« Traversée du désert » : Texte de Sophie

Dites-le avec une lettre

Il y a des choses qu'on aimerait dire à ceux qu'on aime. Mais on ne sait pas toujours par où commencer, comment trouver les bons, véhiculer la bonne intention. Aujourd'hui, on vous aide à vous lancer et envoyer la plus belle des lettres:

« Traversée du désert »

Tu sais, ce n’est pas mon cœur qui se refuse à aimer ou être aimé.
Lui, s’il pouvait parler à ma place, il te crierait de lui laisser cette chance. Mais, il ne parle pas. Je l’en empêche.

Tu sais, je lui ai laissé le droit de s’exprimer au cours de ma vie. J’ai passé des mois et des années à le consoler.

Crier ça fait du bien sur le moment, puis viennent les échos de nos maux.
Ils viennent par rafales, tels des gifles puissantes et douloureuses. Comme pour te montrer qu’il faut se méfier de la non-retenue de nos mots.

Je sais que tu te dis que ce n’est pas juste. Que tu penses pouvoir retenir ces cris, les conserver près de ton cœur et en prendre le plus grand soin.

Mais je préfère rester muette.

Je voudrais pouvoir traverser ce terrifiant désert. Empli de tempêtes, aussi difficiles et éprouvantes soient-elles.

Gravir cette montagne bâtie de mes blessures passées.
Arriver au sommet et me sentir libre. Prête à dévaler cette pente, signe que mes barrières à l’Amour s’inclinent pour toi.

Tu sais, j’arriverai à point nommé et je ne crierai pas à ce moment-là.
Je te chuchoterai seulement de me laisser t’aimer.

Un son doux qui imprégnera nos vies car tu sauras le chemin parcouru pour que, l’un et l’autre, nous puissions prendre soin de nous sereinement…

Sophie

Tous nos nouveaux textes dans 1 e-mail/mois

Rejoignez mes lecteurs privilégiés et recevez une fois par mois un e-mail rassemblant mes nouveaux articles et mes conseils amoureux.

Laisser un commentaire