Je suis célibataire depuis toujours 

Dites-le avec une lettre

Il y a des choses qu'on aimerait dire à ceux qu'on aime. Mais on ne sait pas toujours par où commencer, comment trouver les bons, véhiculer la bonne intention. Aujourd'hui, on vous aide à vous lancer et envoyer la plus belle des lettres:

Le célibat peut s’accompagner d’une solitude affective forte au fil du temps. Est-ce votre cas ? Ou vous définissez vous plutôt comme un célibataire endurci qui n’a pas envie de s’engager dans une relation de couple ? Ou comme un célibataire épanoui qui ne met pas l’amour au premier plan de ses priorités ? Seulement, pour certaines personnes, le célibat est subi depuis longtemps à tel point qu’il est devenu un poids. La peur de rester seul toute sa vie, de mourir seul peut être forte pour celles et ceux qui n’ont jamais vraiment connu l’amour. C’est le cas d’Arnaud qui nous livre sa solitude dans son témoignage. Je suis célibataire depuis toujours. Avec sincérité, il nous raconte sa non-vie amoureuse. 

Je suis célibataire depuis toujours : témoignage d’Arnaud

Parler de ma vie amoureuse va être rapide, je n’en ai jamais vraiment eu. 

Cela se résume à quelques flirts durant mes jeunes années, un coup de foudre non partagé ensuite, puis des coups de cœur vite déçus car non réciproques. 

Les rares fois où j’ai partagé du temps et de l’intimité avec une femme, cela n’a pas duré plus de quelques heures, quelques jours, quelques semaines tout au plus. 

Je ne plais pas suffisamment aux femmes pour les retenir. Soit je suis le bon copain, vous savez le genre gros nounours sur l’épaule duquel elles viennent pleurer et se confier, soit je suis celui avec qui elles partagent un moment d’égarement. 

Entre friendzone et relation pansement, ma place vacille mais sans jamais rien de plus. 

Je suis donc célibataire depuis toujours et ce toujours dure puisque j’ai déjà 35 ans. 

Ma famille n’a jamais rencontré une femme que je leur aurais présentée. Mes amis ne m’ont jamais vu en couple. 

On me dit que je suis un homme bien, que je finirai par trouver l’amour. Des mots pour me rassurer mais qui sonnent creux.

Mes proches, les rares au courant de mes quelques déboires sentimentaux sont partagés en deux clans.

Ceux qui me disent de profiter des quelques instants de légèreté que j’ai parfois avec des femmes de passage. De vivre avec mon temps dans des relations sans prise de tête

D’autres au contraire évoquent le fait de refuser ce qui ne me convient pas, de m’en remettre à la loi de l’attraction, d’attendre la bonne personne, de croire encore en l’amour

Au milieu de tout ça, moi j’aimerais juste rencontrer une femme avec qui une relation sérieuse est possible. 

Je ne sais pas ce que c’est qu’être à deux, programmer un deuxième rendez-vous puis d’autres, passer du temps ensemble et enfin avoir des projets de couple.

Tout cela m’est étranger. On dit que ce qu’on ne connaît pas ne peut pas nous manquer… Peut-être mais le temps passe et je suis toujours désespérément seul. 

Je subis ce célibat alors que j’ai envie d’une vie de couple et de famille. 

Pourtant, je pense pouvoir offrir une belle vie à une femme mais je ne rencontre personne. Les opportunités sont rares et quand elles se présentent, elles ne débouchent sur rien de concret.

La séduction et moi, c’est compliqué. Je ne sais pas quoi dire, comment bien communiquer, doser les compliments

Je suis sans doute un peu lourd, mal à l’aise, à l’ancienne comme on dit et cela fait fuir les femmes. 

Seulement je ne vais pas changer ma nature. Je veux bien apprendre, comprendre certaines choses mais je ne peux pas aller à l’encontre de qui je suis.

Comment dépasser cette fameuse première impression qui me dessert ? Comment retenir l’attention d’une femme ? Il paraît qu’il y a des coachs pour ça aujourd’hui… On n’arrête pas le progrès !

Mais moi je ne vois pas l’amour comme un jeu ou un business. Ce n’est pas fait pour moi tout ça.

Résultat, je suis célibataire depuis toujours, les femmes ne s’intéressent pas à moi ou je ne sais pas les retenir. 

Je n’ai que 35 ans et parfois j’ai déjà l’impression d’être un vieux garçon. Je n’en suis pas au stade de la détresse ou du désespoir mais quand même… Les années passent et se ressemblent, j’ai l’impression que jamais je ne trouverai la femme de ma vie.

Première réaction d'un lecteur

Cet article est récent et vous êtes sans doute un des tous premiers lecteurs à le dénicher... Soyez le premier à laisser un commentaire, partager un avis, une idée... pour lancer la discussion :).

Voir les commentaires

Vous aimez lire sur l'amour ?

Recevez 1 e-mail par mois contenant les nouveaux articles les plus appréciés par la communauté Parler d'Amour

Laisser un commentaire