La relation mère-fils est extrêmement importante

Dites-le avec une lettre

Il y a des choses qu'on aimerait dire à ceux qu'on aime. Mais on ne sait pas toujours par où commencer, comment trouver les bons, véhiculer la bonne intention. Aujourd'hui, on vous aide à vous lancer et envoyer la plus belle des lettres:

Le lien d’une mère avec son enfant, au-delà de l’amour maternel, tient bien souvent de l’amour inconditionnel. Une maman ferait tout pour son enfant, jusqu’à donner sa propre vie. C’est ainsi qu’on définit souvent l’instinct maternel. Ce lien est tout aussi fort mais se développe différemment selon qu’on soit mère d’une fille ou d’un garçon. De la naissance à l’âge adulte, un garçon a une relation profondément enracinée avec sa mère. Et on sait que cette relation est vitale pour le développement et la santé émotionnelle de l’enfant. La relation mère-fils est extrêmement importante et on vous dit pourquoi dans cet article.

La relation mère-fils est extrêmement importante

relation mère-fils

Aucune autre personne ne comprend son enfant mieux qu’une mère et notamment son fils. C’est une conviction, une croyance partagée par beaucoup de monde. Il est vrai que le lien mère-fils est particulier.

« Quand je serai grand, je vais me marier avec maman »

Cette phrase, beaucoup de petits garçons l’ont prononcée. Pour Sigmund Freud, le père de la psychanalyse, le fait que la maman soit la première femme dans sa vie, explique que son garçon trouve dans la relation maternelle, une sécurité affective sans égale. Cette relation permet de créer un lien fort qui va permettre au fils de développer les qualités et valeurs nécessaires à son épanouissement et de se construire à l’âge adulte.

En quoi la qualité de la relation mère-fils peut influencer l’avenir d’un garçon qui devient homme ?

Des études ont montré qu’une relation saine et proche entre une mère et son fils permettait à ce dernier de partir avec des bases solides dans la vie. Voici lesquelles :

Une forme d’intelligence émotionnelle

Un garçon qui, dès sa plus tendre enfance, entretient une relation saine avec sa mère est et sera émotionnellement fort. Ce lien qui l’unit à sa mère lui permet de se sentir en sécurité et confiant. Des études indiquent qu’au contraire, les garçons qui n’ont pas de lien avec leur mère ou des liens toxiques dans leur enfance peuvent devenir agressifs ou violents à l’adolescence et l’âge adulte.

Un bon parcours scolaire

Une mère qui s’intéresse de près à l’éducation de son fils l’aide à être bon à l’école puis dans ses études. Elle l’aide, l’encourage, le motive. Et elle lui permet également de travailler son lien social pour se sentir bien avec les autres.

Une confiance en l’avenir

 Un garçon aimé et soigné par sa mère se transforme en un homme confiant. L’estime qu’il a de lui-même est équilibré et lui permet de grandir sereinement et de faire des projets d’avenir en toute confiance.

Des émotions acceptées

Le stéréotype masculin trop souvent mis en avant selon lequel un garçon ne doit pas pleurer n’a pas lieu d’être si un fils est proche de sa mère. Il apprendra qu’il n’y a pas de honte à pleurer ou à exprimer ses émotions, qu’il n’a pas besoin d’être dur ou fort tout le temps pour prouver sa « virilité » ou son statut d’homme.

Un respect des femmes

Une relation saine et proche avec sa mère aidera un garçon à comprendre les rapports de genre sans y mettre un rapport de domination masculine. Il apprendra à respecter les femmes car il est moins susceptible d’avoir des problèmes de supériorité. Un fils proche de sa mère a en effet moins de préjugés. Cela l’aide à développer son caractère moral.

Un faible comportement à risques

Les garçons proches de leur mère adoptent un comportement moins risqué face à l’alcool, la drogue, les liens amoureux, les choses illégales. Une relation mère-fils positive réduit l’influence de la pression des autres.

Une transmission générationnelle

Le fils apprend ainsi beaucoup de choses de sa mère et transmet ensuite ces valeurs, principes d’éducation et vision de la vie à ses propres enfants.

Une maman est donc essentielle au bon épanouissement de son fils. L’amour qu’elle lui donne, les valeurs qu’elle lui transmet, la fierté qu’elle ressent, la protection qu’elle lui apporte l’aident à bien grandir, à se construire, à prendre confiance en lui, à se connaître.

La relation mère-fils est extrêmement importante mais il faut laisser la place dévolue au père

Si la relation mère-fils est extrêmement importante, il ne faut évidemment pas oublier le rôle du père qui doit conserver une place dans la vie de son fils.

Ce déséquilibre est plus marqué dans les familles monoparentales, lorsque la mère a la garde (exclusive ou classique notamment) mais aucun schéma familial n’est à l’abri. Laisser une place pour le père ou pour une figure paternelle, c’est important. Essentiel même au bon épanouissement du petit garçon qui a un besoin d’identification fort.

