A cause de toi j’ai peur d’aimer : Un texte de Camille

Dites-le avec une lettre

Il y a des choses qu'on aimerait dire à ceux qu'on aime. Mais on ne sait pas toujours par où commencer, comment trouver les bons, véhiculer la bonne intention. Aujourd'hui, on vous aide à vous lancer et envoyer la plus belle des lettres:

Voici un magnifique texte de Camille, déchirant d’amour et de larmes.

A cause de toi j’ai peur d’aimer

J’ai ce sentiment inconfortable qui m’envahit, tu me manques, même si je sais que notre histoire est terminée, que j’ai tiré un trait définitif dessus. Tu perturbes mes pensées, tu es un poids quotidien. J’ai l’impression de me trahir parce qu’au fond je sais que tu m’as détruite, tu m’as volé ma liberté, je suis devenue dépendante de toi, du mal que tu m’as fait. Je t’en veux terriblement, tu es allé pêché au fond de mes entrailles, mon âme, tu as fait de moi ta proie, ton objet.

À cause de toi, j’ai peur d’aimer, de faire confiance… J’ai longtemps cru que j’étais fautive, mais ma seule erreur a été d’accepter tes coups, ton indifférence, ton mépris… Je pensais que l’amour c’était ça, la passion qui déchire, qui fait mal, qui nous met dans le mal. Je me suis accrochée à du vent, à des attentes. J’ai vécu dans l’espoir d’être un jour à tes yeux la femme que tu admirerais, que tu aimerais  et que tu choisirais à ton bras pour toujours. Puis j’ai réalisé que je ne serais jamais cette femme, bien au contraire j’ai été la femme qui méritait tes crises de colères, qui devait supporter tes humeurs, je me suis mise à l’écart pour ton bonheur personnel, tu aimais ça que je prenne soin de toi ! Et moi putain dans tout ça j’étais quoi ton pantin ? Je suis en colère contre moi-même ! Pourquoi tu ne m’as pas sauvée ? Pourquoi tu m’as tuée ? Je ne faisais que t’aimer…

J’essaie de toute mes forces de réapprendre à aimer celle que je vois dans le miroir chaque matin et pourtant au détour d’une rue j’espère encore te voir, toi qui m’attends avec un sourire aux lèvres, les bras ouverts pour me demander de te pardonner… mais ça n’arrivera pas parce que tu n’es pas conscient des dégâts, tu ne sais pas à quel point je souffre.

Camille

Crédit photo : @antibodies

Première réaction d'un lecteur

Cet article est récent et vous êtes sans doute un des tous premiers lecteurs à le dénicher... Soyez le premier à laisser un commentaire, partager un avis, une idée... pour lancer la discussion :) Laisser un commentaires.

Tous nos nouveaux textes dans 1 e-mail/mois

Rejoignez mes lecteurs privilégiés et recevez une fois par mois un e-mail rassemblant mes nouveaux articles et mes conseils amoureux.

Laisser un commentaire