Faut-il rester ensemble pour les enfants ou est-ce une grosse erreur

Dites-le avec une lettre

Il y a des choses qu'on aimerait dire à ceux qu'on aime. Mais on ne sait pas toujours par où commencer, comment trouver les bons, véhiculer la bonne intention. Aujourd'hui, on vous aide à vous lancer et envoyer la plus belle des lettres:

Depuis plusieurs années, quand vous regardez votre partenaire, vous ne ressentez plus rien. Ce n’est pas de la colère. Ce n’est pas la frustration. C’est juste de l’indifférence, du désamour. Vous ne l’aimez plus. Dire que naguère, vous avez brûlé d’envie en pensant à la chaleur de ses bras… Que les choses ont changé !

Si ça ne concernait que vous, cela fait bien longtemps que vous seriez parti(e). Sauf que vous avez des enfants ensemble…

En 2018, 62 300 divorces ont été prononcés en France (source : INSEE.fr). Pire encore : il se dit qu’un couple sur trois s’est séparé. Si la rupture est déjà très dure pour des adultes, imaginez les répercussions sur la psyché de l’enfant. Pourtant, est-ce vraiment une bonne idée de rester ensemble pour les enfants ? Pas forcément.

Rendre ses enfants responsables de son mal-être

Il peut être très difficile de se séparer d’une personne dont on a partagé le quotidien pendant si longtemps. Quand, comme Sylvie, on n’a jamais connu qu’un seul homme, la tentation de rester est oppressante.

Dans votre esprit, une petite voix murmure : « cela fait 10 ans que tu es à ses côtés… », « et si tes enfants ne s’en remettent pas ? », « n’as-tu pas l’impression de priver tes enfants de l’autre parent ? », etc. Et petit à petit, cette petite voix prend de la place et vous vous surprenez à lui accorder du crédit. Ou alors, vous vous résignez en vous obligeant à attendre la majorité de vos enfants pour pouvoir enfin partir.  Et vous voilà, comptant les mois et les années telles un(e) condamné(e) jusqu’à la délivrance…

Avez-vous seulement conscience du poids que vous faites peser sur les frêles épaules de vos enfants ?

D’une certaine façon, rester ensemble pour les enfants revient à rendre ces derniers responsables de votre détresse sentimentale. Et ce n’est pas juste pour eux.

Au moment où ils réaliseront que leur père/mère est resté(e) en couple bien que malheureux/malheureuse, les enfants se sentiront inévitablement coupables. En dépit des arguments avancés par leurs parents, ils se diront qu’ils sont responsables du malheur de leur couple. Et cela les marquera pour le restant de leurs vies.

Quel modèle pour plus tard ?

D’autant plus que, si vous restez ensemble pour les enfants, quel modèle de couple vont-ils garder à l’esprit plus tard ? Vous laisserez l’image d’un couple désuni, malheureux, agressif peut-être ou à l’inverse, totalement passif. Un modèle bien triste pour vos enfants.

Il est important de ne jamais oublier cet adage : Parents épanouis, enfants épanouis ! Le bonheur parental est indispensable au bon développement de l’enfant et bien que la rupture puisse être un choc pour eux, mieux vaut cela que de prétendre les préserver en restant ensemble alors que vous déconstruisez tout un modèle et surtout, que votre enfant – petite éponge humaine – sentira sa maman et son papa tristes. Et, peut-être qu’il pensera que c’est de sa faute…

Rester ensemble pour les enfants revient à se livrer à un jeu de dupes

Pour ceux qui ont décidé de rester ensemble pour les enfants, chaque jour est un nouveau défi. Dès qu’ils sortent de leurs chambres, ils doivent enfiler un masque. Faire semblant de jouer au papa et à la maman pour préserver les apparences.

Le souci, c’est que les enfants ne sont pas dupes. Véritables éponges émotionnelles, ils sont exceptionnellement doués pour percevoir la communication non-verbale. Raidissements de corps… Regards qui fuient… Propos passifs-agressifs… Les enfants sont en mesure de capter tous ces signaux.

C’est un très mauvais signal qui est envoyé aux jeunes générations. En effet, ces derniers vont se dire qu’il est normal d’être malheureux en couple. Au lieu de chercher la connexion émotionnelle, ils se complairont dans un état de non-bonheur.

Avec des mots justes, Jonathan raconte le calvaire émotionnel qu’il endure parce qu’il a décidé de rester avec sa femme pour les enfants. Est-il heureux ? Absolument pas. Est-il pour autant malheureux ? Disons qu’il a perdu toute appétence envers la vie. Et c’est un tableau absolument triste…

Rester ensemble pour les enfants ou partir ?

Il est temps de cesser de vous tourmenter avec le syndrome du sauveur. Rester ensemble pour les enfants ne fera pas de ces derniers des adultes accomplis. C’est même le contraire.

Pour leur bon développement, il est préférable d’opter pour une séparation saine et raisonnée. Annoncez la nouvelle à votre conjoint(e) et ensemble, expliquez les changements à venir à vos enfants. Quand ils vous verront heureux et qu’ils évolueront dans un environnement sain, ces derniers vous diront merci.  Je vous invite à consulter notre article sur comment annoncer la séparation aux enfants car évidemment, c’est une épreuve que tous les parents redoutent et pourtant… elle est nécessaire.

Première réaction d'un lecteur

Cet article est récent et vous êtes sans doute un des tous premiers lecteurs à le dénicher... Soyez le premier à laisser un commentaire, partager un avis, une idée... pour lancer la discussion :).

⮯ Vers les commentaires

Laisser un commentaire