Comment retomber amoureuse après une rupture difficile : Témoignages

Ebook : Surmonter une rupture amoureuse

Vous venez de vivre une rupture et votre moral est au plus bas ? Vous voulez oublier votre ex et passer à autre chose ?

Quand on a connu l’amour mais que la personne qu’on aimait nous a quitté, il est souvent difficile de tirer un trait sur le passé. Refaire sa vie après une longue histoire d’amour, réussir à se reconstruire et à retomber amoureuse peut être long et douloureux. Cette séparation met en exergue le besoin de passer à autre chose et le désamour. Dans les deux cas, pour retomber amoureuse après une longue relation, il faut faire le deuil de son ancienne histoire. Retomber amoureuse après une rupture difficile est-ce possible ?  Facile ou difficile ? À chacune son histoire. Voici deux témoignages sur l’après-rupture : comment retomber amoureuse après une rupture difficile.

Comment retomber amoureuse après une rupture difficile : Quand c’est l’autre qui est parti

Après une histoire d’amour, on traverse tous à peu près les mêmes étapes, celles du deuil amoureux. Évidemment celui-ci intervient quand la séparation est à l’initiative de la personne que l’on aime, que la rupture n’était pas souhaitée des deux côtés ou qu’on n’avait pas jusque-là franchi le cap de prendre une telle décision.

Si une histoire d’amour s’achève, c’est généralement que quelque chose ne va pas. Seulement parfois un seul des deux partenaires en a pris conscience ou le souhaite. Il a envie de vivre autre chose et l’autre est toujours dans l’amour ou dans l’attente amoureuse.

Être quitté par la personne qu’on aime toujours, c’est une des plus grandes souffrances émotionnelles qui soient. Alors même si tous les chagrins d’amour finissent par passer, personne ne vit les étapes du deuil amoureux au même rythme et de la même façon.

Faire son deuil amoureux pour retomber amoureuse après une rupture difficile

Le deuil amoureux est en effet une phase incontournable après une rupture. Chacun le vit à son rythme et pour certains il se fait en plusieurs étapes : la tristesse, le déni, la colère une phase de dépression avant la reconstruction. Désaimer quelqu’un peut prendre beaucoup de temps, prendre conscience que la relation était vouée à l’échec également.

Témoignage de Sandra, 32 ans : j’avais besoin de me reconstruire seule avant de penser à retomber amoureuse un jour

«  Quand mon compagnon m’a quittée, j’ai traversé une phase dépressive,  je n’ai pas honte de le dire. J’étais comme en état de choc. Je sais que ça peut sembler bizarre, qu’on dit qu’il y a toujours des signes avant-coureurs, qu’on se voile juste la face mais dans mon cas je n’ai vraiment rien vu venir.

Lire aussi : Combien de temps pour se remettre en couple après une longue relation ?

Sur le coup, je n’ai pas compris, j’ai même pensé qu’il allait revenir, qu’il y avait quelque chose que je ne savais pas, que ce n’était qu’un break et qu’il était impossible que ses sentiments se soient évanouis. Pour moi c’était inconcevable.

Je ne le savais pas mais j’étais en fait entrée dans une des étapes douloureuses du deuil amoureux, celle du déni.

Tant que je n’ai pas voulu admettre les choses, accepter la vérité, il m’était impossible de remonter la pente. Je n’étais plus que l’ombre de moi-même. Cela a duré plusieurs mois avant que j’accepte le fait qu’il ne reviendrait pas.

 Je me suis raccrochée à nos souvenirs, à notre passé commun, à tout ce qui pouvait me faire vivre à travers lui. Je me suis fait aider en plus de mes proches qui m’ont soutenue, écoutée puis bousculée pour me faire réagir.

Grâce à tout ça, j’ai réalisé que j’avais vécu notre histoire à travers lui, à travers un « nous » que j’avais créé depuis plusieurs années en oubliant  le « moi ».

Ce n’est ni de sa faute ni de la mienne, c’est juste que je n’avais pas su m’aimer autant que je l’aimais lui.

Je me suis effacée dans une relation qui est devenue ennuyeuse. Là où je pensais le rassurer, lui il étouffait ; là où je voulais me sécuriser, je cachais juste les raisons de mes peurs. C’est grâce à ce déclic que j’ai pu sortir de cette phase du deuil amoureux et enfin franchir les autres étapes.

Elles ont été plus rapides, je suis tombée très bas mais j’ai réussi à me relever et surtout à comprendre ce qui n’allait pas, pourquoi notre relation n’avait pas fonctionné.

Mon amour pour lui est parti au moment où j’ai compris que notre relation était basée sur un déséquilibre total.

