Parler d'Amour

Le premier amour

Le premier amour

Envoyez de l'amour !

Votre preuve d'amour demain matin dans sa boîte aux lettres...

Auteur

Il est beau, violent, passionné, tendre, déchirant, étriqué entre rires et larmes, entre bonheur et désarroi, entre solidité et instabilité. Le premier amour est fort, intouchable, impérissable, indestructible. Il nous fait passer par des émotions prenantes, nous chatouille le cœur, nous illumine les yeux, donne un sens à notre vie. Et puis il s’effondre. D’un coup.

Voici ce que j’avais écrit (il y a bien longtemps) pour définir mon premier amour, une fois qu’il s’était répandu en miettes :

Un regard langoureux. Un sourire séducteur. Le premier baiser. La vie qui s’illumine. Les premiers signes de tendresse. Une complicité qui s’épanouit. La première fois. Les messages. Les lettres. L’amour qui déborde de partout. La vie qui devient magique. Les regards ensorceleurs. Les câlins passionnés. Les paroles sincères et touchantes. Les caresses sensuelles. Les nombreux appels. Les retrouvailles à la gare. L’acmé du bonheur. Les voyages. Les rires. Les pleurs. La jalousie. Les cris. On s’enlace et on se lasse. La rupture. On se fait du mal. On se déchire. Les mots blessants. On reste amis. On se revoit. On baise. Ca ne marche pas. On tire un trait. On déprime. On s’envoie des messages. On s’appelle. On s’insulte. On s’oublie. On s’en fout. On se manque. On se reparle. On se revoit. Ça ne marche pas. On se déteste. On renvoie des messages. On re-pleure. On fait semblant. On se hait. On disparaît.

En relisant ce texte, je me dis que c’est un bon résumé du premier amour. Alors pourquoi est-il si fort, si brutal ? Pourquoi avons-nous tant de mal à tirer un trait dessus ?

Le « premier »

Le premier amour est synonyme de découverte. On apprend avec lui, on avance, on se construit pas à pas et ce, sans aucun moyen de comparaison, puisqu’il est le premier. Dans les relations futures, nous revenons toujours à ce premier amour car on ne l’oublie pas, il reste collé dans un coin de notre tête, qu’on le veuille ou non. Et c’est ça qui fait toute la beauté et toute la magie de ces premiers émois amoureux : avec le premier amour, on ne compare pas, parce que nous n’en n’avons pas les moyens. L’Histoire est à écrire: Notre Histoire. Et quel bonheur d’inventer le roman ensemble, en amoureux. Découvrir chaque jour ce qu’est l’amour, ce que c’est que de sentir battre son cœur si fort qu’on a l’impression qu’il voudrait s’échapper, de rêver de l’autre, de ressentir le manque insoutenable lorsqu’il est loin de nous.

Les obstacles innocents

Le premier amour est passionné parce qu’il est parsemé d’obstacles : la distance, les études, les stages, les parents… On se compare à Roméo et Juliette, on se plaint : « Je déteste ma mère, j’ai envie de mourir, pourquoi ne veut-elle pas que j’aille dormir chez toi ce soir ???!!!! ». Et si je ris à moitié en écrivant cette phrase, je peux vous dire qu’il y a quelques années, lorsque je la prononçais, j’avais l’impression que ma vie n’avait plus aucun sens, j’étais démunie, vide, en sanglots. Je ne voyais pas l’intérêt de mes semaines si je n’étais pas récompensée le weekend, en allant voir mon amoureux. Tout prend une proportion incroyable et démesurée. Et ces petits obstacles permettent finalement de maintenir le couple en vie, parce qu’on a l’impression de se battre sans cesse pour l’autre et même si on en souffre, le couple est sans cesse pimenté.

Un grand pas

Le premier amour marque la fin de l’enfance et l’arrivée dans le monde adulte. On est finalement dans une période charnière où l’on se cherche encore. Où l’innocence est encore présente et où la réalité cogne peu à peu à notre porte. Le premier amour est par conséquent la transition entre ces deux mondes bien distincts, voilà aussi pour quoi il reste ancré dans la mémoire.

