Pourquoi êtes-vous dans la friendzone ?

Dites-le avec une lettre

Il y a des choses qu'on aimerait dire à ceux qu'on aime. Mais on ne sait pas toujours par où commencer, comment trouver les bons, véhiculer la bonne intention. Aujourd'hui, on vous aide à vous lancer et envoyer la plus belle des lettres:

Vous avez un rendez-vous avec une femme qui vous plaît et pourtant cela n’ira pas plus loin. Vous sortez avec des amis, vous craquez pour une femme mais il ne se passera rien. Même si un feeling semble se créer. Même si vous échangez ensemble. Pourquoi êtes-vous dans la friendzone ? ? Parce que votre comportement à l’égard des femmes est celui d’un ami, pas d’un séducteur. Pourquoi êtes-vous dans la friendzone ? Voici les principales raisons. A vous de modifier certaines choses pour susciter l’intérêt d’une femme et surtout le conserver. Pour savoir rester dans la séduction.

Pourquoi êtes-vous dans la friendzone ?

A cause de votre présentation

Si vous ne soignez pas votre look et votre apparence (même si tous les friendzonés ne sont pas forcément dans ce cas), c’est parce que vous ne vous sentez pas attirant. Or, rester naturel est conseillé, mais cela ne veut pas dire être négligé.

Vous croyez que vous ne pouvez pas avoir pas le dernier look à la mode parce que vous n’êtes pas un canon ? Erreur ! C’est parce vous ne vous ne vous sentez pas canon que vous n’osez pas porter ce perfecto en cuir ou ce jean ajusté. C’est dans la tête que tout se passe. Travaillez sur ça, faites une liste de vos atouts « charme » et mettez-les en valeur.

Lire aussi : Suis-je dans la friendzone?

Ne tombez pas dans l’arrogance, mais prenez confiance en votre pouvoir de séduction. Pour dégager ce petit truc qui attire une femme, pour pouvoir avoir des chances de la séduire, il faut commencer par croire en votre potentiel de charme et de séduction. Si vous n’y croyez pas vous-même, elle ne risque pas d’y croire non plus !

Pourquoi êtes-vous dans la friendzone ? A cause de votre timidité

Trop timide, pas confiant, pas assez entreprenant… Et c’est la friendzone assurée ! C’est souvent à cause d’une timidité trop forte que l’on tombe dans la dynamique de la friendzone. Alors pour autant, il ne faut pas faire le beau parleur, mais si vous ne jouez pas la carte de la séduction lors de ce rendez-vous si elle vous plaît, pourquoi l’avoir invitée ?

A être trop sur la retenue, à ne pas échanger, ne pas parler de vous, sans « s.e.x.ualiser » un minimum l’échange, elle va se sentir en confiance oui, rassurée. Mais pour se confier comme à un ami, pas pour se laisser séduire. Puisqu’elle ne verra même pas qu’elle vous plaît !

A se comporter ainsi, à ne pas oser, à rêver plutôt qu’à agir, oubliez l’idée qu’un beau jour  elle vous dise « C’est toi, ça a toujours été toi ». Ce n’est pas comme ça que ça marche. Vous obtiendrez un merci et un bisou sur la joue, et dans le meilleur des cas vous deviendrez son nouveau confident. Mais un jour elle vous dira « J’ai rencontré quelqu’un ».

En prime, vous devrez feindre le bonheur lorsque la vous verrez avec son partenaire. Bref, vous vous jetez dans la gueule du loup en agissant ainsi.

A cause de votre peur du rejet

Une des raisons principales à la friendzone est la peur de se prendre un vent, une veste, un râteau, bref un « non merci », tout simplement. Or, cette peur cache autre chose : que ce vent soit significatif de ce que vous êtes, que ce râteau soit une condamnation à l’éternel râteau, à la solitude, une confirmation de votre manque de s.e.x appeal, de carences dans la sphère intime. Or tout cela n’existe que dans vos fausses croyances.

Encore un manque de confiance en vous et en votre pouvoir de séduction. Il faut sortir de ce schéma pour mettre en avant vos atouts, votre potentiel, votre charisme.

Un homme complètement sorti de ce schéma de la peur du rejet séduira (pas lourdement) une femme car il préférera prendre le risque de se prendre une veste à celui de ne jamais rien tenter ou tenter trop tard et finir seul.

En fait, le plus gros risque, c’est l’absence de risque. Si dans l’esprit de cet homme libéré de cette crainte, cette prise de risque ne génère pas autant d’angoisse que chez un homme qui a peur, c’est qu’il a compris, qu’il sent et qu’il sait que l’idée de ne pas être « assez bien », « assez intéressant », « assez viril », sont des bêtises et des fausses croyances.

Pourquoi êtes-vous dans la friendzone ? A cause de votre gentillesse

Pourtant, il paraît que c’est ce que les femmes recherchent. Et ce n’est pas faux. Imaginez-vous vraiment qu’elles ont envie de construire quelque chose avec un bad boy, un manipulateur, un menteur ? Bien sûr que non. Mais gentil ne veut pas dire mou.

