Lettre à ma fille qui me manque : Par Lanah

Dites-le avec une lettre

Il y a des choses qu'on aimerait dire à ceux qu'on aime. Mais on ne sait pas toujours par où commencer, comment trouver les bons, véhiculer la bonne intention. Aujourd'hui, on vous aide à vous lancer et envoyer la plus belle des lettres:

Les familles recomposées, ce n’est jamais simple. Comment partager sa fille avec une autre femme qui s’occupe d’elle ? Comment accepter l’absence de sa petite fille que l’on aime plus que tout ? Voici un texte vraiment émouvant de Lanah qui aborde ce sujet.

Tu n’es pas là

Je rentre à la maison, tu n’es pas là. Je me lève le matin, tu n’es pas là, ni même quand je me couche… La maison est vide. Même si mon fidèle compagnon est là me faisant la fête, me demandant des câlins, la maison est vide.

Je me sens seule sans toi. Je me sens vide. Vide d’amour car à chaque fois que tu pars mon coeur part avec toi. J’erre dans la maison ne sachant quoi faire. Je ferme toujours la porte de ta chambre pour éviter de me retrouver à sangloter devant ton lit. Parfois il m’arrive de me lever dans la nuit en croyant que tu es là, d’ouvrir ta porte car elle ne doit jamais être fermée quand tu y es. .. Et finalement, je me rappelle que non, cette semaine, tu n’es pas là.

Alors oui, j’évite la maison quand tu n’es pas là car à chaque fois que je franchis la porte mon coeur se serre, ma gorge se noue et mes yeux brûlent. Je n’arrive pas à dormir alors je prends ton doudou, mais ça aussi ce n’est pas suffisant alors je prends un cachet pour m’aider car je ferais nuit blanche sinon .

Quand tu n’es pas là ma vie est fade, il manque quelque chose, mon rayon de soleil. Il manque ton rire de coquine mais aussi tes bêtises, tes caprices, tes sourires, tes bisous, tes je t’aime , ton doux visage. Mon coeur est à l’abandon, à la dérive, parfois même il coule.

C’est dur tellement dur de te laisser à chaque fois, de me dire qu’une autre s’occupe de toi avec ton père, qu’elle te coiffe, te borde, te prend dans ses bras. Oui elle t’a acceptée. Mais moi, je n’accepte pas, je n’y arrive pas. Après tout, tu es ma fille, ma chair, mon sang, mon amour, ma vie que je laisse dans les main d’une inconnue.

Alors je me bats pour toi je ne perds pas pied pour toi car jamais je ne te laisserai tombée. Pour moi, le devoir d’être parent c’est d’aller bien même quand on va mal. Quand bien même on est très malheureux on se doit d’être le plus fort possible pour notre enfant. C’est dur, c’est vrai, je n’en parle pas beaucoup mais j’en souffre énormément mais mon amour pour toi est tellement fort que rien ne peut m’abattre. Tu es ma force mon ange je me battrai jusqu’à la fin pour toi.  Main dans la main on ira loin toi et moi .

Lanah

Première réaction d'un lecteur

Cet article est récent et vous êtes sans doute un des tous premiers lecteurs à le dénicher... Soyez le premier à laisser un commentaire, partager un avis, une idée... pour lancer la discussion :) Laisser un commentaires.

Tous nos nouveaux textes dans 1 e-mail/mois

Rejoignez mes lecteurs privilégiés et recevez une fois par mois un e-mail rassemblant mes nouveaux articles et mes conseils amoureux.

Laisser un commentaire