La référence

Même quand c’est fini, même quand ça fait dix ans qu’on ne l’a pas revu… Le premier amour fait partie de nos références parce qu’il nous a construit. De manière positive ou négative d’ailleurs. En tous les cas, on ressort grandi de cette Histoire, on sait qu’on ne refera pas les mêmes erreurs, on sait ce qu’on veut maintenant et surtout, ce qu’on ne veut plus jamais. Par exemple, si l’on est tombé sur un homme extrêmement jaloux et possessif, on saura les repérer par la suite et ne pas reproduire la même erreur. Ainsi, toutes les relations qui suivent le premier amour, sont, d’une manière ou d’une autre, comparées à lui.

Une idéalisation de la réalité

Le premier amour est un fantasme, une idée qu’on se fait de l’amour idéal. Le premier amour est extrêmement fort parce qu’on aime l’Amour. On se réfère aux clichés des films romantiques et on essaye de s’identifier, voire de reproduire les mêmes actes. S’embrasser sous une fontaine, faire l’amour dans une crique, courir dans un champ de blé en se tenant la main, sauter dans les bras l’un de l’autre à la gare, hurler « je t’aime » au milieu d’une foule… Bref, on se fout littéralement du regard des autres, on est « un ». C’est là la différence. Le premier amour n’est pas le résultat de la somme 1 + 1, il englobe les deux personnalités dans une fusion passionnelle.
Le premier amour représente la jeunesse éternelle, l’innocence qu’on voudrait à jamais retrouver. Il incarne la pureté émotionnelle, il est unique.

Une rupture choque

Lorsqu’il s’effondre, on a l’impression de tout perdre d’un coup, comme ça, en une seule parole. La vie perd son goût sucré, et on a du mal à aller de l’avant. Surtout pour celui qui s’est fait larguer et qui ne s’y attendait pas vraiment. Alors souvent, on essaye de se revoir, on voudrait que les sentiments reviennent, que l’Histoire reprenne son cours. Mais non. C’est vraiment fini, et l’innocence s’est évaporée avec. On a grandi, on le sent en nous. Et ça fait mal. Comme un humain qui se transforme en mutant (oui on voit ça dans les films), on souffre de changer soudainement, comme si notre corps et notre esprit mutaient eux aussi.

Et puis avec le temps, beaucoup de temps parfois, on regarde avec recul cette idylle en se remémorant les souvenirs, une pointe de nostalgie au creux du cœur. Mais on sait pertinemment que ça n’aurait pu marcher pour de bon et que nous avions des raisons valables pour mettre un terme à notre roman.

Cet article existe aussi en anglais : The first love : why first love is unforgettable

Voir les commentaires

18 comments

  • Mais comment savoir si l’on aime notre partenaire ou si l’on aime seulement l’Amour ? Je parle pour toutes les relations, pas uniquement la première.

    Répondre
    • Bonjour Sarey,

      Pour faire simple, pour connaître la différence, il suffit de se poser ces trois questions:
      – Si je ne suis plus avec mon compagnon, qu’est-ce qui me manquerait le plus: lui ou le fait d’être en couple?
      – Si je me remets en couple avec quelqu’un d’autre que mon compagnon, est-ce que cela m’irait?
      – Je reste avec lui car il me correspond parfaitement ou par peur d’être seule?

      Aimer l’amour c’est aussi aimer se montrer, faire comme dans les films, aimer représenter les clichés que l’on a lus, vus ou entendus.

