Lettre d’adieu : tu ne m’as jamais aimée

5 modèles de lettres de rupture inédites

Vous ne trouvez pas les mots pour écrire une lettre de rupture. Inspirez-vous de ces 5 modèles inédits.

Il est très difficile de constater, alors qu’on croit vivre une belle histoire d’amour, que nos sentiments ne sont pas partagés. Que la réciprocité n’est pas au rendez-vous. Que l’autre l’assume et l’avoue, ou que des indices vous le prouvent, c’est toujours une souffrance de vivre une telle situation. D’autant plus si vous éprouviez de votre côté des sentiments, qu’ils soient forts ou naissants. Mais malheureusement, il existe peu d’alternatives face à cela et la rupture semble être la seule conclusion possible. Pourquoi rester avec quelqu’un qui ne vous aime pas, qui ne vous respecte pas à votre juste valeur ? Qui ne s’engage pas dans une véritable relation à vos côtés ? Elisa a vécu cette situation, et malgré la douleur ressentie, elle a pris son courage à deux mains pour rompre avec son petit ami dans cette lettre d’adieu : tu ne m’as jamais aimée. Elle a pu ainsi tourner la page de son passé.

Lettre d’adieu : tu ne m’as jamais aimée

Lettre d'adieu : tu ne m'as jamais aimée

« Lucas,

Toi et moi, ça a pourtant bien démarré. Une rencontre pleine de spontanéité, des moments agréables au fil des semaines. Quelques confidences au gré de nos échanges, l’envie de se voir et de se revoir. Bref, une histoire qui s’est installée en douceur mais qui semblait prendre de l’importance dans nos deux vies.

C’est en tout cas de cette façon que je voyais les choses jusqu’à peu. Mais je sais maintenant que je me suis totalement plantée. Tout ça, c’est de la poudre aux yeux, du vent, du vide.

Bêtement, j’ai pensé pendant des mois que je vivais avec toi quelque chose de spécial. Qu’on était sur la même longueur d’onde. Grossière erreur.

Il m’en a fallu du temps avant de comprendre que pour toi, tout cela n’est qu’un jeu. Qu’une parenthèse, qu’un passe-temps, que l’addition de moments sans corrélation les uns avec les autres.  En aucun cas, il ne s’agit de la construction d’une histoire.

En fait, j’ai découvert avec toi ce qui fait les relations d’aujourd’hui. L’éphémère, la légèreté, l’absence d’engagement, le refus même de se dire en couple réellement.

Tu as dû me trouver terriblement naïve, pour ne pas dire stupide, de ne rien comprendre à ton mode de fonctionnement au départ.

Mais cela n’enlève rien à ta responsabilité, à ta culpabilité. Tu as très bien compris que je m’attachais à toi et qu’il serait facile pour moi de tomber amoureuse de toi.

Pourtant, alors que tu ne développais pas de sentiments pour moi, tu n’as rien fait pour arrêter là. Ni au bout d’une semaine, d’un mois, ni hier. Et je sais très bien que tu n’as pas prévu de me faire des aveux et de me quitter demain.

Je t’en veux autant de ton manque d’honnêteté que de ton absence de sentiments sincères à mon égard.

Tu ne m’as jamais aimée, je le sais maintenant.

A aucun moment, tu n’es tombé amoureux. Certes, ces choses-là demandent du temp. Mais on sait toi et moi que ça n’arrivera pas.

Cela fait des mois que je prends sur moi. J’ai d’abord relativisé, puis je me suis dit que j’étais trop exigeante ou que je devenais parano. Sans le vouloir vraiment, je nous ai testés depuis des semaines. Observant tes réactions, décortiquant tes mots, réalisant sans plus aucun doute possible que tu ne ressens rien pour moi.

Comment peut-on voir quelqu’un pendant des mois, sans sentiments ?

Je me rends compte à quel point je t’ai beaucoup donné. De mon temps, de mon énergie, de ma confiance, de mes sentiments. En amour, les choses se font sans faux-semblants, pas à moitié.

C’est là que je me suis trompée. Il n’a jamais été question d’amour pour toi.

On se voit et une fois que tu repars ou que je rentre chez moi, tu passes à autre chose. Je ne suis pas une priorité dans ta vie.

Lettre d’adieu : tu ne m’as jamais aimée

Tout ça est devenu très clair ces derniers jours, d’où cette lettre. Un sms n’aurait pas suffi et se parler n’a rien donné de concret. Tu crois pouvoir me manipuler, en tout cas, me faire douter. Dans quel but, j’avoue que je ne sais pas ? Pourquoi vouloir continuer cette histoire qui n’en est pas une ?

Sans doute parce que tu y trouves ton compte… Ou peut-être que je ne suis qu’une parmi d’autres. Je n’ai pas envie de le savoir.

C’est fini Lucas. Je ne veux plus me poser toutes ces questions, me pourrir la vie à cause de toi. Terminées les insomnies, les doutes, les sentiments inutiles.

Une histoire se construit avec sincérité, réciprocité et amour. Avec toi, je n’ai rien de tout cela.

Plusieurs mois ont été nécessaires pour que j’ouvre les yeux. Mieux vaut tard que jamais… Je ne veux pas avoir de regrets alors je ne vais pas te cracher ma haine à la figure ou m’effondrer de tristesse. C’est inutile. Je vaux mieux que ça.

Alors je ne te demande qu’une chose. Laisse-moi tranquille. Toi et moi c’est bel et bien fini. Ne cherche pas à me mentir avec de fausses explications ou des déclarations vides de sens.

J’ai envie d’autre chose, et je sais que jamais tu ne pourras me l’apporter. Nos chemins se séparent aujourd’hui, ici et maintenant. Définitivement.

Sortons de nos vies respectives sans éclat. Notre histoire ne mérite pas qu’on fasse de bruit, puisque de toute façon elle n’a jamais vraiment existé.

Bonne continuation,

Elisa. »

D’autres exemples de lettres de rupture :

Des lecteurs ont réagi

Cet article a suscité des réactions puisque 1 lecteur a laissé un commentaire. Vous aussi, participez à la conversation, partagez votre point de vue, votre accord, votre désaccord dans les commentaires. Ce site est fait pour ça ;)

Tous nos nouveaux textes dans 1 e-mail/mois

Rejoignez mes lecteurs privilégiés et recevez une fois par mois un e-mail rassemblant mes nouveaux articles et mes conseils amoureux.

1 réflexion au sujet de « Lettre d’adieu : tu ne m’as jamais aimée »

  1. J’ai été son plan B, sa bouée de sauvetage après sa séparation avec sa femme. Il m’avait déjà dit je ne te ferai jamais de mal tu es une trop bonne personne. Il me connaissait depuis au moins 6 ans nous avons travaillé au même endroit, alors il savait que je n’étais pas grande et durant la période que nous nous sommes fréquenté il n’arrêtait pas de me diminuer par rapport à ça au début je pensais qu’il me taquinait et je riais mais au bout d’environ 1 an je lui ai dit cela semble te déranger ma grandeur et il m’a dit oui ça me dérange ………… quel con. Ceci est un exemple j’ai décider de me respecter dans tout ça et je lui ai dit de se trouver quelqu’un d’autres. Il avait un très grand manque de respect envers moi aujourd’hui je me suis choisie et je suis fière de moi, j’aurais du le faire avant mais je ne peux retourner en arrière j’assume et je continue ma vie j’ai appris.

    Répondre

Laisser un commentaire