Je t’aime mais je ne te le dis pas… Par Mickäel

Dites-le avec une lettre

Il y a des choses qu'on aimerait dire à ceux qu'on aime. Mais on ne sait pas toujours par où commencer, comment trouver les bons, véhiculer la bonne intention. Aujourd'hui, on vous aide à vous lancer et envoyer la plus belle des lettres:

Voici un texte d’amour écrit par Mickaël « Je t’aime mais je ne te le dis pas… » dont le compte Instagram est Fivehours Toolate. Je vous laisse profiter de sa jolie plume !

Je t’aime mais je ne te le dis pas…

Tu sais, j’ai besoin de ça ! Vraiment ! Parce que dans ma tête c’est un peu le bordel en ce moment. Mais dans un coin, il y a nous. Là, où peut-être là, je ne sais pas vraiment… Mais je suis sûr qu’on y est !

Et le problème, c’est que j’ai envie qu’on y reste encore longtemps.

Ce petit moment de détente à tes côtés. Là où tu te mets à rigoler parce que je dois avoir l’air d’un clown. Mais c’est ton sourire, ton rire. Ça me rend heureux.

Après tout c’est vrai, on s’en rend compte sûrement trop tard, mais c’est quand on abandonne une chose à laquelle on tient vraiment qu’on se rend compte qu’il n’aurait peut-être pas fallu.

C’est vrai, on voulait ne pas tomber de haut. Vraiment haut !

Je n’oserais pas te le redemander. Peut-être trop timide ? En minime  partie oui. Alors tu te demandes ce que constitue la grande partie c’est ça ? C’est toi ! Tout ! Oui tout de toi ! Je fais attention à tout. Mais vraiment tout. Ton visage, tes yeux, ta bouche, tes sourires, ton rire, ta bonne humeur, tes petites attentions que tu peux me porter,  tes mots doux, tes câlins. Le passage de tes mains dans mes cheveux, sur mon visage ou même pour me donner des petites claques, pour me décoiffer, me faire des chatouilles. Tes regards qui me cherchent, qui me fixent, qui me font des grimaces, mais surtout dans lesquels je me plonge souvent.  Oui en fait, je fais vraiment attention à tout de toi !

Non je te surveille pas, je veille sur toi !

Et tu sais à chaque fois que je te vois, que je te regarde, ou même que je t’aperçois j’ai toujours ce large sourire aux lèvres. Je souris pour toi ! Non je ne me force pas, bien au contraire ! Tu vois, c’est ce genre de sourire qui me vient automatiquement quand je te vois, celui que tu pourras certainement jamais m’enlever.  Cela me fait vraiment quelque chose au cœur quand je te vois. Ce n’est même pas trop contrôlable ! C’est toi quoi !

Ah,  faux espoirs quand tu nous tiens…

Tu te rends compte de ce que tu me fais faire ? Tu te rends compte que je n’ai vraiment d’yeux que pour toi ? Tu te rends compte qu’il n’y a rien à part toi dans mon cœur ?

Il y a un tas de chose que j’aimerais te dire, que j’aimerais que tu comprennes, mais je me réserve bien de t’en faire part. Par peur encore une fois ? Timidité ? Peut-être oui. .. Après tout, pourquoi pas ?

Ce n’est pas tous les jours que je suis comme ça…

En fait… Je … Non ! Oublie-moi, c’est sûrement mieux comme ça…

Fivehours Toolate

Première réaction d'un lecteur

Cet article est récent et vous êtes sans doute un des tous premiers lecteurs à le dénicher... Soyez le premier à laisser un commentaire, partager un avis, une idée... pour lancer la discussion :) Laisser un commentaires.

Tous nos nouveaux textes dans 1 e-mail/mois

Rejoignez mes lecteurs privilégiés et recevez une fois par mois un e-mail rassemblant mes nouveaux articles et mes conseils amoureux.

Laisser un commentaire