      Répondre
  • Salut Léa .
    J’ai vraiment aimé votre post . Parlant du premier amour est quelque chose de très bon et nostalgique. Parce que nous savons généralement notre premier amour dans l’enfance ou l’adolescence. Et toujours obtenir les souvenirs . Je suis d’accord avec vous quand vous dites que le premier amour est fort , violent et beau. Toute personne qui a rencontré son premier amour le savent.Le premier amour laisse toujours des marques , bonnes ou mauvaises . Mais nous pouvons toujours apprendre d’eux et de prendre des leçons que nous pouvons prendre toute une vie.
    Malheureusement , pas toujours le premier amour résultats dans la première relation . Mais cette personne détient toujours une place spéciale dans nos vies et dans nos histoires .
    Félicitations pour le blog et les grands messages . Vous avez gagné un lecteur fidèle.????????????????????

    Répondre
  • Bonjour Léa , mon premier amour est partit depui maintenant 4mois , elle à changer de vie … On s’est vue il y a 20 jour on a fait lamour jai passer 4 jour àvec elle et avan de partir on s’est disputer et je les decu pour les mêmes raison qui l’on pousser à me quitter …. Je suis également sont premier amour , on s’aime beaucoup .. Elle veu plus me parler elle me répond pas .. J’aimerai avoir un conseil parce que je ç plus quoi faire …

    Répondre
  • j’etai trop jaloux et à cause de sa je m’énerver souvent et mes mots dépasser mes pensée …. Le 4 eme ç se QUIL ç passer … On s’aime ç évident on etai vraiment heureux de se retrouver apres 3mois sans nouvelles l’un de l’autres … Aujourd’hui je veux juste lui parler jai essayer deux fois , sans réponse ….

    Répondre
  • On c’était plus revue depuis 3 mois cetai la première fois qu’on se séparer autant … On s’aimer vraiment vraiment beaucoup on est passer par des épreuves de fou pour être ensemble …je les souvent decu et je gâcher beaucoup de bons moment . Elle m’a quitter elle est aller vivre ailleur , au bout de 3mois on ç parler en meme temp puis on ç revue , on à passer 4 jour magnifique plein d’amour et de tendresse , on etai choquer encore une fois on se retrouver et rien ne changer cetai tjr aussi fort dans tout les domaines et à chaque moment , heureux de se retrouver quàd elle revenai du travaille …. Le dernier soir on ç disputer et ojd elle veux plus me parler psk je les decu pour les meme raison qu’avant … Depui que je suis parti elle ne veux plus me parler et hier on ç parler par urgence et elle m’a dit qu’elle m’aimer plus ç tout et elle voulai pas parler plus … Je ç pas si elle me dit sa pour que je la laisse ou psk sa lui fait du mal de me parler en se disant que je changerai jamais …. Ou si elle ne m’aime vraiment plus ….. Je ç pas quoi penser psk je suis son premier amour et se changement de situation en l’espace de 10 jour je ç
    Pas si je doit y croire ou pas …. Je suis perdu ????

    Répondre
  • Votre texte est splendide. Il résume exactement ce que je ressens & ce que je vis actuellement aux cotés de mon Premier Amour. En revanche, je ne comprend pas, j’ai envie d’y croire, j’ai envie de croire que cet homme & moi, sa peut fonctionner toute une vie. On emménage début septembre ensemble, je vis l’histoire d’amour dont toutes les jeunes filles rêves, celle dont j’ai toujours rêvée… Je n’y vois toujours pas de fin.
    J’ai seulement peur de ce dicton  » L’amour dure 3 ans. « , l’année où la passion s’envole. Je ne peux y croire, je m’efforce de faire chaque choses qui me sont possible à ses cotés, pour ne rien regretter par la suite si lui & moi sa se termine.

    Ne pensez-vous pas, qu’il est possible, encore aujourd’hui dans la société où nous nous trouvons, de rester toute sa vie aux cotés de son Premier Amour? Ne faut-il pas seulement calmer nos désirs stupides & penser de façon rationnelle?
    Merci de m’avoir lu.

