Le slow fading : une nouvelle forme de ghosting ?

Ebook : Surmonter une rupture amoureuse

Vous venez de vivre une rupture et votre moral est au plus bas ? Vous voulez oublier votre ex et passer à autre chose ?

Une relation toxique se caractérise par une emprise émotionnelle et un rapport de dominant/dominé dans le couple. La relation est déséquilibrée et instaure une forte insécurité pour la personne qui la subit. Le slow fading, qu’on peut traduire par « disparition lente », s’inscrit dans ce cadre. C’est une technique sournoise utilisée pour réduire progressivement le contact avec l’autre sans jamais dire les choses, afin de laisser la relation se finir d’elle-même, sans rompre officiellement. Peut-on dire qu’il s’agit d’une nouvelle forme de ghosting ? En tout cas, c’est encore une technique malsaine de pseudo séduction qui se développe depuis quelques années. Elle abîme l’amour et peut fragiliser la personne qui en est victime. Les moyens de rencontres actuels avec les sites facilitent ce genre de comportement. Le slow fading : tour d’horizon.

Le slow fading : une nouvelle forme de ghosting ?

Qu’est-ce que le slow-fading ?

Traduit littéralement par « disparition lente », c’est un néologisme désignant le fait de mettre fin à une relation sournoisement et lâchement. Ce phénomène se produit lorsqu’une personne se désintéresse de l’autre, que les deux partenaires soient en couple ou juste en phase de séduction. En effet, la personne qui pratique le slow-fading disparaît sans assumer son envie de rompre ou d’arrêter de voir l’autre.

Le « slow fader » s’efface lentement et décide secrètement de mettre fin à la relation. Il disparaît tout doucement, progressivement, virtuellement et réellement.

Une pratique pire que le ghosting ?

Jusqu’à présent, le ghosting était considéré comme l’une des façons les plus cruelles et malsaines de mettre fin à une relation. Souvent pratiquée au départ sur les sites de rencontres, cette façon de disparaître brusquement du jour au lendemain est choquante et immature. Plus de SMS, plus d’appels, blocage sur les réseaux sociaux, allant même jusqu’à poser un lapin, et sans qu’il y ait eu de signes avant-coureurs ou de raison valable à ce comportement.

Là où le ghosting est rapide et inattendu, le slow fading, lui, est progressif, sournois et encore plus lâche.

Le slow fader fait croire à son ou sa partenaire que tout va bien dans le meilleur des mondes, alors qu’il sait déjà qu’il est en train de se détacher de la relation et ne se projette absolument pas dans une suite. Cette pratique s’inscrit dans le temps et peut s’étaler sur plusieurs semaines, voire plusieurs mois.

Quels sont les signaux du slow fading ?

Peut-on voir venir un tel comportement ? Si la victime ne doit jamais se sentir responsable de subir cette situation, plusieurs signaux peuvent l’aider à anticiper les choses et à savoir si elle en est victime justement.

  • Votre partenaire s’éloigne de vous

Alors qu’il/elle avait hâte de vous voir, c’est désormais le silence radio. L’autre instaure une distance et n’est pas clair sur la date de votre prochain rendez-vous.

  • Votre partenaire prend de plus en plus de temps pour répondre à vos SMS

Alors qu’il/elle avait l’habitude de répondre rapidement, le délai de réponse s’allonge et il peut même ne plus répondre à vos messages pendant des jours.

  • Votre partenaire arrête de planifier des projets avec vous

 Il reporte ou annule vos rendez-vous, ne propose plus de vous voir, ne prend plus aucune initiative pour faire vivre la relation.

  • Votre partenaire n’est plus réceptif

Vous êtes toujours la personne qui initie les conversations et vous ne recevez pas les réponses attendues. Les conversations se terminent rapidement, il ou elle s’intéresse de moins en moins à vous.

