« Le poète a dit que les amoureux n’avaient pas d’âge » Par LN

Dites-le avec une lettre

Il y a des choses qu'on aimerait dire à ceux qu'on aime. Mais on ne sait pas toujours par où commencer, comment trouver les bons, véhiculer la bonne intention. Aujourd'hui, on vous aide à vous lancer et envoyer la plus belle des lettres:

Le poète a dit que les amoureux n’avaient pas d’âge.

Le poète a dit que les amoureux n’avaient pas d’âge Qu’il a raison !

J’ai l’âge de l’innocence qui se donne à corps perdu sans réflexion, sans calcul, sans savoir…

J’ai l’âge de l’envie universelle et éternelle. Envie d’avoir envie. Envie d’aimer. Envie de donner.

Envie de sentir vibrer mon corps, perdre la notion du temps, du lieu, du bien, du mal, des limites à franchir avec ivresse sans se retourner, sans hésiter, juste parce qu’on ne peut plus raisonner.

J’ai l’âge de la raison. Raison de laisser le passé derrière moi. Raison de me moquer du quant dira-t-on, raison de m’occuper enfin de moi…

J’ai l’âge de la connaissance. La vieillesse apporte le savoir, l’expérience, enrichit les âmes.

Je connais tes pensées, ton corps donc je TE connais. J’ai l’expérience innocente des gestes que tu aimes, des situations qui t’emballent donc j’ai l’expérience de Toi.

Tu as enrichi mon âme en la laissant s ‘exprimer, en la choyant, en y répondant en écho. Je suis plus riche car j’ai une âme soeur.

J’ai l’âge de la perte de mémoire. Comme les gens très âgés qui retombent en enfance. Je retourne là ou je n’avais jamais été sauf dans mon imagination. J’apprends à rire, à être heureuse, à goûter l’instant présent.

J’ai tous les âges : celui des attouchements innocents, celui des premiers émois où les coeurs chavirent, celui du premier plaisir dans le cri libérateur qui fait de la fille une femme, celui de l’amour légal, permis, officialisé, celui ou la connaissance de l’autre et de soi révèle d’autres plaisirs moins sages inavoués mais explosifs, celui de l’amour tendresse qui restera quand l’amour passion ne pourra plus s’exprimer avec les gestes mais juste avec les mots, celui de l’amour qu’on se rappellera quand finiront nos jours , main dans la main, à égrainer des souvenirs entrecoupés de « je t’aime » de nos voix chevrotantes…

Le poète a aussi dit qu’amour rimait avec toujours

Toujours, je veux ton bonjour, chaque jour…

Toujours, je regarderai tes yeux si amoureux…

Toujours , ma main dans tes cheveux, geste presque pieux…

Toujours, ma bouche sur ta bouche et pas que sur la couche…

Toujours, ma main dans ta main, aujourd’hui mais aussi demain…

Toujours, mon corps par ton corps attiré, offert avec félicité.

Toujours, ma peau sur ta peau plus beau qu’un cadeau..

Toujours, mon âme cherchant ton âme pour qu ‘ensemble elles se pâment..

Toujours, ton sourire répondant au mien pour m’épanouir…

Toujours, tes mots écho de mes mots pour éloigner tous les maux…

Toujours, ta sève bue comme un nectar dans un calice…

Toujours ensemble pour que plus jamais je ne tremble…

Toujours, s’aider, partager, communiquer, s ‘impliquer parce que c’est cela s’aimer.

Toujours la passion davantage que la raison…

Toujours l’ivresse des sens, sens de la vie dans nos veines.

Toujours le pardon quoi qu’on fasse tant que la fidélité et l’amour seront…

LN

Première réaction d'un lecteur

Cet article est récent et vous êtes sans doute un des tous premiers lecteurs à le dénicher... Soyez le premier à laisser un commentaire, partager un avis, une idée... pour lancer la discussion :) Laisser un commentaires.

Tous nos nouveaux textes dans 1 e-mail/mois

Rejoignez mes lecteurs privilégiés et recevez une fois par mois un e-mail rassemblant mes nouveaux articles et mes conseils amoureux.

Laisser un commentaire