    Répondre
    • Chère Morgane,

      Bien sûr qu’il faut y croire ! Pour ma part, je vais bientôt fêter mes huit ans d’amour et de vie commune aux côtés de celui que mon coeur a choisi alors que j’étais pourtant jeune (à 19 ans !). Alors oui, il y aura des passages compliqués, des passages à vides mais avec des efforts et de l’amour, du respect et de la communication, bien sûr qu’une relation peut marcher sur le long terme et bien heureusement 🙂

      Léa

      Répondre
  • Bonjour Léa,
    Mon premier amour est moi sommes plus ensemble depuis 5 mois maintenant..
    Je l’ai connue j’allais avoir 16 ans , maintenant bientôt 18
    Et sa fais plus d’un mois que je suis avec quelqu’un que j’aime vraiment , mais j’aime toujours encore mon ex , je veux toujours tout savoir de lui, d’être jalouse lorsqu’il s’approche trop d’une fille, ou de mon amie..
    Je n’avais pas pleuré depuis longtemps en pensant a lui , mais votre texte ma lui fais pleuré, et m’a fais rappeler les moments extra-ordinaire que je passais avec lui…
    Je vous demande conseil sur se que je ressens réelement et se que je devrai faire
    Merci sincèrement , parce que dans votre texte j’ai revecu mon premier amour

    Répondre
    • Je ne pense pas que tu aimes encore ton ex, plutôt que tu es attachée à ce que vous avez vécu ensemble. Et c’est tout à fait normal, avec le temps tu seras de moins en moins jalouse. La comparaison est obligatoire, on ne peut s’empêcher de faire autrement au début.

      Répondre
  • Bonjour,

    Voici maintenant que depuis le 20 décembre 2017 , ma copine à mis un terme à notre relation qui durait depuis 7 ans. nous avons 21 ans tous les deux aujourd’hui.
    Votre texte est beau, et fort. Il transcrit les émotions que l’on ressent. Malheureusement, dans la vie de tous les jours, ce n’est pas toujours la réalité, bien qu’on le souhaite.

    En 2014, mon premier amour a perdu sa mère, elle a vu sa famille se détruire, et tant d’épreuves comme cela. et pourtant j’ai été a ses côtés pour l’aider comme je le pouvais du haut de mes 17 ans. Mais voila qu’aujourd’hui elle m’a quitté, en m’exposant 1001 raisons différentes, toutes différentes à chacune des mes questions.

    Elle s’est remise après notre rupture, 10 jours après avec quelqu’un.. alors j’ai tout essayé. Mails, lettre, souvenirs, appels, sms.. je me suis même lancé dans la réalisation de 9 mails, un par semaine. Mais voila qu’au bout du 6 ème j’ai arrêté, par dégoût du rejet, du mépris dont elle fait face à moi, du rejet dont elle fait de notre relation, et pourtant c’est l’amour qui berce mon cœur, encore tant de temps après. Comment fait-elle pour faire autant preuve d’ignorance face à ma détresse, malgré que je n’espère qu’une chose au bout du tunnel.

    Je ne pense pas, et je me trompe peut être, mais seulement être attaché a ce que nous avons vécu. Je pense plutôt que je suis attaché, lié a elle, a cette personne, cette personne qui a fait que j’ai vécu non pas pour moi mais pour elle, pour nous, pour 1+1=1 pendant 7 ans..

    Répondre
    • mon gars cava être dure à entendre mais c’est fini et tu est tourné vers le passé ,vous avez tous les deux changer et même si vous revenez ensemble cela ne va pas être la même chose pour toi. il faut que tu tourne la page même si c’est dure, elle a compris que tu n’était pas le bon à toi de faire la même chose

