Voici les 6 règles que j’impose en tant que maman stricte

Les règles de vie imposées aux enfants peuvent varier d’une famille à l’autre, car chaque parent a ses propres valeurs et son mode de fonctionnement. Quand on vous dit qu’une mère est stricte, à quoi pensez-vous ? Vous considérez-vous d’ailleurs comme un parent plutôt sévère ou laxiste ? Strict ou décontracté ? Il est normal d’établir un cadre pour l’éducation de ses enfants, c’est le rôle des parents. Les règles émises et les limites fixées se retrouvent-elles dans la plupart des familles ? Laurence, 46 ans, mère de 3 enfants, témoigne de son mode d’éducation. Elle est considérée comme stricte par son entourage et assume ses choix. Voici les 6 règles que j’impose en tant que maman stricte pour le bien-être de mes enfants et l’équilibre familial. Qu’en pensez-vous ?

Une maman stricte, qu’est-ce que c’est ?

Il y a des règles et des limites qui doivent être expliquées aux enfants. C’est le rôle des parents de leur fixer un cadre dans lequel évoluer et grandir. C’est de leur responsabilité que de savoir dire non, quand et pourquoi. D’autoriser ou d’interdire, de mettre en place un mode de vie. L’éducation des enfants se fait à la maison et rejaillit sur le comportement de l’enfant en dehors du cercle familial.

Quand une mère dite stricte impose des règles à ses enfants, elle le fait généralement dans un souci de bonne éducation, d’harmonie familiale et de sécurité pour ses enfants. Bien sûr, certains parents sont plus fermes que d’autres, plus autoritaires, plus attachés à la discipline.

A lire aussi : 10 mauvaises habitudes chez vos enfants à ne jamais tolérer

Pourquoi faut-il des règles pour une maman stricte ?

Les valeurs familiales revendiquées sont au centre de ce mode de fonctionnement. Pour une maman stricte, les règles permettent de progresser parce que les enfants savent à quoi s’attendre de leurs parents et comprennent pourquoi elles sont fixées.

S’il n’y a pas de règles et de limites, la situation peut échapper au contrôle des parents. Si tout est permis, alors c’est la porte ouverte au chaos et ses mères le refusent. Elles ne veulent pas vivre dans les cris, le bruit, la négociation, l’insolence ou le stress permanent.

C’est le cas de Laurence. Elle nous explique les 6 règles de vie que ses enfants doivent suivre, pour leur bien et pour préserver un bon équilibre familial. Ce sont des règles qui existent dans de nombreuses familles, certaines sont peut-être un peu mises de côté parfois… Laurence assume le fait de les respecter au maximum, certaines à la lettre. Elles sont les garantes de la sérénité de sa vie de couple et de famille.

A lire aussi : 7 façons dont les parents disent « non » à leurs enfants

Voici les 6 règles que j’impose en tant que maman stricte : témoignage de Laurence

Je sais que mon comportement peut être jugé parfois excessif. Là où je me vois comme protectrice et bienveillante envers mes enfants, certaines personnes vont penser que je suis trop stricte ou maniaque du contrôle.

Chacun et chacune est libre de penser ce qu’il veut, et d’élever ses enfants comme il le souhaite. Ce que je sais, c’est que ces règles de vie qui existent depuis des années dans ma famille ont fait leurs preuves. Elles sont logiques pour moi.

Je ne dis pas que tout est parfait. Mais elles sont efficaces et ne vont pas à l’encontre du bien-être de mes enfants. Ils ont leur liberté, leur indépendance et leur autonomie, en fonction de ce qui est possible pour leurs âges respectifs.

Une maman peut être stricte et bienveillante, ferme et aimante à la fois

On peut être une maman stricte et douce à la fois vous savez. Stricte ne veut pas dire sévère, à passer son temps à donner des ordres, sans chaleur humaine. Je ne suis pas un robot sans émotions qui dicte des règles figées à mes enfants sans raison ou qui les considère comme des petits êtres qui doivent juste obéir. Non, ce n’est pas l’armée chez nous !

