Pardonner à son ex pour avancer : Une lettre de Marion

Dites-le avec une lettre

Il y a des choses qu'on aimerait dire à ceux qu'on aime. Mais on ne sait pas toujours par où commencer, comment trouver les bons, véhiculer la bonne intention. Aujourd'hui, on vous aide à vous lancer et envoyer la plus belle des lettres:

Il est souvent important voire indispensable de pardonner à son ex pour avancer. Marion, une lectrice du site, est parvenue à le faire et nous livre la lettre que lui a inspiré cette renaissance. Car oui, pardonner à son ex, c’est accepter pleinement la rupture et renaître de ses cendres.

Pardonner à son ex pour avancer : La lettre de Marion

Cher Hugo,

Les années passent et mes sentiments pourtant enfouis refont surface.

J’ai décidé qu’il était temps que je les laisse s’exprimer, car après tout, je les ai trop longtemps réprimés.

Tant de rancoeur accumulée, tant de non-dits retenus, agissant comme un poison et dont le seul remède est le pardon.

Ainsi, je voudrais te dire que :

Je te pardonne, pour tous ces cris et ces larmes versées.

Pour tous les mauvais choix que l’on a tous les deux faits.

De s’être entêtés à vouloir faire fonctionner une relation qui ne pouvait plus durer, qui n’aurait peut-être même jamais dû commencer.

Je te pardonne, pour toutes ces inquiétudes et ces doutes, qui ont agité mes nuits et marqué mes jours. Ces incertitudes qui m’ont poursuivie, hantée à vie.

Je te pardonne, pour avoir essayé de ne faire de mal à personne mais d’en avoir fait à tout le monde.

Je te pardonne, d’avoir pensé à ton propre bonheur en priorité, et pour les dommages collatéraux que tu as causés.

Je te pardonne, d’avoir gâché nos jours heureux, nos moments de bonheur et nos éclats de rire. Il n’a pas fallu grand chose pour que nos souvenirs se ternissent. Il n’a fallu que de simples mots, lancés à la volée, pour que je ne puisse plus te regarder. De soutenir ton regard et d’y voir une peine infinie. D’avoir senti mon coeur craquer, craqueler, se claquemurer.

Je te pardonne, de m’avoir fait croire qu’il existait un « nous », je te pardonne d’y avoir cru, je me pardonne d’y avoir cru.

Je te pardonne pour nous.

Marion

Première réaction d'un lecteur

Cet article est récent et vous êtes sans doute un des tous premiers lecteurs à le dénicher... Soyez le premier à laisser un commentaire, partager un avis, une idée... pour lancer la discussion :) Laisser un commentaires.

Tous nos nouveaux textes dans 1 e-mail/mois

Rejoignez mes lecteurs privilégiés et recevez une fois par mois un e-mail rassemblant mes nouveaux articles et mes conseils amoureux.

Laisser un commentaire