Tinder : meilleure application de rencontres ou à fuir ?

Comment avoir le meilleur profil de site de rencontre ?

Qu’avez-vous en plus sur votre fiche profil pour sortir du lot ? Ne pas passer inaperçu parmi les milliers d’autres profils ? Aujourd’hui on va vous aider à faire la différence en ayant une description qui vous ressemble et qui donne envie de vous écrire et vous connaître.

Ah, Tinder ! Quel célibataire (et pas que d’ailleurs…) peut affirmer aujourd’hui ne pas connaître cette application de rencontres ? Créée en 2012, elle est vite devenue une incontournable des applications téléchargées sur les smartphones de millions de personnes, hommes et femmes, à travers le monde. A côté de Meetic, AdopteUnMec ou encore Badoo, Tinder a su trouver rapidement sa place. Si les sites de rencontres se multiplient année après année, Tinder reste un des principaux « leaders » sur le marché de la rencontre en ligne. Que faut-il en penser ? Mieux ou pire que les autres applications ? Est-ce qu’elles se valent toutes ? Tinder : meilleure application de rencontres ou à fuir ? Et vous, qu’en pensez-vous ? Tour d’horizon.

Tinder : meilleure application de rencontres ou à fuir ?

Les sites de rencontres : un incontournable aujourd’hui ?

Qu’on soit pour ou contre le principe des sites de rencontres en ligne, on ne peut nier le fait que ce mode de rencontre et de séduction est devenu courant aujourd’hui. En ce XXIème siècle de plus en plus virtuel, leur utilisation s’est démocratisée. Et il est assez banal aujourd’hui de se rencontrer par ce biais. On cache de moins en moins le fait de s’y inscrire quand on est célibataire.

Et si avant, on n’assumait pas vraiment ce mode de rencontres (le fameux « on dira à nos parents qu’on s’est rencontrés dans un musée/chez des amis/dans le métro »), disons que c’est de plus en plus assumé. Dire qu’on a rencontré son copain ou sa copine, son mari ou sa femme même parfois, sur une application de rencontres, ne choque plus personne.

Les mentalités ont changé, les mœurs évoluent. Et surtout, les jeunes générations actuelles (de plus ou moins 20 ans) n’ont pas connu le monde sans internet et les smartphones.

Et depuis plus d’une décennie, le célibat est devenu un véritable marché et l’amour, un business sur internet. S’y rencontrer, c’est être pour beaucoup dans l’air du temps. Qu’on soit pour ou contre les applications de rencontres, elles font partie des moyens incontournables, ou presque, de drague et de séduction aujourd’hui.

Et Tinder dans tout ça ?

Tinder a su surfer sur la vague des applications de rencontres. Depuis 2012, l’application enregistre des millions d’utilisateurs à travers le monde. Est-ce juste une application de plus, ou a-t-elle révolutionné le marché des applications de rencontres ?

Lire aussi : Quel site de rencontres choisir ? Meetic ? Adopte ? Tinder (…) ?

Tinder : meilleure application de rencontres ou à fuir ?

Les « plus » de Tinder

Son inscription rapide

Application téléchargée en quelques secondes et inscription en quelques clics, le temps de renseigner son pseudo, son âge, sa ville, d’y glisser quelques photos et d’y écrire (ou non) quelques mots. Pour sa recherche, on y indique si on veut rencontrer hommes ou femmes, de quelle tranche d’âge et dans un rayon de combien de kilomètres. Et le tour est joué !

Son principe de géolocalisation

Ce qui a fait le succès de Tinder, c’est son principe de géolocalisation. C’est un peu sa signature. Vous pouvez choisir de ne voir que les personnes à 1 km de vous, à 10, 30, 50, ou plus, au choix. Si vous ne voulez pas d’une relation à distance, c’est pratique !

Sa gratuité presque totale

Tinder est gratuit à l’inscription mais aussi dans son utilisation. Pour voir les photos, envoyer des messages et lire les réponses, c’est gratuit. Certaines fonctionnalités en plus sont payantes. Mais vous pouvez l’utiliser sans elles, à l’inverse de nombreux sites de rencontres payants à l’inscription avec un abonnement, surtout pour les hommes.

Son nombre d’inscrits, hommes et femmes

Tinder est devenu incontournable dans le secteur de la rencontre en ligne, aussi son nombre d’inscrits est très important. On les compte en dizaines de millions. Evidemment, plus vous vivez dans un lieu densément peuplé, plus vous avez de chance de trouver un maximum de profils. A Paris, vous avez le choix, bien plus que dans un village en pleine campagne !

Sa possibilité de mettre vos autres réseaux sociaux

Tinder vous propose de faire votre inscription via Facebook, ce qui lui permet de récupérer des photos, selon vos paramètres, ou encore de mettre le lien vers votre compte Instagram. De quoi compléter votre profil, plutôt succinct au prime abord sur Tinder.

Lire aussi : Pas de réponse sur les sites de rencontres : pourquoi ?

