Parler d'Amour

Parents épanouis, enfants épanouis ? De l’importance du bonheur parental

Parents épanouis, enfants épanouis ? De l’importance du bonheur parental

Envoyez de l'amour à vos proches !

Votre preuve d'amour demain matin dans la boîte aux lettres de ceux que vous aimez...

Auteur

Parents épanouis, enfants épanouis ? C’est une question légitime ! Car si le bonheur de votre enfant n’est pas si simple que ça, voir les parents heureux est quand même une source d’épanouissement.

Parents épanouis, enfants épanouis ?

Tout d’abord, il convient de se poser la question suivante :

Qu’est-ce qu’un enfant épanoui, un enfant heureux ?

Le bonheur d’un enfant est visible sur son visage souriant et audible dans son rire bruyant et spontané. Un enfant épanoui a un sommeil calme et paisible et mange correctement. Un enfant épanoui est aussi autonome, c’est-à-dire qu’il ne court pas vers ses parents à chaque difficulté, qu’il accepte de partir en colonie de vacances seul même si le départ est difficile, qu’il va vers les autres.

Un enfant heureux utilise sa créativité, est curieux, aime découvrir de nouvelles choses, est content d’aller à l’école le matin pour retrouver ses amis, aime inventer des jeux…

Parents épanouis, enfants épanouis ?

Isabelle Broué, réalisatrice du film Lutine explique : Je pense que pour qu’un enfant soit heureux et épanoui, le plus important est que ses parents soient heureux et épanouis, et vivent dans le respect les un·es des autres. Quand des personnes vivent dans le respect et la confiance, dans le dialogue et le partage, en communication bienveillante et non-violente, alors tout est envisageable. Et la monogamie, dans la société patriarcale, inégalitaire et sexiste dans laquelle on vit, n’a jamais été une garantie pour qu’un enfant soit heureux et épanoui.

J’ai vraiment apprécié son discours car je le trouve très juste. On pense à tort qu’un enfant sera plus épanoui en grandissant dans une famille traditionnelle avec le papa et la maman. Sauf que dans de nombreuses familles, on reste ensemble non pas par amour mais juste pour les enfants. Et vous savez quoi ? Vous avez beau leur cacher, ils le savent et surtout, ils le sentent ! Peu importe dans quelle famille il grandira, l’enfant a besoin de repères et surtout, de voir l’épanouissement et le bonheur autour de lui. C’est cela qui lui servira de modèle.

Ce qui est problématique chez les couples séparés ce n’est pas tant de voir ses parents ne plus vivre ensemble, c’est voir ses parents ne plus se respecter ou être profondément tristes. C’est cela même qui est difficile à gérer pour un enfant ! Mais si les deux parents refont leur vie et sont pleinement heureux, alors il n’y aura aucune frustration !

D’ailleurs un très bon livre est sorti sur le sujet et je vous conseille de vous le procurer : Parents épanouis, enfant épanouis !

L’amour suffit-il pour qu’un enfant soit heureux ?

Si l’amour est indispensable au bonheur d’un enfant, il n’en est pas pour autant l’unique source. Il est aussi essentiel de lui proposer une dynamique de vie, qu’il voie la famille en mouvement, en action. Restés collés les uns aux autres en se murmurant des mots tendres ne suffit pas au bonheur de l’enfant.

Le rôle indispensable d’un parent est de pousser ses enfants dans la vie, le pousser à faire des choses, à créer, à apprendre, à découvrir.

Les enfants souffriraient d’être trop aimés

Si l’on a longuement parlé des enfants qui avaient manqué d’amour et qui étaient victimes du syndrome de l’abandon, aujourd’hui on entend de plus en plus que les enfants souffriraient d’être TROP aimés. Mais qu’est-ce que cela veut dire ?

Trop aimer votre enfant signifie que vous n’arrivez pas à prendre de la distance avec lui et que vous vous projetez trop à l’intérieur de lui. Aussi, si le bien-être des parents ne passe que par celui de leur enfant, ce dernier le ressentira et s’en inquiétera jusqu’à culpabiliser le jour où il ira mal ou même, à taire son malheur.

Prenons un exemple :

Votre enfant veut regarder la télévision alors qu’il est l’heure d’aller au lit. Si vous êtes trop empathique et tourné vers lui, vous allez vous mettre à sa place et finir par le laisser regarder un peu la télévision. De même s’il s’agit d’un caprice pour manger un bonbon avant d’aller manger. Si vous jouez votre rôle d’adulte, à l’inverse, vous lui expliquerez que pour son bien, il ne doit pas regarder la télé avant d’aller dormir car sinon cela perturbera son sommeil. De même, vous lui expliquerez que manger un bonbon avant de manger lui coupera la faim et qu’il n’aura pas tout ce dont il a besoin pour nourrir son petit corps en évolution.

Ainsi,  aimer son enfant « comme il le faut » est égale à écouter ce qu’il ressent, écouter ses besoins et y répondre quand c’est nécessaire ET aimer « trop » revient à projeter vos propres émotions en lui et éprouver les mêmes sentiments. Beaucoup d’enfants souffrent de cela de nos jours et en viennent à éprouver des difficultés à se construire leur propre mode de perception. 

LES PLUS LUS

Cet article vous a plu ? Devenez membre PDA!

Rejoignez mes lecteurs privilégiés et recevez une fois par mois un e-mail rassemblant mes nouveaux articles et mes conseils amoureux.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.