      Répondre
  • Mon premier amour et moi son ensemble depuis 3ans maintenant.., récemment nous avons eu des conflits et j’ai décidé de mettre terme cette relation à cause de son mensonge, de son infidelité, de son immaturité..j’étais débordé de jalousie. Nous avons toujours eu ce genre de rupture et pour des mêmes raisons, il revient apres des mois et des mois sois disant qu’il regrette et me promet qu’il va changer(et il est sincère dans ses propos) mais il ne tient jamais promesse. Il m’a dit des trucs méchants cette fois si !! Et de sur quoi ils interfèrent tjrs sa famille dans nos problèmes. Aujourd’hui j’ai coupé le pont avc lui et son entourage. Je ressens une si grande haine pr lui mais en même temps je repense à lui . Tout de même j’ai envie de l’oublier et le sortir une bonne fois de ma vie. Je n’arrive pas à aimer une autre et c’est très difficile pourtant j’en ai des dragueurs qui me plaisent bien. Et j’ai toujours espoir qu’il reviendra comme d’habitude. Que faire ? Je suis confuse !! Vos conseils seront d’une grande aide pour moi..

    Répondre
  • Cette belle description est très proche de ce que j’ai pu connaître et je m’y suis retrouvé en de nombreux points.
    J’ai 38 ans, je suis marié depuis 9 ans, en couple depuis 14 ans et nous avons une fille de 7 ans.
    Mon premier amour, je l’ai vécu pleinement, j’étais aussi le premier pour elle. Nous avons partagé beaucoup de « premières fois », il y a eu beaucoup d’amour entre nous et beaucoup de larmes aussi : 2 périodes de 3 ans, 1995/1998 et 2000/2003, donc deux ruptures. Notre seconde rupture a été à mon initiative, à l’époque j’étais investi dans plusieurs activités (dont la musique et une passion de DJ qui m’a pris énormément de temps et de soirées) et elle avait fait le choix d’études longues, et assez éloignées de moi (jusqu’à 2000km). Lorsqu’elle m’a annoncé qu’elle allait venir s’installer avec moi à Paris, j’ai pris peur, j’ai pensé que j’allais perdre mon « autonomie », je n’ai pensé qu’à moi finalement. Je l’ai donc « larguée comme une vieille merde », de la pire façon qu’il soit, soyons honnête, en la trompant et en lui annonçant par téléphone. Nous avons dans les mois qui ont suivi, échangé quelques messages et finalement nous ne nous sommes JAMAIS revus (de plus elle a fait sa vie à l’étranger).
    Nous avons quelques fois par la suite échangé des emails, proposé de nous revoir mais sans que rien n’aboutisse. Nous avons fait nos vies chacun de notre côté (elle n’est pas mariée mais a deux enfants).
    Il y a 2 semaines, j’ai reçu un message de sa part, me disant qu’elle avait encore rêvé de moi et qu’elle ne comprenait pas ce que ça voulait dire. Pour ma part ça m’arrive aussi de temps à autre et je m’étais fait à l’idée qu’il s’agissait de souvenirs qui venaient se rappeler à moi, sans être désagréables. Nous avons échangé quelques emails et j’ai finalement accepté qu’on se rencontre, car elle souhaitait définitivement tirer un trait sur le passé et avoir les explications que je ne lui avais jamais données il y a 15 ans.
    Tout a basculé au moment où nous nous sommes revus. Tout était évident, il y avait cette complicité et cette passion que nous n’avons jamais trouvée ni l’un ni l’autre dans nos relations présentes. Nous avons passé 3 heures ensemble, à parler de tout et de rien, à rire et à pleurer, à se chercher et se regarder profondément. A l’issue de ces 3 heures nous nous sommes quittés, après une brève étreinte, rien de plus. La suite a été bien moins réjouissante, pour tous les deux. De son côté elle avait (je l’ai appris par la suite) déjà de gros doutes sur sa vie actuelle, sur son bonheur, et me voir l’a conforté dans ses choix, elle a quitté son compagnon quelques jours après. Pour ma part, je suis sorti de cette rencontre, anéanti, dévasté, incapable de comprendre ce qui m’arrivait, moi qui suis toujours très cartésien et qui ai toujours contrôlé toute ma vie. Les 14 années passées avec mon épouse ont été balayées de doutes et je me remets en question sur mes sentiments. J’ai passé de bons moments avec mon épouse, nous avons partagé beaucoup, nous nous sommes déchirés aussi il y a peu (2 ans) avant de se donner une nouvelle chance. Au fond de moi, avec le recul, je me dis que tout ma relation actuelle n’était que pansement et masque pour me cacher la vérité sur celle que j’aime vraiment.
    Bien sûr nous avons continuer à communiquer par message avec mon premier amour dans les jours qui ont suivi, et les déclarations enflammées d’amour ont été écrites des deux côtés, me rendant encore plus mal. J’ai donc finalement décidé de couper tout contact pour le moment.
    Voilà je ne vais pas en dire plus car je dois maintenant me poser les bonnes questions pour mon avenir. Je voulais juste apporter mon témoignage sur cette expérience et sur ce que peut être un premier amour.