Les « moins » de Tinder

Sa vérification à l’inscription

Si cela peut être un plus car ça offre a priori une meilleure vérification des profils et donc un meilleur contrôle des « fake », devoir donner son numéro de téléphone ou passer par Facebook ne plaît pas à tout le monde. Pour que Tinder ne choisisse pas vos photos comme il l’entend parmi vos dernières photos de profil Facebook, à vous de les sélectionner et de gérer vos paramètres. Disons que pour les plus méfiants en matière de protection de données et pour les soucieux de leur anonymat, ça peut refroidir…

Son catalogue de photos

Votre prénom ou un pseudo, votre âge, une ou plusieurs photos, quelques mots, ou pas, pour se présenter, et c’est déjà fini. Il n’y a pas de long questionnaire à remplir ni pas de profil idéal à définir, ou le vôtre à compléter. Si c’est pas mal pour ceux qui viennent en dilettante ou juste pour s’amuser un soir, c’est un peu creux pour les inscrits qui espèrent en savoir un peu plus sur un profil. Non ici, le principe c’est de faire défiler les photos comme on tourne les pages d’un catalogue ou on joue à Candy Crush. On fait défiler vers la gauche ou la droite, et basta. Pour les plus chanceux, il y aura quelques lignes de présentation à lire sous les photos.

Le principe du « next » en un clic

Trop de choix tue le choix. Et oui, ce qui est un « plus » peut vite devenir un « moins ». Il y a du choix sur Tinder, mais peut-être trop, justement ! Tu as trouvé un profil sympa mais tu te dis que le suivant sera peut-être encore mieux, et hop tu choisis le petit cœur. Ou celui-là est trop petit, celle-là pas assez belle, et hop, next, next et encore next ! Au final, te voilà avec un échantillon de profils avec qui tu vas échanger des banalités, sans creuser juste parce qu’il y avait du choix ! Un peu le même dilemme que devant ton plateau de sushis, non ?!

Ses faux profils récurrents

Comme sur beaucoup de sites de rencontres, Tinder n’échappe pas aux faux profils qui pullulent. C’est même facilité justement par l’absence de vrais profils à remplir et la possibilité de ne mettre que des photos, parfois d’ailleurs plus que suggestives… Si les vérifications à l’inscription se sont améliorées, il n’en demeure pas moins que Tinder a son lot de Fake en tous genres : brouteurs, plans d’un soir, services payants et même donc, de la prostitution à peine cachée. Cela reste rare, mais ça existe.

Sa réputation sulfureuse de surconsommation

A cause de tout cela, de la facilité à passer d’une photo à l’autre, de se savoir à quelques kilomètres de l’autre, Tinder a développé une réputation assez sulfureuse, de recherche de plans d’un soir et de rencontres à répétition. Cette application illustre bien le principe de surconsommation sur le marché de la rencontre. Si tous les sites facilitent les coups d’un soir et que chacun fait ce qu’il veut, Tinder en est un peu le symbole attitré.

Lire aussi : Comment avoir un match sur Tinder ?

Tinder : meilleure application de rencontres ou à fuir ?

En conclusion, on en pense quoi ?

Un microcosme de la société ?

Chacun fait ce qu’il veut, et Tinder est un moyen comme un autre de faire des rencontres. Comme dans la vie, et comme sur n’importe quel autre site, on y trouve de « tout ». Des gens sympas, drôles, intéressants, sérieux, des futurs ami(e)s, des plans d’un soir, des s.e.xfriends, de vraies histoires. Mais aussi des gens en couple ou mariés, des fétichistes, des obsédés et des nymphomanes, des dépendants affectifs, des flippés et des flippants, des menteurs et des menteuses, des manipulatrices et des pervers narcissiques. Il faut de tout pour faire un monde paraît-il…  Et il faut vivre avec son temps (ou pas…).

Rester prudent(e)

Un certain recul est donc nécessaire ici comme partout sur la toile, où il ne faut jamais prendre pour argent comptant ce qu’on peut voir ou lire sur un profil. Ne vous projetez pas tant que vous n’avez pas rencontré l’autre en vrai. Si ça peut être amusant au départ, et même pour certains carrément addictif (si, si !), au final ça devient vite peu valorisant de tomber sur de faux profils ou de se faire avoir. La surconsommation, c’est un peu le piège de ce genre d’applications. Alors gardez du recul et n’oubliez pas que vous avez une vie, une vraie, à côté !

Lire aussi : Confinement et sites de rencontres : quand les célibataires s’adaptent

Rien ne vaut la réalité de la « vraie vie » !

Amusez-vous, mais avec de la distance et n’accordez du temps qu’aux personnes qui vous semblent « normales » et avec qui la vraie rencontre est possible et concluante. Trop de monde se cache derrière son écran, ne tombez pas dans le piège du virtuel. Dites-vous que c’est un moyen de faire des rencontres, mais pas une fin en soi. En effet, rien ne vaut la vraie vie, les vraies rencontres pour avoir de vraies sensations et de véritables émotions.

Première réaction d'un lecteur

Cet article est récent et vous êtes sans doute un des tous premiers lecteurs à le dénicher... Soyez le premier à laisser un commentaire, partager un avis, une idée... pour lancer la discussion :) Laisser un commentaires.

Tous nos nouveaux textes dans 1 e-mail/mois

Rejoignez mes lecteurs privilégiés et recevez une fois par mois un e-mail rassemblant mes nouveaux articles et mes conseils amoureux.

Laisser un commentaire