10 mauvaises habitudes chez vos enfants à ne jamais tolérer

Dites-le avec une lettre

Il y a des choses qu'on aimerait dire à ceux qu'on aime. Mais on ne sait pas toujours par où commencer, comment trouver les bons, véhiculer la bonne intention. Aujourd'hui, on vous aide à vous lancer et envoyer la plus belle des lettres:

Tous les enfants font des bêtises et c’est tout à fait normal. Cela fait partie de leur apprentissage de la vie. De ce qui est bien ou mal, de la découverte des bons comportements à adopter. Mais lorsque les bêtises se transforment en caprices à répétition, quand de mauvaises habitudes définissent le comportement de vos enfants, il faut savoir les identifier. Quelles sont ces mauvaises habitudes chez vos enfants à ne jamais tolérer ? Qu’est-ce qui est néfaste pour eux, insupportable pour vous et qui pourrit votre vie de famille ? Insolence, pleurs, cris, vulgarité, irrespect, violence même. A quoi faut-il dire stop, rapidement et fermement pour ne pas se laisser submerger dans son rôle de parent ? Nous avons recensé 10 mauvaises habitudes chez vos enfants à ne jamais tolérer. Qu’en pensez-vous ? Et en voyez-vous d’autres à ajouter ?

10 mauvaises habitudes chez vos enfants à ne jamais tolérer

#1 L’impolitesse

Il y a des enfants qui ne semblent pas connaître la politesse. Pas de bonjour, de s’il te plait, de merci. Si cela peut paraître anodin énoncé ainsi, ça ne l’est pourtant pas quand ça définit un comportement installé. Ainsi, les enfants impolis coupent souvent la parole, agissent comme si tout leur était dû, exigent sans prendre la peine de demander poliment. Ils ne développent pas de rapports cordiaux et respectueux avec les autres.

#2 La vulgarité

Beaucoup d’enfants s’amusent en secret à répéter des gros mots souvent entendus à l’école et avec les copains. Pour autant cela ne doit pas devenir leur mode principal de communication. Il ne faut donc pas tolérer que vos enfants usent de ce langage pour s’exprimer. Et encore moins évidemment, qu’ils vous injurient ou vous insultent, vous ou qui que ce soit. 

Lire aussi : Comment exprimer son amour à son enfant : 7 façons de lui montrer votre amour

#3 Les caprices : une des principales mauvaises habitudes chez vos enfants

C’est souvent ce qui est le plus reproché aux enfants. Comme un mot fourre-tout dans lequel on place tous les comportements inadéquats. On a tous l’image de cet enfant qui veut tout, tout de suite. Qui trépigne, pleure, crie ou se roule par terre au supermarché. Un enfant capricieux est un enfant qui se met en colère car il n’a pas ce qu’il veut, quand il le veut. Si on veut bien admettre qu’un caprice est l’expression d’une frustration chez l’enfant qui n’accepte pas le refus parental, pour autant cela ne peut pas rester sans réaction, sinon le comportement se répétera et d’amplifiera.

#4 Les caprices avec la nourriture

La plupart des enfants ont des phases où ils ne veulent pas goûter ce qu’il y a dans leur assiette, n’aiment rien, refusent de manger des légumes notamment. Si cela peut être normal, il ne faut pas accepter que la phase dure et surtout qu’elle dégénère. Jouer avec la nourriture, la jeter même, fait partie des mauvaises habitudes à ne pas laisser passer.

#5 Les cris

Il ne faut pas non plus accepter qu’un enfant ne communique que par les cris. Si l’enfant ne sait pas s’exprimer calmement, demander sans crier, c’est qu’il a développé une mauvaise habitude et surtout, qu’il ne se sent pas bien dans son mode de communication avec les autres. A vous d’être patient mais ferme surtout, pour retrouver une communication apaisée.

Lire aussi : Mettre son enfant au coin : bonne ou mauvaise idée ?

5 autres mauvaises habitudes chez vos enfants à ne jamais tolérer

#6 Les pleurnicheries

Autre profil d’un enfant qui communique de la mauvaise façon : celui qui pleure tout le temps, pour un oui ou un non. Vous lui demandez quelque chose, il pleurniche et c’est pire si vous devez le reprendre ou le disputer. Les pleurs sont le seul moyen de communiquer pour lui. Ce ne sont pas des pleurs de douleur ou de tristesse mais bel et bien des pleurnicheries. S’il faut évidemment comprendre pourquoi il communique ainsi en parallèle il ne faut pas le laisser s’enfoncer dans cette mauvaise habitude.

#7 La négociation

Quel enfant ne négocie pas pour un dessin animé en plus, un gâteau en plus, quelques minutes supplémentaires de jeu sur la console ? Tous les enfants négocient, cela fait partie de leur mode de fonctionnement. De grignoter, de tenter, d’essayer. Mais s’il est bon de lâcher du lest de temps en temps, il ne faut surtout pas dire oui à tout, tout le temps, sous peine de voir son autorité s’envoler.

Lire aussi : Citations sur l’amour maternel : 35 citations

#8 L’addiction aux écrans : une des mauvaises habitudes très actuelles chez vos enfants

Voilà un problème qui a pris de l’ampleur ces dernières années et qui compte parmi les plus mauvaises habitudes des enfants. L’addiction aux écrans en tout genre, smartphones, TV, jeux vidéo, tablettes. L’enfant dit nouvelle génération et nouvelle technologie reste scotché devant son écran complétement hermétique à ce qui l’entoure. C’est une habitude à ne pas encourager et pour laquelle il faut absolument fixer des règles.

#9 L’insolence

Mauvais comportement va souvent de pair avec insolence, et si rien n’est fait cela devient une mauvaise habitude de plus en plus difficile à juguler. Soupirs, haussements d’épaule, yeux levés au ciel, allant même jusqu’à vous répondre, l’enfant insolent a tout une panoplie de mauvais gestes et paroles qu’il ne faut surtout pas tolérer. La figure parentale est celle de l’autorité et il est essentiel que votre enfant vous respecte.

Lire aussi : 7 applications indispensables pour les mamans et les papas débordés

#10 La violence

Le pire des comportements, au-delà de tous les autres, est évidemment la violence. Envers les objets, envers les autres et parfois même envers soi-même. Certains enfants, quand ils sont en colère ou frustrés notamment, ont du mal à gérer leurs émotions et ont alors des réactions qui sont explosives et démesurées. Ils hurlent, cassent leurs jouets ou d’autres objets et en viennent même à frapper leurs copains, leurs frères et sœurs, leurs parents, d’autres adultes référents. C’est une habitude inacceptable qu’il faut bien entendu freiner tout de suite, pour ne pas laisser la violence s’installer et ce peu importe l’âge et la situation.

Première réaction d'un lecteur

Cet article est récent et vous êtes sans doute un des tous premiers lecteurs à le dénicher... Soyez le premier à laisser un commentaire, partager un avis, une idée... pour lancer la discussion :) Laisser un commentaires.

Tous nos nouveaux textes dans 1 e-mail/mois

Rejoignez mes lecteurs privilégiés et recevez une fois par mois un e-mail rassemblant mes nouveaux articles et mes conseils amoureux.

Laisser un commentaire