Parler d'Amour

“Sans amour ni espoir je n’arrive pas à vivre” : Un texte très touchant de Patrick

“Sans amour ni espoir je n’arrive pas à vivre” : Un texte très touchant de Patrick

Auteur

Mon ami Facebook, je reviens t’écrire parce que ça ne va pas. De nouveau. Ça allait bien pendant un mois à tel point que j’ai recommencé le potager. Mais là, non. C’est de nouveau trop dur. Sans amour ni espoir je n’arrive pas à vivre. Et aujourd’hui j’en ai encore perdu de l’espoir… beaucoup d’espoir… peut-être trop.

Je ne sais pas comment faire pour vivre sans amour. Je n’ai jamais réussi. Je suis peut-être trop faible ou trop passionné ou les deux, je ne sais pas. J’ai envie de l’oublier mais pour moi ne plus l’aimer n’a aucun sens, pas plus que de ne plus aimer la mère de mes enfants, et encore moins depuis qu’on a compris nos erreurs et leurs solutions. Encore moins depuis que j’ai (re)découvert le sens de la vie, depuis que j’aime de nouveau la vie et les gens.

Si j’avais su qu’on se séparerait un jour je ne lui aurais jamais fait d’enfants. Séparation, divorce ne font pas partie de mon vocabulaire. Ce sont les pires choses que je pouvais offrir et apprendre à mes enfants. Mais je suis quand même prêt à le faire par amour. Pour lui prouver que je ne suis pas dépendant d’elle et que je veux avant tout sa liberté et son bonheur. On a foutu nos vies en l’air… pour une bonne cause pourtant. La vie est injuste. Je ne sais plus comment les rendre heureux ces deux petits amours parce que je ne sais plus comment être heureux moi-même.

J’ai découvert ce qu’était ma pensée positive au moment où je l’ai perdue.

Je ne peux pas abandonner pour eux, pourtant j’ai l’impression de ne plus avoir le choix soit j’abandonne notre petite famille, soit j’abandonne la vie. Dans tous les cas j’abandonne tout espoir. Je ne veux pas la récupérer, je ne l’ai même jamais voulu je veux juste l’aimer autant qu’il est possible de le faire et la rendre heureuse… autant qu’il est possible de l’être et je pense vraiment en être capable désormais. Je veux juste rendre heureuse notre petite famille. J’aimerais juste leur montrer que la vie est espoir et amour, que la vie est bonheur, que la vie a un sens, que la vie est juste, que tout est réparable mais comment faire si je n’y crois plus ?

Celle que j’ai aimée, celle que j’aime, celle qui m’a donné les forces de changer le monde en bien, celle qui a donné un sens à mon existence, celle qui m’a fait croire en l’amour, en la vie et l’avenir, celle qui m’a fait aimer la vie à tel point que j’ai eu envie d’avoir des enfants que j’ai cru pouvoir rendre heureux, élevés dans l’amour… Cette femme n’existe plus, elle n’est plus qu’un souvenir et chaque jour je me demande si je n’ai pas perdu toutes les chances de la retrouver un jour. Je ne veux pas non plus la faire souffrir de cet amour fantôme a sens unique alors j’essaie de souffrir seul en silence mais parfois je n’y arrive pas.

Là, je n’y arrive pas.

Je m’excuse d’avance pour ce message, je ne veux pas démoraliser ni gêner qui que ce soit, et puis je n’aime pas m’apitoyer, d’ailleurs ce n’est pas mon genre, pas plus qu’un autre mais je crois que j’en ai besoin pour survivre. Je ne veux pas non plus être un poids pour elle mais pour l’instant, sans preuve que ce serait mieux pour nous quatre, je ne veux encore moins l’abandonner. Je ne veux plus l’abandonner. Je ne veux plus abandonner. Ce n’est pas par égoïsme, au contraire. Je ne supporte pas l’idée qu’elle se rende compte un jour que j’étais vraiment prêt à l’aimer plus fort que n’importe qui, que j’étais vraiment prêt à la rendre heureuse que je savais comment faire et que le bonheur de notre petite famille était ma priorité.

Alors en attendant je n’ai rien trouvé de mieux que d’attendre et de lui offrir mon amitié, et puis écrire sur papier ou t’écrire à toi mon ami FB. Pourquoi ? Je ne sais pas mais ça part d’un bon sentiment. Peut-être pour retrouver un peu d’espoir en attendant la prochaine fois ou pour lui ouvrir un peu plus les yeux ou pour vous faire passer un message ou pour (re)trouver mon âme soeur ou peut-être pour d’autres raisons encore… Toujours est-il que je n’attends pas vraiment de réponse. Je me doute que je n’aurai pas celle ou celles que j’attends.

Patrick

Cet article vous a plu ? Devenez membre PDA!

Rejoignez mes lecteurs privilégiés et recevez une fois par mois un e-mail rassemblant mes nouveaux articles et mes conseils amoureux.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.