Aujourd’hui après un énorme travail d’introspection, j’ai réussi à sortir de ce mécanisme et à me dire que je méritais d’être aimée autant que l’amour que j’offrais. A partir de là, refaire confiance a été plus facile et retomber amoureuse est une chose que j’envisage sérieusement depuis peu.

 J’ai fait une belle rencontre il y a quelques semaines et même si je prends mon temps, je sens que cette fois ça peut être différent. Alors j’y vais à mon rythme et je me donne le droit d’être amoureuse et heureuse à nouveau. »

Pour d’autres, ces étapes s’enchaînent rapidement car inconsciemment, elles ont déjà fait le deuil de leur ancienne relation. Il n’y avait plus d’amour seulement elles n’avaient pas réussi jusque-là à se l’avouer. Ces personnes ont plus de facilité à retomber amoureuse et à refaire leur vie après une séparation.

Témoignage de Chloé, 28 ans : en me quittant, mon ex m’a libérée et retomber amoureuse s’est fait naturellement

« Quand  mon ex petit-ami m’a quittée, j’avais à peine 25 ans et j’étais avec lui depuis mes 18 ans. Autant vous dire que c’était mon premier grand amour et dans ma tête il ne faisait aucun doute que c’était l’homme de ma vie. J’en étais persuadée, je n’avais connu personne d’autre que lui.

Lorsqu’il a rompu, sur le moment j’ai cru que mon monde s’effondrait. Mes habitudes, mes repères, nos projet ma vie. Il m’a fallu apprendre à vivre autrement, à perdre certains amis, à me retrouver seule au quotidien en traînant cette peine.

Mais au fond de moi, je m’attendais à ce que la souffrance soit intolérable le manque insupportable mais ça ne l’était pas et je ne comprenais pas.

Était-ce normal ? Je me sentais presque coupable de me sentir déjà prête ouvrir mon cœur à quelqu’un d’autre. Pour autant, je n’ai pas cherché à faire d’autres rencontres mais je ne me suis pas enfermée dans ma tristesse ou ma solitude affective.

On s’est rencontré jeunes, on s’est aimé vite, on s’est installé dans une vie « d’adulescents » très rapidement. Pour moi c’était tout tracé, c’était lui et personne d’autre, j’acceptais  ses défauts, je faisais des compromis même des concessions, ça me paraissait normal. J’avais tort.

Quand il m’a quittée pour une autre, j’ai réalisé que si je n’étais pas irremplaçable, il n’était pas inoubliable non plus.

Je ne suis pas devenue vengeresse, j’ai juste réalisé que ce que je prenais pour de l’amour était en fait de l’attachement, de l’affection. Ce qui me rassurait, c’était nos habitudes.

Après quelques semaines de doutes et d’errements, j’ai pris goût à mon célibat. Étrangement, c’est comme si j’avais retrouvé une nouvelle énergie pour mon travail et dans ma vie sociale. Une nouvelle liberté, de nouvelles envies. Être seule à 25 ans me faisait parfois un peu peur mais j’appréciais cette espèce de liberté d’agir retrouvée.

Le champ des possibles qui s’ouvrait devant moi où j’allais peut-être enfin savoir ce qu’était vraiment l’amour et être vraiment moi m’attirait.

 Je n’étais plus une jeune fille,  j’étais devenue une jeune femme et ça changeait tout. Je savais ce que je voulais et ce que je ne voulais plus. Et j’ai eu beaucoup de chance car la vie m’a fait un cadeau incroyable trois mois à peine après ma séparation.

Elle a mis sur mon chemin un homme merveilleux qui est mon homme aujourd’hui depuis bientôt 3 ans. Avec lui ça a été un coup de foudre qui dure toujours, une évidence mais surtout un équilibre relationnel.

Chaque histoire d’amour est différente, je ne renie pas mon premier amour, il m’a été utile pour comprendre qui j’étais et je garde de bons souvenirs de mon histoire passée. Seulement justement c’est le passé.

Je ne me suis pas posée la question de quand ou comment j’allais retomber amoureuse, c’est arrivé tout seul, facilement, naturellement et c’est vrai très rapidement.

Aujourd’hui je suis heureuse près de l’homme que j’aime et je peux témoigner que retomber amoureuse après une rupture difficile est tout à fait possible. Même s’il est évident que chacun fait le deuil de sa relation passée différemment, selon l’amour et les raisons de la séparation et le chemin pris après la rupture. J’ai conscience de ma chance et je la savoure tous les jours. »

Tous nos nouveaux textes dans 1 e-mail/mois

Rejoignez mes lecteurs privilégiés et recevez une fois par mois un e-mail rassemblant mes nouveaux articles et mes conseils amoureux.

Laisser un commentaire