Bientôt 4 mois et je pense toujours à toi (par Sandrine)

Dites-le avec une lettre

Il y a des choses qu'on aimerait dire à ceux qu'on aime. Mais on ne sait pas toujours par où commencer, comment trouver les bons, véhiculer la bonne intention. Aujourd'hui, on vous aide à vous lancer et envoyer la plus belle des lettres:

Les histoires d’amour sont rarement simples, la preuve en est par ce récit que nous fait Sandrine de sa relation compliquée…

Bientôt 4 mois et je pense toujours à toi (par Sandrine)

Je voudrais être  ta petite étoile quand tu t’endors le soir, ta perle d’amour, et pouvoir te refaire de tendres câlins au lever du jour.

Je veux croire encore à ce bonheur, à cet instant où tu reviendras me chercher,  où tu t’apercevras que je comptais un peu plus pour toi,  malgré nos différences.

On s’est manqué tellement de fois. Tellement longtemps que l’on se connaît,  sans vraiment tout connaître de l’autre.

Nos début … des regards échangés lors de soirées dansantes jusqu’au jour où tu t’es décidé à venir m’aborder.   Très vite, je comprends que je ne te laisse pas indifférent mais je reste peu réceptive. Durant 5 ans, comme ça, nous allons nous croiser de fête en fête.  On échange quelques banalités sans plus d’affinités  pour ma part.

Jusqu’à ce jour où je m’inscris sur un site de rencontres et que je t’y trouves toi aussi. C’est alors que j’ai eu envie d’approfondir un peu plus avec toi.

N’ayant pas mis de photo sur mon profil, je ne savais pas si tu allais répondre à mon tout premier message.  Finalement la discussion s’ enclenche assez vite et nos échanges deviennent intéressants et fluides.

Je reste très mystérieuse sur mon identité,  et ne te dis pas que l’on se connaît déjà. 

J’ai apprécié le  fait que tu n’aies jamais été insistant pour obtenir une photo de moi. Je crois que tu estimais la qualité de nos écrits.

Malheureusement,  je correspondais aussi avec un autre  homme. Après l’avoir rencontré j’ai pris de la distance avec le site. Un mois et demi  plus tard,  tu étais toujours là.  On a repris nos échanges,  mais là,  je t’ai donné plus de détails afin de te laisser  entrevoir qui je pouvais être.  Je venais régulièrement sur ton lieu de travail. Toi, chef de rayon dans la grande distribution et moi qui accompagnais ma mère pour faire ses courses .  Mais là tu n’osais jamais m’aborder.

Tu n’avais toujours pas de visage à mettre sur ma personne,  hormis un prénom qui se trouve être le mien et une description physique qui semble me correspondre. J’ai toujours été franche.

Et puis, il y a eu ce jour où tu as eu des doutes sur moi.

J’ai  eu très peur, j’en ai perdu mes moyens .  Je me trouvais en ligne de caisse avec ma maman pour  régler nos achats,  et toi tu te tenais juste derrière moi dans la galerie marchande en me scrutant de la tête au pieds. Finalement le soir tu m’as posé la question et enfin je t’ai avoué que c’était bien moi.

Après  ça, tu me proposas un rdv pour aller boire un verre.  Mais là encore le destin en décida autrement.

Voilà que cet homme me relance.  Tout de suite,  je suis honnête avec toi et te dis que je souhaite lui accorder une seconde chance.

10 jours plus tard,  un grand  moment de solitude m’envahit .

Ce soir là, l’amie avec laquelle je devais passer la soirée afin de me remonter un peu le moral me fait faux bon. Soit  ! Je décide de m’ouvrir une bonne bouteille de vin, un peu de musique et je commence à  danser. Seulement j’en oublie de manger. Évidemment le vin me monte à  la tête  et je suis un peu gaie .  C’est  vendredi soir, il se fait tard et vient l’envie de te parler.  Le souci c’est que tu n’es pas en ligne là où j’ai l’habitude de t’écrire.  Alors, je regarde sur Facebook si tu as un compte. Mais ma folie ne s’arrête pas là.  N’ayant pas ton numéro téléphone, je lance de nombreux appels  sur ton Messenger en espérant que tu y répondes. Tu avais mieux à faire. Le lendemain matin,  la tête bien reposée,  j’essaie de voir comment  récupérer mes bêtises de la veille,  mais  rien n’y  fait. Tout y es enregistré.  Là  non plus, tu ne fais pas le rapprochement avec moi et tu me demandes qui je suis.  Tu es très surpris et me proposes à nouveau de boire  un verre.

Cette fois-ci, tout s’annonçait bien mais avec le recul, nous n’avions pas choisi le meilleur lieu pour faire connaissance.

Une petite brasserie sur ton lieu de travail et toi en tenue,  j’avais l’impression que tu me faisais passer un entretien d’embauche.

Deux années se passent,  on se croise,  on se dit bonjour,  comment ça va.

Jusqu’au jour où je te propose de m’accompagner pour faire une petite randonnée. Seulement voilà tu es parti chez ton père pour quelques jours et tu me recontactes à  ton retour. Finalement, ce ne fut pas une petite randonnée mais une belle journée à la plage. Cinq jours s’écoulent sans nouvelles de toi.

14 juillet, tu me souhaites mon anniversaire et me proposes d’aller faire un tour pour ne pas que je reste seule ce soir là. J’accepte, et ce qui devait  arrivé arriva. Nos premiers baisers lorsque tu m’as raccompagnée. Puis tout est allé très vite. Rapidement tu  m’as présentée à tes amis, en même temps je savais que tu aimais bien faire la fête.  Et puis j’aurais dû te parler de la situation compliquée dans laquelle je me trouvais financièrement. J’étais gênée que ce soit toujours toi qui payes lorsque l’on sortait.  12 jours plus tard c’était à ton tour de fêter ton anniversaire.  Tes amis t’avaient réservé une surprise et je me suis trouvée des excuses au lieu de venir te parler de tout ce qui me préoccupait concernant mes finances. Tu as insisté pour que je vienne, je t’ai senti déçu.  

2 jours plus tard, tu  as mis fin à  notre relation.

Oui on était différent, moi plutôt réservée et toi plutôt solaire .

Oui, c’est toujours mieux de bien s’entendre au niveau de l’intimité mais les chemins du plaisir passent aussi par la découverte de l’autre . Il ne faut pas tout attendre des plaisirs charnels.

Il faut aussi  pouvoir s’ entendre intellectuellement et spirituellement et tu correspondais à mes valeurs.

J’espère seulement qu’il n’est pas trop tard. Bientôt 4 mois, et je pense toujours à  toi.

Sandrine

Première réaction d'un lecteur

Cet article est récent et vous êtes sans doute un des tous premiers lecteurs à le dénicher... Soyez le premier à laisser un commentaire, partager un avis, une idée... pour lancer la discussion :) Laisser un commentaires.

Tous nos nouveaux textes dans 1 e-mail/mois

Rejoignez mes lecteurs privilégiés et recevez une fois par mois un e-mail rassemblant mes nouveaux articles et mes conseils amoureux.

Laisser un commentaire