné les hommes et les histoires, mais je dois avouer que je suis un aimant à manipulateurs, menteurs, pervers narcissiques, hommes mariés, et j’en passe.

Est-ce de ma faute ? Je me suis posée la question, vraiment ! J’ai d’ailleurs réfléchi à ces rencontres, remis en cause mon mode de fonctionnement et mes attentes. Une véritable introspection afin de comprendre pourquoi je n’attirais à moi que des profils instables, des relations toxiques, avec des fausses promesses et des mensonges.

J’ai été trop souvent la femme trompée, la femme délaissée, la femme trahie.

Alors que je suis une femme forte et indépendante dans ma vie de tous les jours. Mais pour ma vie amoureuse, c’était zéro pointé !

La loi de l’attraction semblait vouloir m’envoyer une leçon de vie, encore et toujours la même. Comme si je n’avais pas compris suffisamment bien la première fois ; hop, un autre échec, une autre blessure.

Tout ça a fait de mon passé amoureux un fardeau lourd à porter et c’est à cause de lui, que je ne crois plus en l’amour.

Et à cause de ces hommes qui m’ont fait du mal, de ces nouveaux modes de rencontres, de ces codes de séduction dans lesquels je ne me retrouve pas.

Alors ma décision a peut-être été drastique mais elle a eu le mérite de m’éviter de perdre mon temps et de souffrir à nouveau. J’ai fermé la porte de mon cœur et de ma vie aux rencontres.

Aucun homme n’est entré dans ma vie et dans mon intimité depuis un long moment.

Pourquoi faire ? Répéter le même schéma, le même scénario décevant ? Non merci, j’ai assez donné de ma personne pour des hommes qui n’en sont pas, pour des histoires qui ne ressemblent à rien.

J’ai eu ce besoin, cette envie, ce déclic de dire stop. De me concentrer sur mon bien-être, de le prendre en urgence. De considérer ma vie autrement, d’apprécier mon célibat avec un nouveau regard posé sur ma solitude.

Lire aussi : Comment croire de nouveau en l’amour ?

Si je ne crois plus en l’amour, c’est parce que j’ai trop donné en vain, mais aussi parce qu’autour de moi je ne vois que des exemples qui me rappellent mon expérience.

Des couples qui se déchirent, des gens qui se trompent, des amies qui tombent sur des hommes malhonnêtes, des copains aussi qui rencontrent des femmes plus soucieuses de leur image sur Instagram que du mec assis en face d’elle.

Consommation, site de rencontres, superficialité, jeu de séduction malsain, mensonge, infidélité, trahison, ghosting… On dirait le scénario d’une mauvaise série B américaine, bien loin des comédies romantiques que j’affectionne.

Seulement aujourd’hui, le romantisme n’a plus la cote ! Quant à la passion amoureuse, elle ne semble pas résister longtemps après les premiers rendez-vous.

Alors certains me dirons blasée, résignée, aigrie, négative, pessimiste et j’en passe. Quelque part, c’est sûrement un peu vrai. Mais ce n’est pas parce que je suis devenue une fervente célibataire ou que je déteste tous les hommes ! C’est trop facile de me coller une telle étiquette !

Non, je suis devenue une personne méfiante et sur la réserve, parfois sur la défensive c’est vrai, parce que faire confiance est devenu difficile. Je me fie à mon intuition, à mon instinct, je ne veux plus dépenser mon énergie ou perdre mon temps dans des fausses rencontres. En fait, je ne cherche plus l’amour, je ne lui cours pas après.

Si je dois rencontrer un homme bien, cela se fera naturellement ou ne se fera pas. Mais je sais à présent que je n’ai pas besoin d’un homme pour être heureuse et je m’épanouis dans mon célibat.

Je ne crois plus en l’amour tel qu’il se définit aujourd’hui. Alors je ne sais pas si c’était forcément mieux avant, comme beaucoup de choses. Mais ce que je sais, c’est que je ne me retrouve pas dans les codes actuels du marché du célibat.

Trop à l’ancienne, trop à l’eau de rose ? Trop sensible, trop romantique peut-être ?

C’est possible, mais s’il y a bien une chose que j’ai compris suite à mes échecs amoureux, c’est que plus jamais je ne ferai semblant d’être une autre femme pour être avec un homme. Plus jamais je ne ferai semblant de m’épanouir dans une histoire qui n’en est pas une. Si l’amour tel que je l’espère existe encore, je veux bien y croire à nouveau. Sinon, j’en ai fait le deuil.

Première réaction d'un lecteur

Cet article est récent et vous êtes sans doute un des tous premiers lecteurs à le dénicher... Soyez le premier à laisser un commentaire, partager un avis, une idée... pour lancer la discussion :).

Voir les commentaires

Vous aimez lire sur l'amour ?

Recevez 1 e-mail par mois contenant les nouveaux articles les plus appréciés par la communauté Parler d'Amour

Laisser un commentaire