Parler d'Amour

Comment gérer la dépression de son conjoint

Comment gérer la dépression de son conjoint

Retrouver la complicité des débuts !

Mon livre numérique pour raviver la flamme dans son couple.

Auteur

Une relation ce n’est pas toujours «  la petite maison dans la prairie » il y a des biens et des moins bien et parfois le moins l’emporte sur le plus et c’est la dégringolade … Comment faire quand on se retrouve pieds et poings liés face à la détresse de celui qu’on aime et qui souffre ? Comment l’aider quand il déprime ? Comment le soutenir quand la dépression prend le pas sur le bonheur quotidien ? Comment gérer la dépression de son conjoint ? Jess vous donne tous ses conseils !

C’est ce que vous vivez aujourd’hui ?

Votre conjoint est mal et vous ne savez pas comment agir ?

Je vais vous aider en vous donnant des pistes et des conseils qui vous permettront de prendre les bonnes décisions au bon moment afin d’être là sans être oppressante.

Tout d’abord sachez que la dépression est une maladie qui se soigne. Malheureusement on hésite à consulter par peur ou par idées préconçues  alors qu’on peut rapidement avoir de très bons résultats. Avec un traitement adéquat vous pourrez dire adieu à votre mal et avoir une rémission totale. Si une médication et un suivi thérapeutique peuvent vous aider à aller mieux, alors il ne faut pas hésiter.

On ne devient pas dépressif du jour au lendemain.  Il en existe une multitude dont les causes diffèrent de par leur complexité. Elle peut être liées à des facteurs génétiques, environnementaux ou chimiques. Une aide extérieure permettra à celui qui en souffre de retrouver ses repères , envies et besoins.

Souvent celui qui en souffre ne se rend pas compte qu’il tombe dans un mal qui tend à le dépasser. Voilà pourquoi il est important que le conjoint puisse avoir à l’œil les changements significatifs d’une entrée en dépression.

Lire aussi : La dépression dans le couple (témoignage).

Si vous constatez que votre conjoint souffre des symptômes suivants pendants plus de 15 jours il est conseillé de lui en parler et de l’aider à consulter son médecin généraliste dans un premier temps pour ensuite l’aider à consulter dans un deuxième temps. Sachez que si votre conjoint se prend en main rapidement il aura plus de chances de voir ses symptômes partir rapidement.

·        Changement d’humeur

·        Repli sur soi

·        Insomnie

·        Perte d’appétit

·        Irritabilité

·        Dévalorisation

·        Hésitations

·        Perte de l’estime de soi

·        Idées noires

·        Comportements répétitifs ( TOC)

·        Ruminations mentales

·        Douleurs physiques

Je vous conseille d’aider votre conjoint en l’aidant à faire la liste de ses changements de comportements. Profitez d’un moment extérieur en tête-à-tête pour lui faire se rendre compte que son comportement a changé et que vous souhaiteriez l’entendre à ce sujet. S’il arrive à mettre des mots sur le mal qui l’habite, il sera plus ouvert à l’idée de se faire aider.

Le rôle du conjoint est d’être présent et de soutenir. Et c’est loin d’être facile !

Les attitudes qu’il convient d’avoir sont :

Etre un véritable soutien sur qui il peut s’appuyer.
Etre une véritable oreille qui sera toujours disponible à tout moment de la journée pour l’écouter.
C’est par la douceur que vous arriverez à lui donner le courage de soigner.
Il faut régulièrement le rassurer en lui faisant remarquer qu’il progresse et qu’il fait de véritables efforts pour aller bien.
L’aider à sortir de chez lui en concoctant des petits week-ends à la campagne ou chez des amis.
Lui proposer des activités extérieures voire sportives afin de lui permettre de secréter de l’endorphine et de la sérotonine qui aident à diminuer le stress et la tension.
On le dira jamais assez mais un esprit dans un corps sain ira toujours mieux : privilégiez la bonne alimentation.
Faites-en sorte qu’il y ait une bonne atmosphère dans la famille afin que le conjoint sente que tout le monde s’entend bien et que la bonne humeur est véhiculée.
Présence ne veut pas dire étouffer : votre conjoint ne doit pas avoir l’impression d’être «  sous surveillance » mais qu’il reste complètement maître de ses faits et gestes.

Ce qu’il convient de lui dire :

·      Je t’aimerai quoi que tu puisses dire ou faire

·      Je suis à tes côtés pour t’aider à aller mieux

·      N’hésite pas à me solliciter si tu as besoin de moi

·      Je ne peux pas me mettre à ta place mais je suis là pour toi

·      J’aimerais t’aider à aller mieux

·      On va s’en sortir

Le plus compliqué quand on vit avec un dépressif c’est de lui faire prendre conscience du mal qui l’habite. Une fois qu’il sera sous traitement il aura conscience de ce qui se passe et aura des outils pour aller mieux. Votre rôle est loin d’être facile car il demande d’allier douceur et persévérance au travers d’une écoute et d’une aide de tous les instants.

Pour résumé je vous dirais ceci :

Agissez avec votre conjoint comme vous souhaiteriez qu’il agisse avec vous en de telles circonstances.

Jess

Voir les commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

LES PLUS LUS

Cet article vous a plu ? Devenez membre PDA!

Rejoignez mes lecteurs privilégiés et recevez une fois par mois un e-mail rassemblant mes nouveaux articles et mes conseils amoureux.