Parler d'Amour
Première déclaration d’amour d’un adolescent

Première déclaration d’amour d’un adolescent

Auteur

Ce témoignage m’avait été envoyé le 28 janvier 2006, sur l’un de mes nombreux Skyblog de l’époque (et oui, j’y suis passée!). Je suis tombée dessus ce matin et me suis dit que j’allais le poster ici car je le trouve touchant. Quel ado n’a pas connu ce genre de situation? Nostalgie, bonjour…

Bonjour tout le monde, je suis un garçon… J’ai 16 ans (j’aime beaucoup ton blog, très joli). Et je m’en vais vous raconter ma première déclaration le 01/12/05. Elle est un peu longue mais vous n’êtes pas forcés de la lire jusqu’au bout.

Il y a un an, j’ai commencé à ressentir quelque chose pour une fille… mais nous n’étions pas dans la même classe à cette époque et, par conséquence, il m’était quasiment impossible de lui adresser la parole. Mais malgré moi, j’en suis tombé amoureux petit à petit, parce que, comme on dit « l’amour est un sentiment léger au début jusqu’au moment où il devient trop lourd et où l’on ressent le besoin de le montrer ». J’ai par la suite appris qu’elle allait rentrer en première ES, comme moi, alors j’étais plutôt confiant… Pourtant, une fois dans la même classe, je ne savais pas de quoi lui parler, j’avais peur de lui paraître trop entreprenant, je me rendais compte que je ne la connaissais pas assez bien (et puis, disons-le franchement, je n’étais pas très amoureux à ce moment-là… Je tentais même ma chance sur la fille la plus canon du lycée et je me suis évidemment fait recaler. Ca ne m’a rien fait, je m’en doutais bien).

Il me restait l’Autre… LA fille. Sauf que là, c’était différent : j’hésitais dix fois plus quand j’allais vers elle. Finalement, en Octobre, j’ai commencé à réalisé qu’elle était devenue la première de mes priorités. Dans ma vie, elle passait avant tout, j’en étais fou amoureux. J’essayais de lui parler de temps en temps mais je n’avais pas grand-chose d’intéressant à lui raconter… J’avais bien conscience que je ne pouvais pas éternellement continuer comme ça. Puis des rumeurs ont commencé à courir, révélant mon secret, ma passion cachée,  à tout le lycée. Je ne voulais pas qu’elle le sache. Elle l’a très rapidement su. Finalement, cette situation m’a permis de prendre une grande décision, celle de tout lui dire en face. J’ai longtemps hésité.

C’est le premier décembre que j’ai décidé de me lancer. Au dernier cours de la journée, en permanence. J’allais tout lui dire, j’ai mis au moins trente minutes avant d’oser lui demander si je pouvais m’asseoir à sa table. Et elle accepta. On ne s’est absolument rien dit pendant trois minutes. Puis j’ai commencé… sans qu’un signal n’ait été donné… Tout seul, comme ça, à lui dire tout ce que je ressentais, tout ce que j’avais ressenti depuis le début. Elle était attentive. Elle avait le sourire. Elle était flattée et ça m’encourageait pour la suite. Hélas, pendant ma déclaration, elle m’a dit ce que je redoutais le plus…Elle m’a regardé, comme si j’étais un pauvre con, me balançant en pleine figure : « mais les filles ne t’ont pas dit que j’avais un copain ? ».

J’ai voulu ignoré ces paroles déchirantes. Je n’en n’ai pas tenu compte et ai continué. Elle m’écoutait toujours, elle m’a dit que j’étais « gentil ». Au moins trois fois… Gentil…

Une fois le trop plein d’émotions déballé, elle ne savait plus trop quoi dire (elle me l’a d’ailleurs dit). Je suis alors sorti de la salle de permanence pour reprendre mes esprits, puis je suis revenu à sa table. Je lui ai dit « je t’aime », comme ça, d’un seul élan, c’est sorti de ma bouche, ça faisait si longtemps que j’attendais le moment où je pourrais enfin le lui dire. Ses yeux ont scintillé un court instant et on est resté une minute sans rien se dire.

J’ai plongé mon regard dans le sien et lui ai expliqué qu’après la sonnerie, je devrais l’oublier. Elle a tenté de me consoler en me disant que je trouverais d’autres filles. Mais pour moi, ça ne serait jamais pareil, jamais je n’aimerais une fille comme je l’avais aimé elle…

La sonnerie retentit. En partant, je me suis retourné et lui ai dit « merci » (de m’avoir écouté. Comme dans Ruy Blas, une pièce de théâtre qu’on avait étudiée). Je suis parti vers mon arrêt de bus, plus seul que jamais.

J’étais fier de lui avoir avoué mes sentiments et déçu d’avoir perdu. Les jours suivirent et je n’arrivais pas à l’oublier. Alors, le dernier jour, le 16 décembre, je décidai d’aller lui poser les questions qui me taraudaient depuis un moment. Durant le cours de géographie, je lui ai écrit par l’intermédiaire de petits mots (oui oui ma vie est un roman parfois), les questions suivantes : « est-ce que si je faisais tout pour toi, que je te décrochais les choses les plus belles, tu risquerais de m’aimer ? », « c’est vraiment vrai que tu sors avec un mec ». Elle a répondu à la deuxième question (qui ne m’intéressait qu’à moitié). Et oui, elle avait bien un copain, et il fallait, à ce propos, que j’arrête de penser à elle. Alors je lui ai écrit un autre mot pour lui demander de répondre à la première question. Sa réponse fut évasive « ce ne serait pas vraiment possible ». Alors… La seule chose que j’ai pu lui demander fut de ne pas me considérer comme le gars qui lui a fait une déclaration, mais comme un gars comme les autres. Je l’ai revue à la sortie du lycée, et on avait l’air d’accord.

Aujourd’hui, je la vois comme une amie, aujourd’hui j’ai changé. Cette épreuve m’aura rendu plus fort mais au fond de moi, quand je repense aux sentiments que j’avais pour elle… Ils ne me semblent pas si éloignés. Je me dois d’oublier le passé, et me tourner vers le présent, l’avenir, profiter de chaque bons moments car après tout, c’est ça la vie, une suite de bonnes et de mauvaises choses, une histoire… Notre histoire, qu’il faut écrire avec la bonne encre, sur les bonnes pages. Ainsi, on se rend compte que la vie est belle et que la plus grosse connerie serait d’y renoncer volontairement à cause d’une simple page qu’on aurait mal écrite…

Article similaire: Premier Amour

Si vous aussi vous avez été touchés par ce jeune homme, likez la page FB de PDA 🙂

Ailleurs sur le web (sponsorisé)
Afficher les commentaires

1 comment

  • très touchant
    Retrouvez toute la communauté du Dico des filles. Le Dico des Filles est un livre destinée aux ados et qui répond à toutes les questions de A comme “Adoption” à “Vol”, en passant par “Amour”, “Copine” ou “Sexe”. Son forum, des réponses à vos questions, des bons plans et des concours chaque semaines. Un livre au graphisme hyper moderne, le nouveau dico adopte un look irrésistible. Ce nouveau design plus dynamique et coloré saura faire croquer toutes les filles. Plus de 130 mots clairement définis pour répondre à toutes les questions des filles. Les textes ont été réécrits et repensés avec l’aide de spécialistes (médecins, juristes et professeurs) pour mieux aider les filles à travers cette période pleine de turbulences qu’est l’adolescence.

    Reply

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Cet article vous a plu ? Devenez membre PDA!

Rejoignez mes lecteurs privilégiés et recevez une fois par mois un e-mail rassemblant mes nouveaux articles et mes conseils amoureux.