Parents toxiques : 8 signes évocateurs qui devraient vous alarmer

Je pense sincèrement qu’il existe autant d’éducations qu’il existe d’enfants. En effet, les mêmes parents n’éduqueront pas leur aîné, comme le second, comme le cadet… Certains parents privilégient une éducation stricte, autoritaire dans laquelle ils désirent malgré eux tout contrôler. D’autres, à l’inverse sont très, voire trop laxistes, laissant leurs enfants tout découvrir d’eux-mêmes, prendre leurs propres décisions… Quoi qu’il en soit, une chose est sûre : chaque parent veut le meilleur pour ses enfants et agit comme il pense que ce sera le mieux. Mais qui comment reconnaître des parents toxiques ? Quels sont signes ?

Il n’y a évidemment pas de bonne ou de mauvaise façon d’élever un enfant. S’il existait une recette miracle, tout le monde l’utiliserait depuis bien longtemps. Tous les parents font des erreurs.  Toutefois, il existe des parents toxiques, qui nuisent à leurs enfants sans s’en rendre compte. Je ne parle même pas d’abus ou de violence car ici, il est clair et précis qu’on parle carrément de maltraitance. Non, dans cet article, je voudrais parler de quelque chose de plus subtile, de moins frontal. Voici donc 8 signes qui prouvent que vous avez un parent toxique.

 
 

1/ Les parents toxiques ont besoin que vous preniez soin d’eux

Un modèle toxique classique dans les relations parent/enfant ! Quand un des parents demande à son enfant de prendre la place du parent, c’est qu’il y a un problème. Je ne parle pas ici de parents malades qui auraient besoin de soin, d’aide pour manger, pour marcher… Non, je parle de parents toxiques qui demandent sans cesse le soutien de leurs enfants alors que ce n’est pas vers eux vers qui ils devraient se tourner mais plutôt un ami ou un psychologue. 

Alors que dans une relation parent/enfant « normale » si je puis dire, le parent va tout mettre en oeuvre pour prendre soin de ses enfants et ne pas les importuner avec ses propres problèmes, dans une famille toxique, ce sera tout l’inverse.

2/ Leurs sentiments passent avant les vôtres

Dans une relation parent/enfant non-toxique, les sentiments de chacun sont pris en compte et bénéficient d’une écoute particulière. De manière égale. Alors que, dans une relation toxique, les émotions du parent toxique primeront toujours et ce, dans n’importe quelle situation. Parce qu’il considère réellement que ses émotions, son mal-être est plus fort que le vôtre. Vos propres sentiments sont alors supprimés puisque vous devez soutenir ce parent et vous occuper de lui.

Cette relation avec vos parents est très toxique car vous, en tant qu’enfant (et ce que vous ayez 20 ou 40 ans), vous ne pourrez plus parler de vos problèmes car vous saurez qu’en en parlant, votre parent (mère ou père) déviera sur lui ou ramènera tout à lui. Vous ne pourrez donc jamais bénéficier d’une écoute d’un parent comme cela devrait être le cas.

3/ Ils racontent à leurs enfants des choses qu’ils ne devraient pas savoir

Alors que dans une relation saine, les parents font en sorte de préserver les enfants de leurs problèmes personnels, dans une relation toxique c’est tout l’inverse. Le ou les parents toxiques auront tendance à absolument tout raconter à leurs enfants. Ils les appelleront sans cesse leur parlant d’adultère, de leurs relations intimes ou tout simplement de leurs disputes de couple.

Sauf que ce n’est pas à un enfant de régler les problèmes de couples de ses parents ! En tant qu’enfant, vous avez aussi vos problèmes – de couple ou autre – et vous n’avez pas besoin que l’on vous décharge un poids supplémentaire sur vos épaules.

Les parents toxiques trouveront ça normal de vous raconter tout ça. Il fera tout pour que vous preniez parti (le sien évidemment).

4/ Les parents toxiques vous pousseront à prendre leur parti

Comme je le précisais juste avant, le parent toxique fera tout pour critiquer un maximum votre autre parent et ainsi, vous monter contre lui. Chaque fois qu’il agira mal, il vous le dira afin que vous vous rendiez compte « à quel point LUI est malheureux et incompris« .

Il n’y a RIEN de pire qu’un enfant qui doivent faire un choix. Déjà petit, demander à un enfant de choisir entre son père et sa mère lors d’un divorce est un mauvaise idée car c’est lui remettre la culpabilité sur ses toutes petites épaules. Mais un enfant adulte, c’est la même chose : ses parents sont ses parents, il les aime autant l’un que l’autre et n’a aucune envie de devoir prendre parti pour l’un ou pour l’autre.

