Lettre d’amour pour exprimer ses sentiments

Commandez-moi une lettre sur-mesure

Besoin de le dire avec des mots ? Commandez-moi votre lettre rédigée rien que pour vous...

Voici une magnifique lettre d’amour écrite sur commande pour une jeune femme qui souhaitait tout simplement démontrer tout son amour à l’homme qu’elle aime. Voici donc une lettre d’amour pour exprimer ses sentiments.

Lettre d’amour pour exprimer ses sentiments

Mon amour,

J »aimerais trouver les mots justes pour exprimer mes sentiments mais existent-ils ? Un simple « je t’aime » ne suffit plus pour te faire part de la force de mon amour, du bonheur que je ressens lorsque je suis près de toi et que tes bras recouvrent mes épaules, comme une couverture chaude que j’aurais attendue toute ma vie, pour réchauffer mon cœur.

Tu es le plus beau cadeau que la vie m’ait fait. Que mon quotidien soit rempli ou non, tu es toujours dans mes pensées, poussière d’étoile enivrant mes journées. Chaque jour, je prends conscience que mon amour pour toi est sincère et profond, que je désire que notre relation vive. Dix ans que l’on se connait, huit mois que nous sommes ensemble. J’ai la sensation que « toi et moi » sonnait comme une évidence, une jolie évidence.

Il n’y a rien de plus beau que d’écrire ce roman ensemble, en réalisant chaque jour que l’encre de notre amour s’agite sur le papier, dessinant les plus belles lettres pour représenter notre histoire. Je souhaite de tout cœur que les chapitres s’écrivent à l’infini et que les pages ne s’arrachent jamais. Je ne pourrais faire la liste de tout ce qui me plaît en toi ; elle serait bien trop exhaustive.

Je tiens toutefois à te faire part d’une crainte : j’ai peur que le fait que nous n’habitons plus ensemble nous éloigne alors que ma seule envie est de créer un avenir certain, dans le creux de tes bras. J’espère que cette petite distance ne nous séparera pas et que cela ne changera rien.

Je t’aime. Plus que tout !

Cette lettre existe aussi en anglais : The perfect love letter to express your feelings for him

Plus de lettres d’amour ? C’est parti !

Lettre pour lui dire que je suis heureuse grâce à lui

Deux exemples de lettres d’amour 

5 Lettres d’amour inédites

Lettre d’amour pour nos un an

Lettre d’amour je regrette ma jalousie

Source image : il était temps

Tous nos nouveaux textes dans 1 e-mail/mois

Rejoignez mes lecteurs privilégiés et recevez une fois par mois un e-mail rassemblant mes nouveaux articles et mes conseils amoureux.

28 réflexions au sujet de “Lettre d’amour pour exprimer ses sentiments”

  1. « Tu crois me connaitre par cœur, mais tu connais qu’une bêtise de ma vie, j’ai commis une erreur, celle de t’avoir connue. Tu crois que c’était facile pour moi, de vivre avec cette angoisse, cette peur, voilà tout mes retomber dessus maintenant j’attends, j’attends de voir se que vous allez inventez, personne ne peut revenir en arrière mais tout le monde a le droit a une deuxième chance, et pourquoi moi je n’aurais pas le droit a cette deuxième chance, pourquoi, vous pouvez me l’expliquer ? Pourquoi je n’aurais jamais eu de deuxième chance. J’ai commis une erreur celle d’avoir été embarqué dans vos histoire, maintenant ces trop tard, je n’arrive plus a contenir mes larmes, mon chagrins, j’espère chaque matin que se que j’ai vécu ne serait qu’un rêve, mais non ses bien, la réalité. Je préfère mettre fin a mes jours que dit croire encore et toujours. »

  2. Tu a était mon prince mon amour mon tout mes tu à ecouter les critique sur notre couple et tu ma laissé comme sa sans de nouvelle du jour au lendemain tu me deçois … Mais le pire c’est que je t’aime encore!!!!!

