Relation pansement les 6 signes que vous êtes en plein dedans

Retrouver la complicité des débuts !

Mon livre numérique pour raviver la flamme dans son couple.

Relation pansement, relation tampon, relation doudou, relation kleenex. Autant de jolis noms pour désigner une relation néfaste qu’on noue trop vite pour combler un vide affectif. C’est une relation courte qui intervient rapidement après une rupture d’une longue relation. La personne qui s’engage dans cette nouvelle relation a l’impression d’être prête à s’investir. Puis au bout de quelques temps, elle prend conscience qu’elle n’a pas eu le temps de se remettre de sa précédente relation, qu’elle a peut être besoin de se retrouver seule et elle rompt la nouvelle relation. Comment savoir si vous vivez une relation de ce type ? L’avez-vous créée ? La subissez-vous ? Relation pansement, les 6 signes que vous êtes en plein dedans.

Relation pansement, qu’est-ce que c’est ?

Cette relation courte est une relation qui permet  de « panser » la rupture précédente. D’où le terme de relation pansement. On pourrait penser que la personne agit ainsi par facilité, par peur d’être seule, pour oublier son ex ou tout ça mélangé. Et c’est souvent vrai. Mais ce processus peut être inconscient au départ tant l’envie d’y croire est forte.

Devenir une relation pansement, une relation kleenex, cela peut arriver à chacun d’entre nous. On est tout simplement au mauvais endroit, au mauvais moment, auprès de la mauvaise personne. C’est tout.

Quand on ne se sent pas en sécurité en soi, on cherche une solution rapidement à l’extérieur de nous.

C’est le fameux besoin du doudou, de la solution miracle, du sauveur. Le hic, c’est que parfois là où on croit avoir trouvé le partenaire de sa vie, on déchante. Pourquoi ?  Parce qu’on est davantage amoureux de l’amour que de la personne qu’on a en face de soi. On s’est précipité sur les qualités superficielles qu’on a cru percevoir sans prendre le temps de connaître la personne en profondeur.

A l’ère des sites de rencontres, cette tendance se multiplie. On  cherche avant tout à valider la cohésion physique avant de vraiment connaître l’autre. Comme s’il fallait vérifier uniquement le désir avant de voir si le reste colle.

Relation pansement : qui est le pansement de l’autre ?

Si on enchaîne les relations amoureuses à toute vitesse et sans pause, on risque de tomber dans le phénomène de la relation pansement. Soit vous recherchez un partenaire pansement car vous ne supportez pas la période de deuil post-rupture. Soit vous êtes partenaire pansement pour quelqu’un d’autre.

 Ce type de relations peut vous exposer à de graves déconvenues.

Votre partenaire peut partir du jour au lendemain sans prévenir, caractérisé par la technique du ghosting. Il peut retourner avec son ex ou réaliser que vous ne lui convenez pas parce qu’il n’a pas fini son deuil. Ou, au contraire, il a fini son deuil et il va mieux, et là où vous avez idéalisé cette relation, pour lui c’était juste une solution à un manque affectif et charnel. Il n’est d’ailleurs pas rare de voir des personnes dépendantes affectives, qui ont peur de la solitude ou de l’abandon et ont donc un énorme besoin d’amour et de reconnaissance, se précipiter dans ces relations. Elles constituent un véritable engrenage.

Relation pansement : les 6 signes que vous êtes en plein dedans

Les 6 signes que vous êtes en plein dedans sont :

1) Vous vous emballez 

Vous croyez avoir trouvé l’amour dès que vous rencontrez une personne qui vous plaît physiquement et qui est intéressée. Dès qu’il y a réciprocité, vous foncez tête baissée. Dans la précipitation, vous confondez attirance et relation, amour et envie de vivre une histoire. Vous allez trop vite et vous vous faites des films.

2) Aucune pause entre vos relations

Vos histoires s’enchaînent sans période de deuil amoureux. D’ailleurs il ne s’agit pas d’histoire d’amour mais de liaisons et d’aventures tant cela reste superficiel et ne dure pas. Vous voulez y croire même si au fond de vous, vous savez que vous vous voilez la face.