Les discordes entre ses parents ne le regarde pas. Ce qui lui importe c’est le comportement de ses parents avec lui. 

5/ Les parents toxiques vous contrôleront en utilisant soit la culpabilité soit l’argent

Si un parent refuse de vous laisser faire quelque chose de raisonnable (déménager, prendre des antidépresseurs, faire thérapie) parce qu’ils contrôlent vos  dépenses, c’est une relation parentale toxique et malsaine !

Si vous êtes financièrement dépendant d’un parent toxique, il s’en servira pour vous menacer, vous disant qu’il coupera tout si vous ne respectez pas SES règles. D’où l’extrême importance de vite prendre votre indépendance financière !

La culpabilité est une autre méthode de contrôle très puissante ! Je vous invite à lire mon article sur le triangle de Karpman qui vous permettra de bien comprendre comment le parent toxique se pose en victime pour obtenir ce qu’il veut de vous.

6/ Un parent toxique refuse de vous laisser grandir

petite fille triste et seule

Les parents toxiques utiliseront des phrases du type : « Tu es toujours ma petite fifille » « Viens faire un câlin à maman comme quand tu étais petit » (…). Ce genre de phrases peuvent être mignonnes de temps en temps. Cela devient toxique quand le parent refuse clairement votre autonomie : vous rappelle si vous avez bien pris votre carte d’identité quand vous partez en voyage alors que vous avez 30 ans ! L’infantilisation est une preuve de relation toxique.

Si vos choix de vie ne lui plait pas, il vous le fera savoir voire, vous harcèlera jusqu’à ce que vous les changiez. Cela peut être votre choix de partenaire, votre choix de profession ou n’importe quoi d’autre !

7/ Les parents toxiques ne connaîtront pas vos limites

Votre porte est fermée ? Les parents toxiques l’ouvriront sans frapper. Vous bossez dur ? Ils appelleront sans arrêt ne prenant pas en compte votre emploi du temps. Les parents toxiques n’ont pas de limites, que ce soit dans un cadre public ou en privé, ils balancent des choses intimes sur vous que vous n’aviez pas l’intention de dévoiler. Votre journal intime traîne dans votre chambre ? Ils se diront que si vous l’avez laissé en plein milieu de votre chambre c’est que vous vouliez qu’ils le lisent… Bah oui, bien sûr ! 

Les parent toxiques réagissent avec colère, ou tristesse si vous refusez de parler d’un sujet qui leur tient à coeur. Oubliant alors que vous n’êtes pas capable de tout entendre.

8/ Le parent toxique est un passif-agressif

Le comportement typique : le parent va bouder, voire pleurer. Et quand vous lui demanderez ce qu’il y a, il répondra « rien, ça va« . Sauf que, s’il ne voulait vraiment pas que vous sachiez la raison de son malheur, il ferait en sorte que vous ne le voyez pas bouder ou pleurer.

8 signes qui prouvent que vous avez des parents toxiques

Des lecteurs ont réagi

Cet article a suscité des réactions puisque 6 lecteurs ont laissé un commentaire. Vous aussi, participez à la conversation, partagez votre point de vue, votre accord, votre désaccord dans les commentaires. Ce site est fait pour ça ;)

Voir les commentaires

Vous aimez lire sur l'amour ?

Recevez 1 e-mail par mois contenant les nouveaux articles les plus appréciés par la communauté Parler d'Amour

6 réflexions au sujet de “Parents toxiques : 8 signes évocateurs qui devraient vous alarmer”

  1. Merci! c’est très subtil voir insidieux comme problème. Pourtant trop rependu et qui cause de grave dégâts de qualité de vie et de respect de soi. ces parents gâchent l’habilité de chercher, donc de trouver des relations qui conviennent a leurs enfants, même de vivre l’amour tout cour… C’est une abomination! c’est détruire des vie par égoïsme et a premiere vue pour les gens autour, passer pour de bonne personne. ça ne devrait pas exister je crois…

    Répondre
  2. J’ai 61 ans , relation compliquée depuis toujours avec maman de 83 ans. Blessure d’abandon pour moi dans mon plus jeune âge. Je pense qu’on est bien dans la relation toxique. C’est difficile à admettre

    Répondre
  3. Votre article est intéressant aussi pour les parents qui peuvent découvrir comment ils « couvent » encore leurs grands enfants, plus qu’il ne faut. Merci.
    Une grand-mère qui vient de le comprendre.

    Répondre

Laisser un commentaire