La bonne nouvelle est que ce qui attire les femmes, ce n’est pas forcément le contraire d’un homme gentil, mais un mélange de qualités qui complètent son identité. Si oui, certaines femmes vont vers les mauvais garçons, ce n’est pas parce qu’ils sont des sales types, mais parce que qu’ils ont aussi et surtout d’autres qualités de leader qui les rassurent et les stimulent. Qui les aident à se projeter dans une relation.

Épousez ces aspects-là de la personnalité des bad boys sans oublier celui que vous êtes, sans mettre de côté votre gentillesse et votre sincérité. Surtout pas. Mais être gentil ne signifie pas ne pas avoir de caractère.

Ainsi, vous gagnerez sur les deux tableaux. Vous serez l’amant et le futur compagnon parfait. Sachez être un minimum autocentré (mais pas égocentrique), prenez soin de vous, ayez le moral, soyez un célibataire épanoui pour commencer. Le reste se fera tout seul, car cela retiendra l’attention de votre prochain rencard.

Pourquoi êtes-vous dans la friendzone ? A cause de votre côté bon copain

Si vous êtes dans la friendzone, il est probable que vous soyez perçu comme le bon pote, gentil et à l’écoute. Par « trop gentil », on veut souvent dire trop disponible, trop sur la retenue par peur de déplaire.

Vous avez des valeurs et traitez bien les femmes. Peut-être avez-vous des sœurs, des amies, une maman que vous adorez. Vous n’aimez pas les sales types qui blessent les femmes.

Vous avez raison, mais là où ça ne va plus, c’est quand vous vous sentez coupable de désirer une femme et donc que ce désir est déguisé en amitié. Vous adoptez le schéma culturel qui voit dans la séduction, et surtout le désir, une mauvaise chose. Éduqué avec des principes, comme si la séduction était un jeu malsain et le désir coupable. Vous croyez qu’en incluant l’intimité charnelles dans les bases  d’une relation saine, vous rejoindrez le camp des sales types. C’est faux !

Promettre monts et merveilles à une femme parce qu’on veut coucher avec elle et s’en débarrasser, ça c’est mal se comporter. Tomber amoureux d’elle et vouloir explorer toutes les facettes de cette relation avec elle, y compris l’intimité lorsqu’elle est voulue par tous les deux, est légitime. Comme draguer et séduire, du moment qu’on ne fait pas croire l’inverse. Donc, donnez-lui envie. Si vous ne savez pas comment, cela s’apprend.

Retenez qu’il ne faut pas confondre familiarité et intimité. La familiarité tue le mystère : il ne faut pas l’ennuyer avec des banalités, mais la séduire encore et encore. 

A cause d’un mauvais choix 

Par peur de vous engager, à cause d’une mauvaise expérience passée ou par crainte de souffrir, vous préférez aimer quelqu’un à son insu ou de loin. Et ainsi vous vous êtes mis seul dans la friendzone. Mais rien n’est meilleur pour le moral que d’être l’objet de l’attention de la personne qui a piqué votre intérêt. Pour qu’une telle situation se concrétise, il faut faire le tri. Si une femme vous plait, dites-le lui ou faites-vous comprendre clairement et vite.

L’inverse est également possible. Vous avez peut-être fait un mauvais choix d’emblée. Il se peut en effet que vous ayez commencé par fréquenter une femme et qu’une complicité agréable se soit créée.

Tous les signaux semblent au vert. Et pourtant…. Ayant un goût pour les relations foireuses, elle ne sait pas ce qu’elle veut, un jour oui, un jour friendzone. Comme elle vous plait bien, vous continuez à la voir. Mauvaise idée.

Posez-vous la bonne question.

Cette personne est-elle assez mûre pour une vraie relation de couple ?

En d’autres termes, « est-elle assez bien pour vous ? » Vraiment ? Si elle a un faible pour les sales types, vous ne pouvez pas la sauver d’elle-même. Vous avez fait une erreur de sélection. Mais vous avez le droit et le devoir d’être exigeant. Vous le méritez. Donc dans ce cas-là, si elle ne sait pas ce qu’elle veut, la friendzone est une bonne chose. Même si la meilleure chose à faire reste quand même de lui dire clairement les choses.

Des lecteurs ont réagi

Cet article a suscité des réactions puisque 1 lecteur a laissé un commentaire. Vous aussi, participez à la conversation, partagez votre point de vue, votre accord, votre désaccord dans les commentaires. Ce site est fait pour ça ;)

Tous nos nouveaux textes dans 1 e-mail/mois

Rejoignez mes lecteurs privilégiés et recevez une fois par mois un e-mail rassemblant mes nouveaux articles et mes conseils amoureux.

1 réflexion au sujet de « Pourquoi êtes-vous dans la friendzone ? »

  1. Friendzoné depuis quelques jours pour la première fois avec une amie que be connaissé depuis un peu plus d’un an et demi j’ai voulu comprendre mes « erreures »…
    Et pis en lisant cet article j’ai remarqué certain points entre mon comportement et cette liste comme :
    – trois gentil,
    – ou encore la peur d’être rejeté vu que 2 ans auparavant je fu repoussé non pas friendzoné mais de sorte qu’on ne de voyait plus du tout…

    Répondre

Laisser un commentaire