Parler d'Amour
Lettre de dernière chance

Lettre de dernière chance

Auteur

Voici une lettre de dernière chance :

 

 

Xxxxx,
J’aurais aimé commencer cette lettre par la célèbre phrase « il était une fois » qui apparait à chaque début de conte de fée. Hélas, notre histoire n’en n’est pas un. Si je décide de t’écrire aujourd’hui, c’est parce que je ne sais plus comment agir face à ton comportement. Je suis perdue. On m’a souvent répétée que l’Amour était le plus beau des sentiments pourtant il ne m’a apporté que souffrance et frustration. Aujourd’hui je suis vidée, épuisée de te courir après comme un enfant après son ballon préféré.
Cinq ans que nous sommes ensemble. Cinq ans entrecoupés de ruptures et de déchirements sentimentaux incessants. Tu as toujours su me faire souffrir, et j’ai toujours su me soumettre. L’amour fait faire tant d’inepties. Même avec du recul je n’arrive pas à comprendre pourquoi je retombe toujours dans tes bras, pourquoi ta présence me manque lorsque tu es loin, pourquoi j’ai besoin de toi alors que tu ne m’apportes rien de positif. Le nombre significatif de ruptures aurait dû me mettre la puce à l’oreille. Lorsque ça ne marche pas entre deux personnes une fois, ça ne sert à rien de recommencer. Mais nous, nous avons choisi de faire autrement. A chaque fois j’y ai cru et à chaque fois j’y crois encore. J’espère un changement, un départ à zéro, un amour simple et sincère comme nous l’avions autrefois. Et à chaque fois je me cogne brutalement la tête contre un mur et mon cœur se presse comme une orange, laissant un organe vide.
Si tu savais comme ça fait mal d’aimer sans retour. De tout donner à une personne qui n’en n’a que faire. Notre fils va bientôt fêter ses un an. Et tu t’en moques également. Pense à lui, il a besoin d’un père présent qui lui offre son amour. Pourquoi es-tu si égoïste ?  Qu’avons-nous fait pour mériter tout ce mal que tu oses nous infliger ? Depuis ces trois derniers mois, nos disputes ne font qu’augmenter et tes reproches aussi. Tu me trouves trop jalouse à ton goût ? Laisse-moi te dire que j’ai mes raisons de l’être. Quand on s’est fait prendre pour une idiote à plusieurs reprises, on n’a pas envie que ça se reproduise sous nos yeux. J’en ai marre d’être passive et soumise à ton caractère bien trop trempé. Je ne vis plus, je survis. Je ne cesse de me repasser en boucle le soir de mon anniversaire où tu n’as même pas daigné me voir, où tu m’as laissée pleurer dans la rue devant mon fils qui ne devait rien comprendre à situation. Je suis malheureuse. Et je n’en peux plus de l’être.
Je t’aime. Je n’ai aucune raison d’éprouver ce sentiment à ton égard mais je t’aime, vraiment. Et je me déteste d’éprouver de l’amour pour un homme comme toi. Si je t’écris aujourd’hui, c’est aussi pour te dire que même si c’est douloureux, je suis prête à partir et à laisser le passé loin derrière moi. Vivre le présent avec mon fils et me reconstruire pour lui offrir ce dont il a besoin. C’est-à-dire, un équilibre et de l’amour. Ce n’est pas du chantage. Je suis arrivée à un stade où il est ridicule de s’accrocher à un fil invisible, je n’ai plus de temps à perdre avec quelqu’un qui ne m’aime plus. Alors soit tu changes pour de bon, soit tu perds tout. Réfléchis bien à la situation,  ma vie serait plus belle sans tous ces problèmes. Mais au fond de moi, j’espère que tu sauras entendre ces mots et faire en sorte que notre quotidien s’embellisse. Pour toi, pour moi et pour notre fils.
Je t’embrasse

 

Se faire écrire une lettre par un écrivain public

Pour plus de lettres, cliquez ici!

 

 

Ailleurs sur le web (sponsorisé)
Afficher les commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Cet article vous a plu ? Devenez membre PDA!

Rejoignez mes lecteurs privilégiés et recevez une fois par mois un e-mail rassemblant mes nouveaux articles et mes conseils amoureux.