Lettre de rupture : Je t’aime mais je te quitte car je ne suis plus heureuse

Commandez des modèles de lettres de rupture inédites

Vous ne trouvez pas les mots pour écrire une lettre de rupture. Inspirez-vous de mes modèles.

Clara est toujours folle amoureuse de son compagnon mais se rend compte qu’elle n’est pas heureuse, que cet amour est à sens unique et qu’il ne sert plus à rien d’espérer. Elle lui écrit une lettre de rupture en lui disant tout ce qu’elle a sur le cœur. Voici sa lettre de rupture : Je t’aime mais je te quitte.

Lettre de rupture : Je t’aime mais je te quitte car je ne suis plus heureuse

J’aurais voulu commencé par « Mon amour », t’écrire une lettre passionnée qui aurait été lue par tes yeux transits d’amour. Mais je me contenterai de ne pas te nommer parce que ton prénom fait résonner en moi trop de sentiments paradoxaux. La seule chose dont je suis certaine à l’heure à laquelle j’écris, c’est que je t’aime. Et que l’amour ne suffit pas.

Tu vois, j’aime trop l’amour, j’aime trop aimer et j’ai trop aimé t’aimer. 

Mais aujourd’hui, l’amour, notre amour en tout cas, ça commence à peser sur mon petit moral… Tu vois, la peur de t’entendre rentrer et râler pour tout et n’importe quoi. Tu sais, l’angoisse de t’entendre me faire des reproches sur rien et sur moi : le ménage, le rangement ou mon amour, trop grand…Moi je croyais t’aimer de la bonne manière, t’aimer certes avec mon coeur cassé et un peu bancal, mais tout faire pour te rendre heureux. Toi tu me dis que je t’en donne trop : trop d’attention, trop d’amour. Sais-tu pourquoi ? Parce que je le fais pour deux. Si tu ne veux pas me donner plus d’amour, si je t’énerve quand je réclame de l’attention, alors je t’en donne le double…Ne serait-ce que pour avoir l’impression d’en recevoir à mon tour.

J’ai toujours du mal à imaginer mon avenir sans toi lorsque j’y pense.

Lire aussi : Belle lettre de rupture amoureuse

Mais j’ai encore plus de mal à l’imaginer à tes côtés. Alors oui, je vais pleurer, oui tu vas me manquer. Ton odeur me hantera, j’appellerai tes mains sur mon corps dans mon sommeil et ton rire résonnera dans mon cœur. Oui, peut-être, sûrement. Mais je serai mieux. Parce que je préfère être malheureuse pour une vraie raison. Aujourd’hui, j’ai la boule au ventre chaque matin, j’ai peur de tes réflexions, j’attends que tu me donnes un peu d’amour… Et rien, rien. Je fais face au néant et ça me fait trop mal.

Je ne veux plus d’une relation à sens unique. Je suis fatiguée d’aimer pour deux.

Clara

Tous nos nouveaux textes dans 1 e-mail/mois

Rejoignez mes lecteurs privilégiés et recevez une fois par mois un e-mail rassemblant mes nouveaux articles et mes conseils amoureux.

Laisser un commentaire