  • Votre partenaire fuit vos questions

Lorsque vous lui posez des questions, lui demandez ce qui ne va pas, comprenant qu’il ou elle n’est plus le/la même avec vous, il/elle évite soigneusement de répondre à vos interrogations et élude le sujet.

Lire aussi : Que faire si on est victime de ghosting ?

Les raisons de cette pratique

Être victime du slow fading, c’est en fait se faire ghoster très doucement.  La personne préfère s’effacer de votre quotidien au fur et à mesure plutôt que de rompre une bonne fois pour toutes. Alors qu’elle n’a qu’une seule envie : partir et tourner la page. 

Alors pourquoi ne le fait-elle pas ? Par peur, sournoiserie, indifférence, immaturité, lâcheté ? Un peu tout ça à la fois…

Une énorme lâcheté

La personne qui se comporte ainsi utilise ce procédé pour soi-disant causer moins de peine. Mais ce qu’elle veut surtout, c’est éviter la confrontation, ne pas assumer une rupture. Il est plus facile de dire clairement à quelqu’un « tu ne m’intéresses plus » pourtant.

Résultat, en se convainquant de faire moins de mal, ces personnes en font finalement bien plus. Leurs victimes se retrouvent dans le flou, l’incompréhension, le doute, le questionnement, allant jusqu’à se torturer l’esprit et à se sentir coupables.

Rompre en douceur, oui, mais couper les ponts lentement en laissant de faux espoirs, non.

Mais les personnes usant de ce comportement fuient leurs responsabilités, notamment en matière sentimentale. Ainsi, elles n’ont pas à « gérer l’inconfort émotionnel d’une conversation difficile ou les émotions blessées de l’autre ».

Mais dans les faits, leur comportement peut avoir de graves conséquences sur l’estime de soi. D’ailleurs, cela rejoint alors le phénomène de gaslighting, la victime étant amené(e) à se remettre en question et à remettre en question également sa propre version de la réalité.

Lire aussi : Ne fais pas à l’autre ce que tu ne veux pas qu’il te fasse

Comment faire face au slow-fading ?

En effet, au début, la personne qui subit se persuade que son ou sa partenaire traverse une mauvaise période. Elle va même jusqu’à essayer de l’aider, compatir ou l’excuser !

Mais ce comportement qui s’apparente très vite au classique mais puéril jeu de séduction « fuis-moi je te suis, suis-moi je te fuis« , devient vite ingérable.

Si vous pensez être victime de slow-fading, vous devez rapidement réagir pour ne pas en subir les conséquences. Ne vous remettez pas en question et ne laissez pas l’autre vous faire douter de votre valeur.

Pour commencer, afin d’y voir plus clair, vous pouvez en discuter simplement avec votre partenaire pour lui faire part de ce que vous ressentez. S’il nie tout en bloc et fuit une fois de plus la situation, alors vous saurez que vos doutes sont fondés. Il n’est pas normal qu’il se mette sur la défensive ou invente des excuses dès que vous cherchez simplement à dialoguer au sujet de votre relation.

L’affronter directement, le confronter à ses contradictions est souvent la clé pour le révéler au grand jour.

Cela vous permettra d’accepter la situation sans remettre en cause votre valeur. Ne pas accepter l’inacceptable, la/le mettre au pied du mur est le bon moyen de le mettre, elle/lui qui fuit, face à sa lâcheté. 

Dites-vous enfin que si cette personne vous traite de la sorte, c’est qu’elle ne vous mérite pas dans sa vie. Fin de l’histoire.

Première réaction d'un lecteur

Cet article est récent et vous êtes sans doute un des tous premiers lecteurs à le dénicher... Soyez le premier à laisser un commentaire, partager un avis, une idée... pour lancer la discussion :).

Voir les commentaires

Vous aimez lire sur l'amour ?

Recevez 1 e-mail par mois contenant les nouveaux articles les plus appréciés par la communauté Parler d'Amour

Laisser un commentaire