Je ne vis que des histoires sans lendemain

Dites-le avec une lettre

Il y a des choses qu'on aimerait dire à ceux qu'on aime. Mais on ne sait pas toujours par où commencer, comment trouver les bons, véhiculer la bonne intention. Aujourd'hui, on vous aide à vous lancer et envoyer la plus belle des lettres:

La quête de l’amour, parcours du combattant ? Sorte de loterie 2.0 dont on sort trop souvent déçu(e), désabusé(e), lassé(e) ? C’est une réalité qui définit de plus en plus la vie des célibataires d’aujourd’hui. Ceux qui sont sincères et sérieux. Ils veulent véritablement s’engager dans une relation sentimentale stable et suivie, rien n’y fait. Ils se retrouvent, malgré eux, à collectionner les plans d’un soir et les relations sans prise de tête qui se finissent en ghosting. Sans oublier les mensonges, les faux profils et les mauvaises surprises. Alors un certain ras-le-bol pointe le bout de son nez chez de nombreux célibataires qui n’en peuvent plus d’ouvrir leur cœur pour rien. Et ils ne comprennent pas pourquoi ils ne trouvent pas l’amour. C’est le sens du témoignage de Marianne, je ne vis que des histoires sans lendemain.

Je ne vis que des histoires sans lendemain : témoignage de Marianne

Je ne sais même pas par où commencer… Par la dernière désillusion en date ? Ou la toute première déception il y a plusieurs années ? Parce que très honnêtement, ça commence à être long, là…

J’ai 26 ans, je suis posée dans ma vie professionnelle, je suis indépendante financièrement, j’ai une vie sociale très sympa, des copines en or, une famille au top, des projets de vie, des passions… Bref, j’ai tout pour être heureuse.

Mais depuis des années, alors que je ne rêve que de papillons dans le ventre, de coup de foudre réciproque, de soirées en amoureux et de projets de couple, il ne se passe rien de tout cela.

Oh, des papillons dans le ventre et des coups de cœur, j’en ai eu. Tomber amoureuse aussi, cela m’est arrivé. Mais quand ce n’est pas réciproque, ça ne compte pas…

Ma dernière relation sérieuse date de mes 21 ans. Pendant mes études, j’ai eu une jolie relation de presque 3 ans avec un garçon dont j’étais vraiment amoureuse. Mais notre relation à distance n’a pas tenu, il est parti vers d’autres horizons et son amour s’en est allé par la même occasion.

Nous étions jeunes, alors je me suis dit que c’était normal, que c’était mon premier amour certes mais qu’il y avait peu de chances pour que ce soit le seul amour de ma vie. J’en ai évidemment souffert mais pas au point de ne plus croire en l’amour. Et pourtant à ce jour il semblerait qu’il soit le seul grand amour que j’ai connu dans mon existence.

Depuis lui, je ne vis que des histoires sans lendemain.

Et ce n’est pourtant pas mon souhait. Si je n’ai rien contre le fait de faire la fête et de rencontrer un mec en soirée, ou de tester une application de rencontres, cela n’a jamais voulu dire pour moi que je cherchais une aventure d’une nuit.

J’ai toujours aimé discuter, creuser un peu avant de me lancer. Non pas que je trouve que coucher le premier soir est mal, mais cela n’a jamais été mon mode de fonctionnement. Si le désir s’invite rapidement, pour moi il fait partie de quelque chose de plus important.

Seulement je commence à me demander si je ne suis pas la seule à voir les choses ainsi. Chaque rencontre que je fais est un copier-coller de la précédente. J’ai l’impression de revivre le même scénario depuis des années.

Rencontre, discussion, plusieurs rendez-vous, passage à l’acte, et ensuite aux choix soit plus de nouvelles du jour au lendemain et ghosting ; soit discours type « je ne veux pas m’engager mais si tu veux, on peut coucher ensemble même si on n’est pas vraiment ensemble… »

Et sincèrement, j’en ai vraiment ras-le-bol de vivre ça. J’ai envie de hurler ! Je sais que je ne suis pas la seule et que c’est dans l’air du temps. Mais pourquoi ?!

On dit qu’on répète le même schéma tant qu’on n’a pas appris de ses échecs passés ou encore que c’est la loi de l’attraction. On attire à soi ce qu’on mérite. Blablabla…

Je veux bien me remettre en question mais là je refuse de prendre la responsabilité d’un truc que je subis. Non, je ne cherche pas que des bad boys ! Non, je ne suis pas encore amoureuse de mon ex ! Et non, je ne passe pas ma vie sur les sites de rencontres !

Je suis une nana célibataire de 26 ans, lambda, qui a envie de rencontrer un homme bien pour construire une jolie histoire d’amour. Rien de compliqué normalement et pourtant j’ai l‘impression de chercher l’impossible.

Ce qui me console ? Je ne suis pas la seule à vivre ça. Avec mes copines, on pourrait monter un club ! Mais ça ne me rassure pas pour autant et surtout, c’est inquiétant de voir que c’est devenu une sorte de norme justement.

Je ne comprends pas les gens qui collectionnent les rencontres éphémères, qui mentent, qui consomment, qui jettent. Si c’est amusant au début, quel est le but de tout ça ? A part le plaisir physique, on s’en lasse à force, non ?

En attendant, celle qui me tient compagnie toutes les nuits est ma solitude affective et j’avoue que je commence à saturer. Si je n’ai pas besoin d’un homme pour être heureuse, je n’ai aucune honte à dire qu’aimer et être aimée me manque. Il y a tellement de choses que j’aimerais partager, vivre à deux, que j’ai l’impression de perdre mon temps dans ma solitude…

Toutes ces histoires sans lendemain m’ont refroidie, et c’est difficile d’y croire encore et de ne pas être désabusée. Je fais tout pour conserver ma joie de vivre et mon optimisme, mais il y a des jours où je prends cette réalité en pleine face. Je me demande alors si Cupidon me trouvera un jour. L’espoir fait vivre dit le proverbe…

Première réaction d'un lecteur

Cet article est récent et vous êtes sans doute un des tous premiers lecteurs à le dénicher... Soyez le premier à laisser un commentaire, partager un avis, une idée... pour lancer la discussion :) Laisser un commentaires.

Tous nos nouveaux textes dans 1 e-mail/mois

Rejoignez mes lecteurs privilégiés et recevez une fois par mois un e-mail rassemblant mes nouveaux articles et mes conseils amoureux.

Laisser un commentaire