    Pour toi Gaetan <3

  3. Je t’aime sans mesure et pourtant j’ai le sentiment de ne pas te donner l’amour que tu mérites. On s’aime à notre façon, aussi étrange soit-elle, mais pour rien au monde, je ne regrette ces aventures passées avec toi. On s’est déchirés, on s’est détestés, et nous voilà maintenant tous les trois, déferlant sur les vagues du bonheur, naviguant vers un nouvel horizon, Or aujourd’hui, je ne ferais qu’un geste. Je te tends ma main. Je te veux dans mes pas, dans ma vie, dans mes songes. Je te veux de toute mon âme…

  4. C est vous qui l avez écrit ? Car le même sur plusieurs site ! Si c est vous qui l avez écrit aucune source ne vous site c est pas cool pour vous

    • Bonjour Sarah,

      Bien sûr que c’est moi qui l’ai écrite, c’est une lettre que j’ai écrite pour mon homme il y a au moins 6 ans ! Pouvez-vous me dire sur quels sites elle se trouve ? Que je fasse une demande pour qu’ils la retirent… Internet c’est infernal pour ça ! Merci de m’en avoir informée !

    • Je viens de faire un copier/coller dans Google pour voir… Et effectivement j’en ai vu deux : le premier a mis un lien (mais pas hypertexte) vers mon site donc passons encore… Mais le second a repris plus de 5 lettres à moi et a un site bourré de virus, c’est insupportable… Je ne peux rien faire, même pas contacter la personne en question 🙁

