Texte pour réconforter une amie après une rupture

Trouver les bons mots pour écrire une lettre

Il y a des choses qu'on aimerait dire à ceux qu'on aime. Mais on ne sait pas toujours par où commencer, comment trouver les bons, véhiculer la bonne intention. Aujourd'hui, on vous aide à vous lancer et envoyer la plus belle des lettres:

En amitié, si on partage l’insouciance des bons moments, il ne faut pas oublier que l’important est aussi d’être là quand ça ne va pas. La sincérité et la longévité de vos amitiés dépendront de votre capacité à être présent(e) pour vos ami(e)s, et réciproquement, bien évidemment. Une situation courante pendant laquelle une amie peut avoir besoin de vous, c’est lorsqu’elle vit une rupture. En effet, en cas de séparation, votre amie aura besoin de vous, de votre présence et de votre soutien. Pour cela, les mots peuvent être très utiles, d’autant plus si votre amie préfère rester seule. Ainsi pour lui prouver qu’elle peut compter sur vous malgré son chagrin, n’hésitez pas à lui écrire. Pour cela, voici un exemple de texte pour réconforter une amie après une rupture afin de vous inspirer pour vos propres messages ou lettres d’amitié.

Texte pour réconforter une amie après une rupture

« Son prénom, son surnom…

Par cette petite lettre, je viens prendre de tes nouvelles en espérant ne pas te déranger. Mais il est important pour moi que tu saches que je suis là pour toi et que tu peux compter sur ma présence.

Je t’écris ces quelques mots pour te dire que tu n’es pas seule. Absolument pas.

Je suis désolée de ce qui t’arrive et je sais que cela semble insurmontable sur le moment. Une rupture occasionne forcément beaucoup de questions, de tristesse et de perte de repères. Je le comprends parfaitement.

Mais si tu es seule à ressentir cette peine, à vivre ce chagrin d’amour et à subir cette séparation, dis-toi bien que tu n’es pas seule pour surmonter cette situation.

Nous sommes tous là, tes amis, ta famille, tous tes proches pour te soutenir, te consoler, t’écouter, te réconforter, te changer les idées.

Tu as vécu une histoire dans laquelle tu as été honnête, sincère, tu as été toi-même du début à la fin. C’est normal que cela fasse mal aujourd’hui et que tu te poses plein de questions. On dit aussi que dans une rupture, les torts sont généralement partagés. Je ne suis personne pour te dire si c’est vrai ou faux, et quelle est la part de responsabilité de chacun dans votre relation.

Il est sain de se remettre en question, de réfléchir mais s’il te plaît, ne remets pas pour autant tout en cause. Non, tu n’as pas à balayer d’un revers de main toute ta vie, à douter de tout et surtout pas de toi à cause de cette rupture.

Il te reste tout le reste même si pour le moment cela te semble peu de choses ou en tout cas pas suffisamment important. Et pourtant si, crois-moi tu as plein de choses et de personnes sur quoi te reposer et sur qui compter pour avancer, retrouver le sourire et aller vite mieux.

Les gens que tu aimes et dont je fais partie sont là pour toi. Tu as également ton travail, tes passions, tes activités, tes projets, tout ce qui fait ta vie, tout ce qui te définit, qui fait qui tu es, que tu es toi.

Quand on est en couple, il est vrai qu’on a tendance à ne plus penser que pour deux, à faire beaucoup de choses ensemble et c’est normal. N’y vois aucun reproche. Mais cela ne veut pas dire que tu n’existes pas seule, par toi-même. Tu es une femme forte et indépendante, tu l’as démontré et prouvé plus d’une fois au cours de ton existence.

Que tu sois seule ou accompagnée, célibataire ou en couple n’y change absolument rien. Tu es une femme à part entière, complète et qui a tout ce qu’il faut pour croire en elle et avancer. Pour construire ta vie.

Lire aussi : Lettre de soutien à une amie qui divorce

Texte pour réconforter une amie après une rupture

Aujourd’hui est un jour sombre et triste, je le comprends parfaitement. Tu as besoin d’un peu de temps pour faire le deuil de ton histoire d’amour, pour ranger tes souvenirs derrière toi, pour laisser couler tes larmes et te libérer de toutes tes émotions négatives.

 Que cela te prenne plusieurs jours ou quelques semaines, c’est tout à fait normal. Ne crois pas que je sois en train de te dire qu’il y a une dead line, une date butoir à ta peine, absolument pas. Je souhaite juste, en tant qu’amie, que tu ne t’enfermes pas dans ta douleur trop longtemps.

Pleure, crie, hurle, parle, dors un temps mais ne t’isole pas du reste du monde, de tous ceux qui t’aiment pour autant.

Évidemment, tu n’es pas obligée de me répondre. Je comprends que tu aies besoin de silence et de solitude pour quelques temps. Mais s’il te plait ne t’isole pas. Il ne faut surtout pas que tu te renfermes, que tu restes toute seule à ressasser, à te morfondre, à te poser plein de questions, à pleurer indéfiniment.

Pour finir, je veux te dire que je suis ton amie, que tu peux compter sur moi et que je prendrais régulièrement de tes nouvelles. Sans évidemment t’importuner ou te harceler de messages ou d’appels. En attendant, si tu as besoin de quoi que ce soit, n’hésite pas, je suis là. Pour parler, te servir d’épaule, te changer les idées, t’aider à y voir plus clair, peu importe.

Je pense à toi et je suis là. Si tu as besoin de moi, fais-moi signe à n’importe quelle heure du jour ou de la nuit.

Je t’embrasse très fort,

Ton amie. »

Première réaction d'un lecteur

Cet article est récent et vous êtes sans doute un des tous premiers lecteurs à le dénicher... Soyez le premier à laisser un commentaire, partager un avis, une idée... pour lancer la discussion :) Laisser un commentaires.

Tous nos nouveaux textes dans 1 e-mail/mois

Rejoignez mes lecteurs privilégiés et recevez une fois par mois un e-mail rassemblant mes nouveaux articles et mes conseils amoureux.

Laisser un commentaire