3) Tourner plus vite la page

La relation précédente était si compliquée ou s’est si mal finie qu’on souhaite l’oublier au plus vite. Et on peut avoir l’impression que si on reste seul, on ne pourra pas combattre de façon optimale cette situation. Alors on décide de se remettre en couple pour transformer ses émotions négatives en ondes positives. Si pour certaines personnes, l’intention est bonne, la plupart du temps, le travail de deuil amoureux n’est évidemment pas fait. Et pire encore, ces personnes n’ont en fait pas oublié leur ex et veulent juste se venger ou attiser la jalousie de leur précédent partenaire amoureux.

4) Un feu de paille de sa part

Là c’est l’inverse, ce n’est plus vous qui vous emballez mais la personne rencontrée. Elle vous parle de coup de foudre mais sort d’une relation longue et n’a pas encore complètement tourné la page. Son excitation et son engouement ne sont en fait qu’un feu de paille qui va retomber en quelques semaines. Les grandes déclarations au bout de quelques jours, les mots doux étouffants, une projection d’emblée. C’est souvent trop et ça manque de sincérité. C’est une relation souvent passionnée au départ mais qui finit mal. Car c’était en fait un jeu des sentiments plus qu’une réelle passion. Par besoin de se rassurer, de se tester au détriment du mal fait à l’autre.

Autres signes d’une relation pansement

5) Une relation faute de mieux

Servir de béquille, de passe-temps ou encore, plus malsain, de point de comparaison pour mieux digérer sa rupture avec son ex. Voilà ce que c’est que d’être en plein dans une relation pansement. Cela permet à celui qui la crée de trouver un réconfort. C’est parfois inconscient, sans chercher à faire du mal mais en étant égoïste malgré tout et maladroit. Certains se servent sciemment de l’autre le temps de faire leur deuil amoureux en abusant de leur temps, leur gentillesse, leur affection. En partageant des moments intimes avant tout, de la légèreté, de l’éphémère. Ils profitent d’une personne disponible en cas de coup de blues ou d’envie passagère.

Mais cette relation faute de mieux, par dépit, n’engage souvent qu’une seule personne, elle est illusoire.

Sans sentiments ni sincérité. Si vous vous comportez ainsi ou que vous sentez que votre relation stagne, qu’elle ne va pas au-delà de votre lit et de moments volés, que vous donnez beaucoup mais l’autre rien, alors vous êtes dans une relation pansement. Parfois on peut aussi la qualifier de sexfriends ou « amis avec bénéfices ». Mais sans que l’un des partenaires soit consentant pour cette absence de sentiments. C’est avant tout une relation déséquilibrée.

6) Une absence de sentiments

Vous avez beau essayer de vous en convaincre, éprouver des sensations, au final elles ne durent pas. Elles ne se transforment pas en émotions et encore moins en sentiments. Trop déçu (e) par le passé, après trop de déconvenues, de chagrins, les déceptions glissent sur vous à présent. Si vous vous lancez quand même dans une relation après une rencontre, au fond de vous, ce n’est qu’un simulacre.

Lire aussi : Transformer une relation pansement en relation durable

Il faut faire le point sur vos émotions, vous n’êtes pas prêt(e) pour ouvrir votre cœur à nouveau.

Conclusion

Pour ne pas vivre une relation pansement, ni la créer ni la subir, il faut savoir prendre le temps de faire le deuil de son passé. C’est un signe de maturité émotionnelle. Se respecter et être avec une personne qui vous respecte, une personne qui ne cherche pas à jouer, à combler un manque. On peut tous tomber dans une relation pansement un jour, qu’on la crée ou qu’on la subisse. On a tous le droit de se tromper. Le tout est de ne pas répéter la même erreur car cela a deux conséquences directes. Faire du mal à la personne qui croyait en cette relation et vous faire souffrir également. Car vous perdez alors de vue vos sentiments et donc ce qu’est réellement une relation amoureuse.

Tous nos nouveaux textes dans 1 e-mail/mois

Rejoignez mes lecteurs privilégiés et recevez une fois par mois un e-mail rassemblant mes nouveaux articles et mes conseils amoureux.

Laisser un commentaire