Infidélité virtuelle : témoignage d’un homme qui parle à une autre femme que la sienne

Comment retrouver la complicité des débuts dans son couple ?

Avec le temps, la relation de couple change. On s'éloigne, on communique moins, on s'engueule. Pourtant on s'aime toujours... Alors comment remettre son couple sur les bons rails et retrouver la complicité et les rires qui nous ont fait tomber amoureux ?

Internet et les réseaux sociaux ont permis à tout un chacun de communiquer plus vite et plus facilement, peu importe l’heure ou encore la distance. Mais cela a bien entendu engendré en même temps des facilités pour échanger de façon secrète et cachée. Et notamment dans le cadre d’une tromperie de couple. A tel point qu’on ne présente plus aujourd’hui le phénomène d’infidélité émotionnelle ou virtuelle, qui semble malheureusement être une nouvelle façon de franchir les limites de la fidélité. Être infidèle virtuellement est donc possible, selon le seuil de tolérance inhérent à chaque couple. Infidèle par message, appel, vidéo, photo. Par l’intention qu’on y met, l’émotion, l’ambiguïté et parfois même, le sentiment. C’est le sens du témoignage suivant d’un homme qui parle à une autre femme que la sienne, sur un réseau social, pratiquant ainsi ce qu’on appelle l’infidélité virtuelle et donc émotionnelle.

Infidélité virtuelle : témoignage d’un homme qui parle à une autre femme que la sienne

Je suis tombé dans cet échange il y a un moment maintenant et très vite, je me suis pris dans l’engrenage. Attention, je ne dis pas que c’est malgré moi, au contraire je l’assume, mais très vite, je n’ai plus rien contrôlé.

C’est comme si j’étais devenu dépendant. A cet échange, à ce lien virtuel, à ses mots, ses confidences, ses smileys, ses photos. A elle.

J’attends ces messages, je les espère, je les imagine même. C’est comme un besoin viscéral, une dépendance.

Pourtant, je suis en couple depuis plusieurs années et je ne peux pas dire que je sois malheureux. Ma femme et moi, comme tous les couples, connaissons des hauts et des bas, des périodes plus difficiles que d’autres, plus fades, plus ennuyeuses mais pas au point de tout remettre en question.

C’est probablement à cause de cet ennui ressenti que j’ai cédé à cette tentation virtuelle, à ce jeu de séduction en ligne.

J’avais besoin de me changer les idées, d’échanger sans me sentir jugé, de m’aérer l’esprit. Peut-être aussi de tester d’une certaine manière mon pouvoir de séduction, je ne dis pas le contraire.

Aujourd’hui, c’est tellement facile avec les réseaux sociaux, toutes les applications de messagerie et nos smartphones. Et il y a aussi ce prétexte de se dire que c’est dans l’air du temps, que ce n’est pas grave, que je ne fais rien de mal.

Je me cherche des excuses, je le sais, et à vrai dire, je sais que je suis coupable de ce qu’on appelle une infidélité virtuelle aujourd’hui.

Peut-on parler d’infidélité émotionnelle qui l’accompagne forcément ? C’est vrai que je confie des choses personnelles à une autre femme que la mienne. Mes états d’âme, mes peurs ou mes incertitudes. Donc on y met évidemment une part émotionnelle. Une part de notre intimité et un peu de notre cœur.

Je ne sais pas exactement ce que je ressens pour elle, je ne suis pas naïf au point de parler d’amour mais je ne suis pas un menteur au point de dire pour autant que tout cela est anodin.

La preuve, depuis des mois et des mois que cela dure, je n’arrive pas à arrêter. J’en ai besoin, et elle aussi, cela nous fait du bien de savoir que l’un pense à l’autre et vice-versa. On éprouve cette envie irrépressible, ce besoin inexplicable de se parler, se confier, se raconter.

Ce que cela cache derrière je le sais. Sûrement nos deux couples respectifs qui ne vont pas bien, nos déceptions, et cette sensation de ne plus partager avec la personne avec laquelle on vit tout ce qu’on aimerait et devrait normalement partager.

Alors on s’enferme dans notre bulle et ça nous fait du bien, même si au final ma conscience me dit que je dois me poser les bonnes questions et ne pas aller trop loin.

Que se passerait-il si on se donnait rendez-vous ? Serions-nous gênés ou au contraire totalement à l’aise ? Deviendrions-nous les meilleurs amis du monde ou nous jetterions-nous plutôt l’un sur l’autre ?

