Parler d'Amour

Lettre de rupture définitive à un menteur et manipulateur

Lettre de rupture définitive à un menteur et manipulateur

Commandez des modèles de lettres de rupture inédites

Vous ne trouvez pas les mots pour écrire une lettre de rupture. Inspirez-vous de mes modèles.

Auteur

Ce qu’on croyait être de l’amour n’est parfois qu’une emprise et rompre une telle relation peut être long et difficile. Une lettre de rupture définitive à un menteur et un manipulateur est un moyen efficace pour tourner la page. Quand une telle relation se termine, il subsiste l’ambiguïté malsaine et des peurs qui ne permettent pas de rompre totalement. On laisse une seconde chance, on fait confiance encore une fois. La fois de trop. Il faut réussir à casser ce cycle infernal. Il y a des pages qu’il faut savoir tourner, des chapitres qu’il faut terminer, un livre qu’il faut clore définitivement pour entamer une nouvelle vie. Voici une lettre de rupture définitive à un menteur et manipulateur pour briser le lien toxique.

Lettre de rupture définitive à un menteur et manipulateur

«  Je t’ai cru une fois de plus, une fois de trop. Je ne sais pas pourquoi depuis tout ce temps, après toutes ces déceptions, ces mensonges, je t’ai encore accordé ma confiance. Un infime espoir peut-être au plus profond de moi qui ne voulait pas partir. Cette fausse croyance, cette naïveté qui pensait que ce n’était pas possible que tu me blesses encore une fois.

Pourquoi ai-je été si crédule, si vulnérable ? Si longue à ouvrir les yeux sur qui tu es vraiment. Mais maintenant je sais qui tu es, ce que tu es capable de faire. Voilà pourquoi j’écris ces mots.

Cette lettre de rupture me permet de réaliser toute la méchanceté qui te définit.

Mensonges,  manipulation, perversité, intimidation… J’aurais tellement de choses à dire mais tant de choses négatives que je ne sais pas si ça vaut la peine de s’y attarder. C’est énergivore de s’arrêter sur ce qui ne va pas. Mais parfois il est si difficile de passer à autre chose.

Je n’étais pas suffisamment armée face à une personne mal intentionnée, malsaine, perverse narcissique. Pas assez forte pour me défendre et encore moins pour contre-attaquer. 

J’ai eu la bêtise de croire que quand une relation se termine, on retrouve sa liberté.

L’autre ne peut plus nous atteindre, chacun peut faire sa vie de son côté et enfin repartir à zéro. C’est le but d’une rupture définitive, pourtant ça ne se passe pas toujours ainsi. Dans la réalité, les choses sont souvent beaucoup plus longues à s’apaiser.

Lire aussi : Lettre à un pervers narcissique pour le quitter

Des gens comme toi, pour qui les rancœurs sont trop fortes alors qu’elles ne sont pas fondées, ça ne lâche pas facilement. La rancune tenace, le mensonge comme seconde nature et la manipulation un art de vivre. Il faut beaucoup de temps pour rompre définitivement avec une personne de cet acabit.

 Quitter un menteur, un manipulateur c’est souvent long et douloureux. La peur prend le dessus.

On pense se libérer mais en fait il y a un second combat qui commence après la rupture, car ces personnes-là ne laissent rien au hasard. Tu ne supportes pas qu’on t’échappe. Ce besoin de tout contrôler, les situations comme les gens, est omniprésent chez toi.

 Tu as brisé ma confiance à jamais et une partie de moi sera longue à se reconstruire, je le sais. Écrire me fait du bien, permet de prendre un peu de recul, de réaliser que j’ai tout fait pour instaurer un climat de confiance et de respect mais que c’était perdu d’avance. Ton jeu pervers n’a jamais cessé d’exister. Jamais.

Donc si j’écris cette lettre, c’est pour me libérer totalement de toi, de ton emprise, ta méchanceté, ta perversité.

Aujourd’hui, si j’écris cette lettre de rupture définitive c’est plus pour moi que pour toi.

Je ne sais pas encore si je te l’enverrai, tout ce que je sais c’est que l’écrire permet de me soulager, d’échapper à cette relation, de tourner la page définitivement.

 C’est un  moyen de casser ce lien toxique, cet attachement malsain qui a duré trop longtemps,  cette relation dangereuse. Je ne veux plus jamais avoir à faire à toi, te voir, te parler, plus jamais.

Tu as tout anéanti, voulu me détruire, me briser. Tu y es presque parvenu. Je ne parviens pas à comprendre comment on peut se comporter ainsi. Mentir, trahir, manipuler. Faire du mal en étant persuadé d’avoir toujours raison, en continuant à se regarder dans un miroir chaque jour qui passe.

Comment est-il possible de faire de telles choses sans prendre conscience du mal que ça peut faire ?

Il y a toujours des dommages collatéraux dans une relation, des personnes innocentes qui souffrent. Mais tu t’en fous. Toi, toi, toujours toi. Le centre de ton monde, c’est toi et personne d’autre, ton ego démesuré prend toute la place.

Tu te nourris de toute cette perversité malsaine, c’est comme ta raison d’être, d’exister.  Faire du mal, c’est te se sentir vivant. Tu ne sais rien faire d’autre que faire le mal autour de toi.

La noirceur de certaines personnes fait douter de la nature humaine. « En son âme et conscience », pour ces gens-là, c’est impossible, ils en sont dépourvus…

Lire aussi : Lettre de rupture pour quitter un manipulateur

Certains n’hésitent pas à tout salir sur leur passage juste pour nourrir leurs rancœurs irraisonnées. Leur jalousie, leur haine, leur folie, leurs mensonges, leur méchanceté, leur perversité… À tout détruire. Tu fais partie de ces gens-là. Tu incarnes parfaitement l’horreur de cette triste réalité.

Mais je m’en suis libérée, certes pas sans mal mais ça y est, enfin, je peux désormais parler de toi au passé. Car tu n’existes plus pour moi. Ton emprise a été réduite à néant ; tu ne me feras plus du mal. Jamais plus tu ne pourras m’atteindre. Non plus jamais ça. »

Voir les commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

LES PLUS LUS

Cet article vous a plu ? Devenez membre PDA!

Rejoignez mes lecteurs privilégiés et recevez une fois par mois un e-mail rassemblant mes nouveaux articles et mes conseils amoureux.