Maman solo et l’amour : comment refaire une place à sa vie amoureuse ?

Dites-le avec une lettre

Il y a des choses qu'on aimerait dire à ceux qu'on aime. Mais on ne sait pas toujours par où commencer, comment trouver les bons, véhiculer la bonne intention. Aujourd'hui, on vous aide à vous lancer et envoyer la plus belle des lettres:

Être mère ne doit pas faire oublier le fait d’être femme. Cette phrase, on a l’impression de l’avoir entendue des milliers de fois tant on nous l’a répétée. « Ne deviens pas qu’une mère. Ne sois pas juste une maman au détriment de ta vie de couple. Tu restes une femme avant tout ». Avant tout ? Y-a-t-il un subtil dosage à opérer entre ces deux réalités ? Faut-il nécessairement se poser la question ? Quand on devient maman, l’équilibre semble difficile à trouver avec sa vie de femme, et surtout sa vie amoureuse. Et avec le statut de maman solo ou mère célibataire encore plus, car il faut préserver sa vie privée dans l’éventualité d’une future relation amoureuse. Pourquoi est-ce si difficile ? Que faut-il faire ? Pourquoi a-t-on souvent l’impression d’être incomprise et perdue ? Maman solo et l’amour, comment refaire une place à sa vie amoureuse ?

Maman solo et l’amour : les difficultés à refaire une place à l’amour dans sa vie

Maman solo et l’amour : un manque évident de temps

La première difficulté est une réalité purement pragmatique. Le manque de temps et de disponibilités, tout simplement. Gérer seule le travail, la maison et son ou ses enfants, ça prend en effet du temps. Le planning de maman solo est chargé, c’est ainsi. C’est un rythme soutenu à tenir toute la semaine et même parfois le weekend selon le mode de garde.

Du lever au coucher, il y a des horaires à respecter, des choses à faire et à penser, à anticiper. Pour soi, son foyer, ses enfants. Il y a rarement une semaine sans un rendez-vous médical, une activité sportive, une urgence à gérer. Et donc peu de place pour l’imprévu et du temps pour soi. Il est donc plus que nécessaire, quand on est maman solo, de savoir s’organiser.

Faute de temps, les disponibilités sont rares et donc les opportunités de rencontres quasi nulles.

Maman solo et l’amour : une indisponibilité sentimentale ?

L’affect est souvent une raison pour expliquer le célibat d’une maman solo. Des raisons liées au passé amoureux, une séparation douloureuse, parfois pas encore digérée, tout cela a des conséquences émotionnelles.

Par peur de refaire confiance, parce que la page des douleurs du passé n’est pas encore tournée, on reste dans sa bulle.

La peur de souffrir à nouveau est encore trop vive pour s’ouvrir à un autre homme. Beaucoup de mamans solos connaissent en effet une période de célibat plus ou moins longue liée à cette sensation d’être sentimentalement indisponible. Mieux vaut régler ce problème définitivement avant de refaire une place à quelqu’un dans sa vie.

Maman solo et l’amour : la place centrale des enfants

Les enfants sont bien entendu la raison principale à cette question. Pas seulement en termes de temps et de disponibilités. Et il ne s’agit pas de les considérer de ce fait comme une contrainte.

C’est plutôt une priorité instinctive de maman, on ne se pose même pas la question. La séparation d’avec le papa constitue déjà une épreuve, le but est donc de protéger ses enfants et de préserver au maximum leur bien-être.

Quoi qu’en pensent certains, s’occuper de ses enfants est une preuve de maturité, de responsabilité et de fiabilité. Pas d’indisponibilité amoureuse.

Prendre son temps est souvent un gage de réussite et de bonheur. Ne pas faire de rencontres trop rapides et ne pas présenter ses enfants au « premier venu ». Cela permet de les protéger d’une éventuelle déception en cas d’échec. Et également de se préserver.

Toutefois, quand on est une maman célibataire, le fait d’avoir des enfants freine les rencontres amoureuses.

Maman solo et l’amour : Le jugement des autres

Malheureusement, beaucoup ne pensent pas ainsi. Certains hommes ont une idée bien arrêtée de ce qu’est une maman solo. Ils jugent leur situation sans chercher à comprendre, sans la connaître. L’image de la maman solo est souvent péjorative. Et, malheureusement pour nous, bien que les mœurs évoluent, il semble plus simple pour un père célibataire de faire des rencontres amoureuses.

Entre regards malveillants et jugements hâtifs, on collectionne les clichés, les critiques. « Elle ne sera jamais disponible, elle ne vit que pour ses enfants, je passerai après ». Ou encore « Elle n’a pas su garder le père de ses enfants, elle n’est pas fiable ». Et le pire « C’est une assistée. Une femme vénale n’en voulant qu’à la pension alimentaire de son ex. Une femme à problèmes. »

On salit beaucoup l’image des mamans solos alors que la réalité est toute autre. Tout  est bon à jugement. On comprend mieux alors la difficulté pour elles à refaire leur vie de femme quand on entend ce genre de choses.