Le cadre de vie dans lequel mes enfants évoluent est un cadre familial sain et serein, dans lequel ils sont en sécurité et ils sont aimés.

Pour moi, bienveillance et autorité ne sont pas antinomiques. Au contraire ! Pour moi, les enfants ont besoin de cadre et de limite pour s’épanouir et se sentir en sécurité.

Alors, si être une maman stricte c’est être une maman qui donne un cadre à ses enfants pour leur bien-être et leur sécurité, je plaide coupable.

Oui j’impose des règles en tant que maman. Mais elle me paraissent essentielles pour que mes enfants grandissent dans les meilleures conditions possibles. Et avouez qu’à notre époque, ce n’est pas simple… 

Les parents ont une autorité naturelle sur leurs enfants, c’est tout à fait normal pour moi. Cela fait partie de notre rôle de parents de devoir élever nos enfants le mieux possible avec des règles de vie qui leur permettent de devenir des adultes responsables et épanouis.

 Être une maman stricte ne signifie absolument pas que je ne leur donne pas assez d’amour !

Je crois que les règles que j’impose à mes enfants n’ont rien d’extraordinaire ou d’incroyable. Beaucoup de parents appliquent sûrement les mêmes. Le plus difficile aujourd’hui est de s’y tenir…

J’ai trois enfants, deux garçons et une fille qui ont respectivement 15 ans, 11 et 9 ans. Si les règles sont les mêmes pour tous, évidemment certaines d’entre elles s’adaptent en fonction de leur âge. Les choses ne sont pas figées.

A lire aussi : Parfois, je deviens incontrôlable et me mets à hurler sur mes enfants

Quelles sont les règles que j’impose en tant que maman stricte à mes enfants ?

1/ Le respect des horaires

Il me paraît normal que mes enfants aient un bon rythme de sommeil, surtout en semaine. Ne pas se coucher trop tard pour pouvoir se lever le matin est la base pour un bon sommeil et une bonne santé. Et pour leur permettre d’apprendre dans de bonnes conditions.

Bien évidemment, mon fils de 15 ans ne va pas se coucher à la même heure que son petit frère de 9 ans. Les choses évoluent en fonction de leur âge mais je n’y déroge pas en semaine, sauf urgence.

Pendant le week-end et les vacances, c’est différent même si je ne veux pas que mes enfants veillent jusqu’à pas d’heure tous les week-ends. Sinon après il est impossible de les sortir de leur lit avant 11h00 !

Le respect des horaires, c’est aussi leur apprendre la ponctualité, rentrer à l’heure, ne pas être en retard le matin, ne pas faire attendre quelqu’un. C’est une question de respect et cette règle de vie leur sera essentielle quand ils seront adultes.

 2/ Les devoirs faits dans le calme

J’accorde de l’importance à la réussite de mes enfants. Je considère que l’école est une chance pour eux d’apprendre, de se responsabiliser et de découvrir qui ils sont. Il n’est pas question que de bonnes notes, mais de faire son maximum, de donner le meilleur d’eux-mêmes.

maman stricte

A ce titre, je ne supporte pas que les devoirs soient faits à la dernière minute, dans un brouhaha ou en rechignant. Je suis bien consciente que leurs journées sont chargées et que le travail en rentrant peut parfois paraître insurmontable. Mais nous sommes tous passés par là. C’est une étape nécessaire dans leur évolution, un bon apprentissage de l’effort et du travail bien fait.

 Je ne suis pas mère au foyer, je travaille. Mais mes horaires me permettent de ne pas rentrer trop tard le soir et ainsi de pouvoir accompagner mes enfants dans leurs devoirs.

