Je ne rencontre personne : témoignage de Vanessa

Dites-le avec une lettre

Il y a des choses qu'on aimerait dire à ceux qu'on aime. Mais on ne sait pas toujours par où commencer, comment trouver les bons, véhiculer la bonne intention. Aujourd'hui, on vous aide à vous lancer et envoyer la plus belle des lettres:

Célibataires, vous êtes nombreux à souffrir de solitude affective. En effet, si certaines personnes ne souhaitent pas s’engager dans une relation amoureuse, d’autres espèrent au contraire la belle rencontre, celle qui va tout changer. Elles subissent leur célibat et veulent en sortir. Le problème est que le vouloir n’est pas toujours suffisant. Entre désert affectif et histoires sans lendemain, rencontrer quelqu’un avec qui démarrer une histoire d’amour semble de plus en plus difficile. Pourquoi ? Peut-être parce que les modes de rencontre ont changé et qu’il est compliqué de faire de nouvelles connaissances. Et aussi parce que si rencontrer quelqu’un est synonyme de refaire sa vie, alors cela peut vite devenir un parcours du combattant, notamment pour des parents solos. C’est le sens du témoignage de Vanessa, je ne rencontre personne. Elle nous explique comment et pourquoi l’amour ne fait plus partie de sa vie.

Je ne rencontre personne : témoignage de Vanessa

Voilà maintenant 4 ans que je suis célibataire et tout me laisse penser que cette situation va durer encore longtemps. Non, je ne suis pas pessimiste ou négative, juste lucide sur ce qui fait ma vie aujourd’hui. Et donc sur les chances, très minces, de rencontrer un homme et de vivre une histoire d’amour.

Pour cela, il faudrait déjà que je rencontre quelqu’un. Et la question simple et pourtant si compliquée à la fois est la suivante : comment faire ?

Comment faire une rencontre ? C’est-à-dire quand et où ?

Je m’explique. Je suis séparée du père de mes deux filles depuis 4 ans et elles vivent avec moi. Leur père vit loin, il ne les prend qu’aux vacances scolaires. Donc je n’ai pas de soirée de libre en semaine ni de weekend off pour sortir et faire une rencontre.

Mes parents m’aident notamment le mercredi et pour une soirée de temps en temps, il y a aussi la solution de la baby-sitter, mais cela a un coût. Si je gagne correctement ma vie dans un travail qui me plaît, pour autant, vivre seule avec deux enfants, cela coûte cher. Je n’apprends rien à personne en disant cela.

Nous sommes des millions de parents solos à vivre ça. Beaucoup de mamans solos d’ailleurs sont concernées. Si pour rien au monde je ne voudrais vivre loin de mes filles, il est vrai qu’être mère célibataire quasi à plein temps occasionne des contraintes pour ma vie personnelle.

Ma vie sociale est limitée et ma vie amoureuse presque au point mort depuis 4 ans. A ceux qui me parlent d’un problème d’envie ou d’un manque de volonté, je leur réponds de venir vivre ma vie une semaine pour comprendre la réalité de mon existence.

Non, ce n’est pas que je ne veux pas faire des rencontres mais que je ne le peux pas. Si on dit que la vie est faite de choix, on ne peut pas toujours décider de tout.

Être mère, c’est assumer des responsabilités et parfois devoir sacrifier sa vie de femme pour ses enfants. C’est un constat, une réalité. Mais cela ne veut pas dire que c’est tous les jours facile.

Mettre sa vie sentimentale entre parenthèses pendant si longtemps, cela commence à devenir pesant. La solitude affective est parfois difficile à supporter.

Certains soirs, la déprime s’invite quand mes enfants sont couchés et que je réalise que ce soir-là encore une fois je vais m’endormir seule. Que le prochain weekend, je ne ferai pas partie de ces couples qui s’offrent un dîner en amoureux. Ni de ces familles recomposées qui vont faire une balade en vélo.

Ma vie sociale, familiale et amicale, se fait principalement en la présence de mes filles. C’est un grand bonheur de partager autant de moments avec elles, mais parfois, mon intimité me manque. Des moments à moi et des moments à deux ; sans elles, je l’admets.

Quelles solutions s’offrent à moi ? Les sites de rencontres ? J’en suis revenue, cet univers virtuel est une jungle et je n’ai plus envie de perdre mon temps sur des profils d’hommes qui ne disent pas la vérité.

Et puis, discuter c’est bien beau, mais encore faudrait-il que je puisse avoir un rendez-vous. J’ai peu de disponibilités et beaucoup d’hommes ne le comprennent pas.

Alors je ne rencontre personne ou presque depuis ma séparation.

Si je suis une femme sociable, je ne suis pas pour autant une séductrice qui va aborder un homme dans la rue, au supermarché ou à la sortie de l’école ! Un collègue de travail ? Cela s’y prête peu…

J’aimerais, comme beaucoup de célibataires, faire cette belle rencontre, celle qu’on espère tous. Refaire ma vie comme on dit, avec un homme avec qui je me sentirai suffisamment bien pour me projeter avec lui dans ma vie de femme et de maman.

Mais quand j’y pense, cela semble impossible, intouchable. Plus le temps passe, les semaines, les mois et même les années, plus je me dis que je resterai seule toute ma vie.

Parfois, cela m’angoisse terriblement. Cette solitude forcée, ce désert affectif, ce célibat que j’ai aimé mais qui ne me comble plus désormais.

Rencontrer quelqu’un, trouver l’amour, ce sont des choses simples mais qui ne font plus partie de ma vie. Et si l’envie est là, et l’espoir un peu enfoui mais toujours présent, dans les faits il faut se rendre à l’évidence.

Rien ne se passe, personne n’entre dans ma vie, je ne rencontre personne.

Je ne sais pas si je dois me résigner ou au contraire me dire que l’amour finira par arriver. Il est hors de question que je fasse porter sur les épaules de mes filles la responsabilité de mon célibat. Mais je ne veux pas non plus sacrifier ma vie de femme jusqu’à leur majorité.

Alors je prends mon mal en patience, et quand le moral est un peu en berne, que la solitude prend trop de place, je me concentre sur tout le reste. Mes filles, mes amis, ma famille, mon travail et toutes les petites choses qui me rendent heureuse et pour lesquelles je suis reconnaissante. L’amour finira bien par pointer le bout de son nez…

Première réaction d'un lecteur

Cet article est récent et vous êtes sans doute un des tous premiers lecteurs à le dénicher... Soyez le premier à laisser un commentaire, partager un avis, une idée... pour lancer la discussion :).

⮯ Vers les commentaires

Laisser un commentaire