Le désir et l’ambiguïté physique ne sont pas au cœur de nos échanges quoiqu’on puisse en penser. On ne s’échange pas des sextos tous les soirs, il n’y a pas de sous-entendus à chaque message.

Mais n’est-ce pas plus dangereux justement de se sentir connectés à un autre niveau ? Ou est-ce le virtuel qui désinhibe et qui facilite les mots et les élans, comme si on faisait une thérapie commune ?

Infidélité virtuelle : A vrai dire, je ne sais plus, je suis un peu perdu.

Pour le moment je ne peux pas envisager mettre un terme à cet échange épistolaire. Mais je sais que cela ne peut pas durer éternellement. Enfin, je ne sais plus…

Parfois, je me dis juste que j’ai un jardin secret, que je ne fais rien de mal, que je ne commets pas d’adultère, que je ne suis pas infidèle. Et donc pourquoi arrêter ? C’est comme si je me confiais à une amie, rien de plus.

Et à d’autres moments, je me dis au contraire que ce n’est pas normal d’éprouver ce besoin de me confier autant à une autre femme que celle qui partage ma vie. Que je trahis la confiance de la femme que j’aime, que je devrais pouvoir tout lui dire.

Alors pourquoi je n’y arrive pas ? Par peur, je m’en doute bien, comme ce qui nous empêche toujours de prendre des décisions dans la vie. Un blocage qui ne me fait pas me poser les bonnes questions. La peur de souffrir et de faire souffrir. Celle de l’inconnu aussi.

Je n’ai pas la réponse à l’heure où j’écris ce témoignage. J’ai sûrement cédé à la facilité et je me rends compte que le virtuel peut être dangereux. Addictif. Comme pour des ados à qui on dit de se calmer avec les écrans.

Mais je sais aussi que je n’ai pas envie de passer à côté de ma vie en me réfugiant indéfiniment derrière mon écran. Et qu’en continuant, je risque de me perdre en route, et de faire du mal à ma femme en chemin.

Il va donc falloir que je me confronte à la réalité de ma vie, pour comprendre où j’en suis de mes émotions et de mes sentiments. Je sais déjà que ça ne va pas être simple mais quelque part, coucher cette vérité sur le papier, va, je crois, m’aider à y voir plus clair. A faire le tri sur mes sentiments, mes envies et à redéfinir mon avenir.

Des lecteurs ont réagi

Cet article a suscité des réactions puisque 1 lecteur a laissé un commentaire. Vous aussi, participez à la conversation, partagez votre point de vue, votre accord, votre désaccord dans les commentaires. Ce site est fait pour ça ;)

Tous nos nouveaux textes dans 1 e-mail/mois

Rejoignez mes lecteurs privilégiés et recevez une fois par mois un e-mail rassemblant mes nouveaux articles et mes conseils amoureux.

1 réflexion au sujet de « Infidélité virtuelle : témoignage d’un homme qui parle à une autre femme que la sienne »

  1. Je vis en ce moment cette même expérience d’infidélité virtuelle dans une relation à distance. Je suis pourtant mariée à quelqu’un et nous avons un enfant ensembles. Sauf que je ne vis plus aucun partage avec cette personne ni intimement ni émotionnellement. Nous ne faisons qu’obéïr aux obligations de parents ensembles. Pourtant nous sommes liés par le tunnel de nos sentiments au fond. Par contre nous sommes très distant l’un de l’autre au point que c’est devenu platonique entre nous, comme si nous sommes deux colocataires. Aux fil des années nous avons pris de plus en plus de distance. On n’ose même plus s’approcher l’un de l’autre sachant comment l’autre réagira car son vrai tempérament a fini par ressortir avec le temps. Ce n’est plus la personne que j’ai connu la première année. Cette relation à distance virtuelle que j’entretiens en ce moment avec cette autre personne m’a permise de me sentir beaucoup mieux au point qu’on parle d’organiser notre futur ensembles Après nous être confiés l’un de l’autre nous voulons les mêmes choses. Nous voulons cette même complicité, nous avons les mêmes besoins et objectifs. Nous avons besoin de se sentir aimer mutuellement. On parle de se rapprocher pour bientôt. Ça fait partie de la prochaine étape dans le processus d’apprendre à mieux se connaître en personne. Il y aura de grandes décisions que je vais devoir prendre éventuellement et qui déterminera et boulversera mon avenir amoureux.

    Répondre

Laisser un commentaire