A lire aussi : Le tunnel du soir avec les enfants : 6 conseils pour bien le gérer

3/ Un temps contrôlé sur les écrans : une des règles importantes de maman stricte

C’est le mal du siècle pour les enfants, le fameux temps passé devant les écrans… Vous vous en doutez, chez nous, c’est limité. En temps et en accès, avec un contrôle parental. C’est la base pour moi, indispensable vu l’âge de mes enfants.

Quand on dit qu’on est une maman stricte, beaucoup de monde a cette vision de la famille qui vit à l’ancienne et qui refuse toute modernité. On n’en est pas là ! Télévision, ordinateur et téléphone existent chez nous, mais ils ne contrôlent pas la vie de mes enfants ! Mon fils aîné a un portable, ma fille l’aura cette année si cela s’avère nécessaire au collège. Quant à mon fils de 9 ans, j’estime qu’il n’est pas du tout en âge d’en posséder un !

Pour chacun, leur temps d’écran est en effet régulé que ce soit pour regarder la télévision ou pour jouer à des jeux vidéo. On sait très bien que leur génération ne sait pas s’arrêter d’elle-même quand ils sont dessus ! Aucun écran ne reste dans la chambre de mes enfants pour la nuit. Ils n’ont pas le droit d’être dessus jusqu’à l’heure du coucher.

On sait très bien à quel point la lumière bleue des écrans peut être nocive pour le cerveau de nos enfants et la qualité de leur sommeil. Et ça je n’en déroge pas non plus !

Le cas spécifique des réseaux sociaux

 Quant aux réseaux sociaux c’est évidemment un non ferme pour mes 2 plus jeunes enfants. Mon fils qui est entré au lycée commence seulement à s’y intéresser et c’est une bonne chose.

J’avoue être choquée quand j’entends mes enfants me dire que certains de leurs camarades de classe ont eu un téléphone portable dès la primaire… Ou sont sur TikTok alors qu’ils ont à peine 10 ans… Je ne veux pas être dans le jugement. Mais je ne comprends pas que des parents laissent faire ça alors qu’on sait les dangers inhérents à internet et aux réseaux sociaux. Des enfants à peine entrés dans l’adolescence n’ont pas les codes pour savoir ce qui peut être dangereux pour eux sur le web…

A lire aussi : Parents désemparés : voici comment élever un ado confiant et heureux

 4/ Une participation aux tâches ménagères et à la vie familiale

Dans notre famille, mais je pense que cela se passe dans beaucoup d’autres, il y a un partage des tâches. Ce n’est pas parce que je suis la maman que je dois tout faire ! Bien entendu, je ne vis pas dans un monde idéal où mes enfants rangent leurs affaires sans que je n’aie rien à leur demander et avec le sourire chaque jour !

Mais ils savent pour chacun selon leur emploi du temps et leur âge qu’ils doivent participer. En mettant la table ou en débarrassant, en vidant le lave-vaisselle, en sortant les poubelles… Quant à leur chambre c’est à eux de la ranger chaque semaine. Ils sont assez grands pour se responsabiliser à ce niveau-là.

 Je pense que c’est important pour une vie de famille harmonieuse que chacun participe et que ça se fasse dans une bonne entente selon des règles certes, mais ces règles permettent cette harmonie familiale. Vivre en famille c’est être comme une équipe et j’estime que la solidarité et l’égalité sont des valeurs fondamentales.

5/ Bien se tenir à table

Cette règle stricte peut sembler désuète à notre époque mais pour moi elle est toujours essentielle. Attention, je ne dis pas que mes enfants doivent se tenir droits comme des « i » et ne pas parler. Non, cette règle a du sens pour le partage d’un temps de qualité en famille. Il est important pour moi de partager des repas en famille. Même si certains soirs c’est compliqué quand mon mari rentre tard ou que les enfants ont des activités extrascolaires. Mais justement l’important quand nous sommes tous ensemble c’est de l’être vraiment. Sans écran, on commence et on finit le repas ensemble. C’est le moment de la journée où on peut échanger véritablement.

enfant qui se tient bien à table

Cela passe aussi par de vrais repas, je veux que mes enfants mangent sainement. Pour cela, certaines restrictions sur la consommation de sodas, sucreries et fast-food sont en vigueur chez nous. Ils y ont droit mais pas de façon anarchique et récurrente. C’est important pour leur santé et leur croissance. Je ne veux pas qu’ils se gavent de cochonneries en rentrant des cours ou qu’ils prennent l’habitude de la malbouffe. Alors non, pas de coca à table, de chips avant les repas, de burgers toutes les semaines. Ils me remercieront plus tard !

