Parler d'Amour
“Le sens de la vie, c’est la vie des sens »

“Le sens de la vie, c’est la vie des sens »

Auteur

Alors que mon âme toute entière s’était perdue sur les crêtes  abruptes de la chimère. Alors que je m’acharnais vainement à éventrer le ciel, devenu trop lourd,  qui scrutait avec une précision médicale chacun de mes pas. Il était toujours là, ce ciel, à me regarder, impassible et omniprésent, lui qui avait vu  le mal tailler ma chaire pour s’immiscer dans les plaies. Alors que l’alcool. Alors que la destruction. Tu es apparue. Fracassant la pesante structure métallique du monde. Ton visage renfermait à lui seul la beauté énigmatique et sombre de l’absolu. En ta présence, chaque atome semblait éclore et laisser s’échapper les vapeurs poétiques et  enivrantes prisonnières d’un monde blanchâtre, linéaire, creux. Ce sont tes sourcils et tes yeux, leur agencement singulier qui perfore le voile de la réalité pour exploser magnifiquement dans l’imaginaire.  Des tempêtes fabuleuses le long de ton visage ! Des atomes qui s’envolent, se heurtent, créent, recréent !  Des lignes sublimes partout, fais les danser, encore, encore ! Continue par ta simple présence à arracher la poésie à la pierre, la couleur au néant. Ta peau sent la vie. Ta voix  écrase l’insupportable incertitude. Tes yeux, tes yeux créent. J’entends l’absolu me questionner à ton propos : est-il possible que la nature ait donné naissance à ma mort, me susurre-t-il. Alors, que la peinture m’aide à lui répondre.

Ailleurs sur le web (sponsorisé)
Afficher les commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Cet article vous a plu ? Devenez membre PDA!

Rejoignez mes lecteurs privilégiés et recevez une fois par mois un e-mail rassemblant mes nouveaux articles et mes conseils amoureux.