    Répondre
    • Merci énormément Timothée pour votre témoignage ! L’amour est le sentiment le plus complexe qu’il existe et il n’y a pas de bon ou de mauvais choix. Le meilleur est celui que vous prendrez !

      Répondre
  • Bonsoir,
    J’avais 14 ans quand j’ai rencontré mon premier amour en 1982, lui en avait 17, nous avons eu le coup de foudre immédiatement, et sommes tombés amoureux rapidement. Lui était très accro à moi, je l’aimais bien sur, mais je me suis rendue compte que malheureusement il n’était pas pour moi, différence de caractères etc…

    Je l’ai quitté au bout de 7 mois environ.
    Il a été très déçu…Et je l’ai oublié.

    Cependant, chaque année il revenait me voir, pour parler de tout , de rien, j’avais trouvé un autre garçon que j’ai fini par épouser d’ailleurs, et lui de son côté aller de flirt en flirt sans jamais tomber sur la bonne personne.

    En 1986, il m’annonce qu’il part faire des études en dehors de notre ville natale, la distance ne nous permet donc plus de nous revoir.

    Sur ces entre-faits, je me marie en 1988, 1 mois après mon mariage, je reçois une lettre de lui, me demandant si j’étais toujours fiancée, car si je ne l’étais plus il me disait qu’il aimerait que je le rejoigne dans la nouvelle ville où il habitait pour que je vive avec lui…

    Ma grand mère au courant de la lettre qu’il m’avait envoyée, m’a enjoint de ne pas lui répondre, car je venais de me marier et que ça n’était pas convenable de correspondre avec un ex petit ami quand on est mariée..
    Bref malheureusement je l’ai écoutée, et je ne lui ai jamais répondu, je n’avais que 20 ans, j’étais influençable..

    J’ai dû lui faire très mal, je m’en rends bien compte à l’age mur.

    J’ai fait des recherches sur internet il y a 10 ans de cela, pour essayer de le retrouver, et je n’y étais pas parvenue. A 50 ans, j’ai retenté le coup, et je l’ai retrouvé sur son site professionnel, j’ai vu comment il était devenu physiquement, il rayonnait, j’ai vu des photos de sa femme et de ses enfants, il avait l’air heureux.

    Je n’ai pas voulu le contacter, car j’étais très chamboulée de l’avoir revu, il était si beau, je n’aurais pas cru que trente ans après il puisse encore m’attirer, et me redonner envie de l’aimer.
    Je voulais le contacter mais j’ai eu peur de le perturber, de lui faire revivre ce passé qui a été difficile pour lui , juste pour lui dire » bonjour je t’ai pas oublié »
    Est ce que ça en valait la peine?
    J’ai préféré laisser les souvenirs au passé, et le laisser libre de mener la vie qu’il mène.
    C’est peut être mieux ainsi qu’en pensez vous? Aurait il mieux valu le contacter ? Merci pour votre réponse.

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

LES PLUS LUS

Cet article vous a plu ? Devenez membre PDA!

Rejoignez mes lecteurs privilégiés et recevez une fois par mois un e-mail rassemblant mes nouveaux articles et mes conseils amoureux.