Un fils proche de sa mère peut l’être tout autant de son père, une relation mère-fils privilégiée n’exclut pas le lien père-fils pour autant.

Lire aussi : Lettre de déclaration d’amour à mon fils

La relation mère-fils : un lien compliqué ?

On critique souvent les mères sur leur lien avec leur fils. Trop fusionnelles, trop laxistes, elles leur passeraient tout. Combien de petits garçons ont entendu cette fameuse phrase « tu vas encore te réfugier dans les jupons de ta mère ? »

Oui, une maman c’est souvent un refuge, un abri, de la douceur et de la protection, la personne auprès de laquelle un enfant, et donc un fils, va se sentir naturellement et légitimement en sécurité.

Le fameux complexe d’Œdipe

Avec le complexe d’Œdipe, dès l’âge de deux ans et jusqu’à ses sept ans, l’enfant s’identifie au s.e.xe opposé. Le garçon considère sa mère comme un objet d’amour. Le père est alors vécu comme un rival. Il est fréquent qu’à cet âge le petit garçon souhaite voir disparaître ce rival dans son imaginaire et montre des signes de jalousie.

Cette phase est tout à fait normale et n’a rien de malsain tant qu’elle ne dure pas et ne devient pas obsessionnelle. Les mères n’ont pas de responsabilité dans cette réalité, tant qu’elles ne l’alimentent pas. C’est une étape importante dans la vie d’un garçon.

Selon les psys, elle déterminerait sa future vie amoureuse. Il faut donc que la maman sache quand et comment mettre la bonne distance pour ne pas empêcher par la suite à son fils de développer son autonomie et son indépendance émotionnelles. Une maman est avant tout là pour aider son fils à pouvoir voler de ses propres ailes.

De garçon à homme, quand le fils devient amoureux et/ou mari

La fameuse image de la belle-mère insupportable, envahissante, trop fusionnelle avec son fils et qui déteste sa belle-fille ! Est-ce une réalité ? Oui, on ne peut nier que les relations mère-fils peuvent, une fois celui-ci à l’âge adulte, devenir source de conflit quand une autre femme (c’est moins vrai avec un homme dans le cadre d’un couple d’hommes) entre dans la vie de son fils.

Quand l’homme est vraiment très proche de sa mère, cette complicité prend parfois beaucoup de place et est mal perçue. La belle-mère est omniprésente et elle devient alors comme la deuxième femme de la vie de son fils, ce qui n’est pas sain.

Il est important qu’une mère sache où s’arrêtent ses droits et qu’elle respecte l’intimité de son fils devenu adulte. Elle doit trouver la juste limite pour ne pas interférer dans la vie du couple. Elle ne doit pas s’imposer, à cette condition, les relations entre chacun sont saines et deviennent même souvent excellentes entre les belles-filles et leur belle-mère.

La relation mère-fils est extrêmement importante mais une relation trop fusionnelle peut faire perdre son fils

Certaines mères qui ne parviennent pas à doser leur amour et leur présence au fil des années mettent en danger leur relation avec leur fils. Elles doivent accepter qu’il soit devenu un homme indépendant. Sinon, elle risque d’abimer la relation pourtant si belle jusque-là et perdre leur fils qui risquerait de couper les ponts. Elles ne rendent pas service à leur fils en l’enfermant dans le giron maternel à vie. Il doit prendre son indépendance et voler de ses propres ailes, comme on l’a dit précédemment. Cela n’enlève rien à l’amour qu’il a pour sa mère depuis tout petit. Il faut juste accepter que cet amour évolue.

Trouver la bonne distance est la solution une fois le fils devenu homme

Le plus beau cadeau qu’une mère puisse faire à son fils, c’est évidemment de l’aimer, mais en sachant doser cet amour. Si cet amour inconditionnel sera là tout au long de la vie de la maman, elle doit comprendre et accepter que cet amour ne se manifeste plus de la même façon au fur et à mesure des années.

Le petit garçon devenu adolescent, puis jeune homme et adulte, n’a plus les mêmes besoins affectifs et les mêmes demandes envers sa mère. C’est normal, et même sain. La démonstration de l’amour maternel doit alors juste être dosée, apprendre à se nuancer pour trouver le meilleur équilibre pour la mère comme pour le fils.

Première réaction d'un lecteur

Cet article est récent et vous êtes sans doute un des tous premiers lecteurs à le dénicher... Soyez le premier à laisser un commentaire, partager un avis, une idée... pour lancer la discussion :) Laisser un commentaires.

Tous nos nouveaux textes dans 1 e-mail/mois

Rejoignez mes lecteurs privilégiés et recevez une fois par mois un e-mail rassemblant mes nouveaux articles et mes conseils amoureux.

Laisser un commentaire