  5. Cher ami,
    Une part de moi n’a sans doute jamais vraiment été honnête envers toi. Permets-moi de m’excuser et de te livrer les pages cachées de mon cœur.
    Ma vie n’a été, en somme, qu’une longue succession de réactions aux événements que le destin me présentait. As-tu déjà remarqué que le destin est formé par les décisions parfois anodines, parfois cruciales des personnes qui composent le monde et son histoire?
    La mienne a commencé lorsque deux trop jeunes amoureux ont célébré leur amour. Bien vite, ils ont dû être dépassés par la réalité prosaïque des difficultés que pose l’éducation de leur enfant; moi. Ils étaient, jeunes, sans le sou, amoureux et courageux. Je n’ai rien à leur reprocher sinon l’amour extrême qu’ils ont toujours su me prodiguer. Néanmoins, leur route n’a pas été exempte de difficultés; je me souviens avoir grandit dans un contexte tendu. Mes parents ont fait preuve de créativité et de courage pour que nous ne manquions de rien, cependant, ce n’était pas dans mon tempérament de m’en remettre à eux. J’ai rapidement voulu aider; je voulais commencer à travailler, soulager un peu le fardeau financier qui pesait sur eux et que leur volonté de me laisser vivre leur avait imposée.
    Plus tard, alors que j’entrais dans la phase critique de l’adolescence, notre vie a littéralement basculée. Nous étions membre d’une communauté, notre entourage tout entier, hormis notre famille élargie, faisait partie de cette joyeuse confrérie; nos amis, nos modèles, nos complices et même les personnes qu’on adorait détester. Soudainement, un été, les relations ont éclaté. Mes parents n’étaient plus en paix avec les valeurs promues. Après plusieurs échanges et dialogues, il est apparu que les différentes parties du groupe de s’entendraient pas; il y a eu fracturation. La violence de cet événement, les répercussions qu’il a eu dans nos vies; c’en est vertigineux. C’est notre existence tout entière qui s’en est trouvée meurtrie. Ceux qui sont restés au cœur de la confédération nous ont renié. Sans doute ont-ils aussi été blessés par les événements, mais en l’absence de contact direct avec eux je ne puis que le supposer. Cette douleur creuse, injuste, soudaine, étreignait le moindre d’entre nous. Tellement de rêves, de vies et d’existences ont été brisées cette fois-là. Je sais qu’on dit que le temps guérit tout mais malgré les années qui ont passées, cette plaie-là est encore béante et ses conséquences se font toujours sentir. Étouffées par la souffrance, personnelle et collective, nous nous sommes éloignés les uns des autres, dispersés et finalement perdus.
    Pour ma part, j’ai eu un peu de chance malgré les circonstances; j’ai retrouvé une cousine absolument charmante, aimante qui a su m’accepter alors que j’avais besoin d’une amie. Elle m’a présenté à un nouveau groupe, et si j’étais alors incapable de m’inclure et de m’impliquer et d’aimer un nouveau groupe de personnes, il m’a au moins semblé que la vie reprenait un peu de son cours normal. Ça m’a rassuré.
    Le temps à quelque peu passé et bientôt je rencontrais des personnes formidables à l’école (personnes dont tu faisais partie). Ces personnes, ces amis, se sont montrés bienveillants et inclusifs à mon égard. Vous étiez drôles, brillants, respectueux.Néanmoins, la méfiance était devenue ma fidèle compagne. J’appréciais chaque personne, chaque moment agréable passé avec les gens de mon existence; parce que je ne sais que trop bien qu’en un clin d’œil, en une seconde, les personnes, même les plus importantes de nos vies, mêmes les meilleures qui existent, peuvent être rayées de notre existence sans qu’on n’y puisse rien faire. J’ai décidé d’apprécier les gens, d’aimer les moments passés avec eux, d’en reconnaître la valeur, de ne pas perdre d’énergie à regretter inutilement. J’ai aussi choisi, plus ou moins consciemment, de me protéger des relations trop poignantes, tentant de d’exercer toujours un certain contrôle sur mon cœur.
    Forte de ces résolutions, je me suis engagée dans la vie adulte avec la conviction que notre raison et un meilleur allié que le cœur et que la prévention est la meilleure défense.
    Une amitié comme la nôtre, c’est précieux. J’étais prête à tout pour la défendre bec et ongles. Bientôt, je compris que de notre amitié était en train de naître des sentiments plus forts, incontrôlables, dangereux. Je me suis protégée, j’ai tenté de protéger notre relation. Quelle naïveté. J’ai cru que les sentiments passeraient, que l’amitié perdurerait. Je n’avais pas calculé la force de cette affection, l’unicité de notre complicité, le trouble que cela causerait dans nos relations respectives. Pardon. Pardon d’avoir eu peur. Peur de te perdre. Peur de souffrir. Peur que l’amour n’existe pas. Peur que le quotidien n’étouffe tout ce qui nous réjouissait de l’un et de l’autre. Peur que nos sentiments ne puissent perdurer. Peur de te confier mon cœur. Pardon enfin de ne pas avoir compris plus tôt que si tu es celui qui pourrait aisément me détruire, sans doute es-tu aussi celui avec qui pourrait combler mon cœur. Pardon d’avoir manqué de courage. Enfin, pardonne-moi parce que je suis trop lâche pour pour te laisser partir tout à fait.
    Serais-tu soulagé de savoir que chaque jour, je paie le prix de cette faiblesse? Je souffre de la distance qui nous sépare et qui s’est invitée entre nous. Bien sur qu’elle était prévisible, bien sur qu’elle était inéluctable; j’avais pourtant espéré qu’elle ne viendrait jamais.
    Aujourd’hui, mon cœur est prisonnier d’une existence qu’il ne reconnaît pas et de laquelle il a été exclu. La raison et la prudence y ont dominé. Devant moi, s’étale le chemin d’une vie confortable et facile, de laquelle tu es absent. Mon cœur est bien en sécurité dans une relation que je contrôle. Je me sens vide et triste : je nous ai reniés. J’ai refusé les cris incessants de mon cœur, cris et revendications qui n’ont aucun sens et me poussent vers toi.

  6. Léa.. Je suis vraiment ému en te lisant.. J’aime bien la lettre et j’adore l’amour.. J’aime écrire des textes aussi.. Je te remercie infiniment pour ses beaux textes venant de toi..

Laisser un commentaire