Maman solo et l’amour : des hommes qui refusent le statut de beaux-pères

Et puis il y a les hommes qui veulent de la femme mais pas de la mère. Ils n’ont pas envie d’être beau-père avant d’être père. Ces hommes ne veulent pas élever l’enfant d’un autre, peut-être par peur d’avoir des problèmes avec le père ou parce que ce n’est pas naturel pour eux.

Ils veulent être la priorité d’une femme disponible pour eux et ne surtout pas passer après un enfant. Envisager une vie au rythme d’une garde classique ou alternée les bloque. Et cela peut être vrai aussi pour certains pères n’ayant pas la garde de leurs enfants. Ils ne souhaitent pas s’occuper des enfants d’un autre à temps plein ou presque, alors qu’ils ne jouent déjà pas leur rôle de père biologique.

Tous ces hommes n’ont pas compris le principe de base suivant, logique et implacable. On ne peut pas dissocier la femme de la maman solo et inversement. Il est impossible de choisir la femme sans accepter la mère. Dans ce cas-là, il vaut mieux passer son chemin. Si les enfants d’un autre vous font peur, si une maman solo n’a pas bonne réputation à vos yeux, ne vous arrêtez pas dans sa vie.

Maman solo et l’amour : a-t-on vraiment envie de refaire une place à l’amour dans notre vie ?

Maman solo et l’amour : entre zone de confort et peur de finir sa vie seule

Le mode maman solo est activé presque tout le temps. On ne réfléchit pas, on agit. On ne pense pas à soi, mais à eux d’abord. À ce qu’ils ne manquent de rien et conservent leur joie de vivre. Notre plus belle récompense ? Leur insouciance, leur innocence et leur bonheur.

L’air de rien, alors que la vie quotidienne est souvent épuisante, usante, on s’est créé des habitudes sécurisantes, des rituels rassurants. Bref, on s’est construit un nouveau cocon familial synonyme de zone de confort.

Mais en contrepartie on oublie la femme qu’on est, c’est vrai. On est maman H24, il n’y a plus assez de temps et de place pour le reste. On frôle même parfois le burn out maternel à cause de cette charge mentale trop lourde. Ou la déprime quand on se retrouve seule dans son lit le soir, une fois les enfants endormis, à se demander si on va finir sa vie ainsi.

Seule, sans connaître l’amour à nouveau. Entre la chaleur et l’apaisement d’un foyer familial retrouvé et le vide sentimental, l’équilibre est précaire et la solitude affective de plus en plus présente.

Maman solo et l’amour : se projeter dans la vision d’une famille recomposée

Quelle place faire à l’amour, à un homme dans une vie bien huilée de famille monoparentale ? Est-on prête pour l’idée de famille recomposée, pour se projeter avec un homme devant ses enfants ? Et à vivre tous ensemble, ensuite ?

Pour faire une place à l’amour dans sa vie, il faut qu’il trouve sa place. Ça fait envie et ça fait peur en même temps.

Comment cela va-t-il se passer? L’annonce aux enfants et leurs réactions ? Il va falloir trouver un nouveau rythme de vie, de famille recomposée alors qu’on s’était habituée à vivre seule dans un schéma de famille monoparentale.

Et à vivre en célibataire aussi. La peur refait alors souvent surface : peur de s’être enfermée dans des habitudes de célibataire, peur d’ouvrir sa carapace, peur de faire une place dans son cocon. On en a envie mais on a du mal à y croire. C’est comme si on était devenue inapte à la vie de couple. De famille. Comme s’il fallait réapprendre à vivre en couple après une longue période de célibat.

Conclusion maman solo et l’amour : faire une place à nouveau à l’amour pour entamer sa seconde vie

Être maman solo n’est pas une fin en soi même si, bien sûr, cela peut être un choix de vie, plus ou moins durable. On a tous un passé amoureux, un vécu différent qui définit nos choix. Et parfois le besoin et l’envie de rester seule sont vitaux, et on ne ressent pas le poids de la solitude affective.

Mais d’un autre côté, on ne peut pas passer sa vie à avoir peur.  A avoir peur de refaire une place à quelqu’un dans sa vie. A la vivre par procuration. À ne vivre qu’à travers ses enfants et son rôle de mère. On ne s’épanouit pas ainsi. On s’oublie.

C’est une preuve d’amour et de maturité que de faire de ses enfants une priorité mais pas au détriment de tout ce qui fait la femme que l’on est. Être maman n’est qu’une facette de notre personnalité, qu’un rôle à jouer parmi plusieurs.

On a le droit de penser à soi, de vouloir connaître l’amour à nouveau et de lui faire une place dans sa vie. Ce n’est pas une trahison envers ses enfants ni une démission face à son rôle de mère. C’est juste le bon équilibre à trouver pour être une maman solo épanouie et heureuse.

Femme et mère. A la fois. Qui s’en donne l’autorisation car elle en a le droit tout simplement. Une maman solo qui a su refaire une place à l’amour dans sa vie.

Tous nos nouveaux textes dans 1 e-mail/mois

Rejoignez mes lecteurs privilégiés et recevez une fois par mois un e-mail rassemblant mes nouveaux articles et mes conseils amoureux.

Laisser un commentaire