6/ Le respect est une des règles fondamentales de maman stricte

 Je suppose en toute logique que cette règle est la même dans toutes les familles. Bien vivre ensemble, c’est respecter les autres. Et cela passe par le cadre familial, puis l’école, le sport, le travail. Mais je pense que ce sont les parents qui doivent inculquer cette règle fondamentale à leurs enfants. Après, chacun voit le respect à sa façon…

Chez moi, cela passe par la politesse, la gentillesse, la solidarité. Il est hors de question que mes enfants soient méchants entre eux, s’insultent ou se frappent, ou me parlent mal. L’insolence est une étape difficile de l’adolescence mais les règles strictes de la maison permettent de la canaliser autant que possible. Le respect est la règle d’or de notre famille.

A lire aussi : Mon enfant m’insulte : comment réagir ?

A ce titre, les gros mots, injures et insultes ne sont pas tolérés ! Personne n’a envie d’entendre ses enfants parler ainsi. On sait pertinemment que c’est une règle qu’il est difficile à faire respecter à la maison vu qu’ils entendent des « vertes et des pas mûres » dans la cour de récréation. Et ce, de plus en plus tôt ! Entre les nouveaux mots qui ne veulent rien dire et les gros mots qui ont toujours existé, certaines injures peuvent vite sortir quand ils sont en colère, frustrés ou qu’ils se disputent. Ces mots ne sont pas acceptés chez nous ! C’est une règle stricte et les enfants savent qu’il y a des conséquences s’ils ne la respectent pas et ne se respectent pas entre eux.

A lire aussi : Problème d’autorité parentale : voici pourquoi votre enfant ne vous prend pas au sérieux

Conclusion : ces règles que j’impose font-elles de moi une maman stricte ?

Je ne pense pas que ces 6 règles principales (il y en a sûrement d’autres hein 😉) font de moi une maman très autoritaire ou rigide. Stricte, sans doute… Mais comme je le disais, pour moi ce n’est pas un défaut car cela ne s’oppose pas à l’amour que j’ai pour mes enfants. Cela n’empêche pas la bienveillance, la douceur, la complicité entre nous.

Le respect est la pierre angulaire d’une vie de famille agréable où chacun se sent bien, à sa place, aimé et pris en compte. Oui, mes enfants m’obéissent ainsi qu’à leur père, oui ils se plient à nos règles de vie. Mais cela ne fait pas d’eux des enfants malheureux.

Alors je ne suis pas naïve au point de croire qu’ils sont ravis quand je leur impose un temps d’écran ou que je leur demande de l’aide pour préparer le dîner par exemple. Mais cela fait partie du jeu. Je suis le parent, l’adulte, la mère, ils sont les enfants. Tout ce que je fais, c’est pour leur bien, pour leur avenir et pour ma tranquillité d’esprit également. Je ne veux pas que mon rôle de mère et ma vie de famille soient synonymes de stress et de conflit.

Première réaction d'un lecteur

Cet article est récent et vous êtes sans doute un des tous premiers lecteurs à le dénicher... Soyez le premier à laisser un commentaire, partager un avis, une idée... pour lancer la discussion :).

Voir les commentaires

Vous aimez lire sur l'amour ?

Recevez 1 e-mail par mois contenant les nouveaux articles les plus appréciés par la communauté Parler d'Amour

Lecteurs de Parlerdamour.fr

Laisser un commentaire