Parler d'Amour

Quels métiers faire quand on est maman solo ?

Quels métiers faire quand on est maman solo ?

Auteur

Devenir maman solo est un profond bouleversement. Il faut réorganiser sa vie de A à Z. Faire le deuil de son ancien couple et de sa famille, trouver un nouveau rythme de vie avec son ou ses enfants. Et selon l’emploi que l’on avait, cela peut devenir un enfer à vivre quand on se retrouve seule à tout gérer. Car on ne peut pas se dédoubler. Et on n’a plus personne sur qui compter. Voilà pourquoi, souvent, divorce ou séparation rime avec reconversion professionnelle. Sont-ce les emplois d’aujourd’hui qui ne sont pas adaptés aux vies de maman solo, ou les  vies de maman solo qui ne sont pas adaptées à la vie professionnelle ? En effet, le travail des mamans solos pose un réel souci pour les frais de garde, les trajets ou l’organisation des fins de journée. Sans parler de la frilosité des employeurs et des mamans solos qui ont des horaires de travail décalés ! Vous êtes récemment devenue maman solo ? A la recherche d’un emploi ou d’une reconversion vu le poids de votre nouveau quotidien de mère célibataire ? Quels métiers faire quand on est maman solo ?

Quels métiers faire quand on est maman solo ? Mère célibataire et vie professionnelle : un combo difficile à gérer

Devenir maman solo, c’est affronter une nouvelle réalité de vie au quotidien. Une réalité dans laquelle il faut tout assumer seule. Du matin au soir. Les journées sont synonymes d’une course contre la montre entre le travail, les enfants et la maison. Elles commencent très tôt et finissent tard.

En une journée, il faut assumer plusieurs rôles et parfois assumer des imprévus et des urgences.

Être à l’heure pour déposer les enfants à l’école, à la crèche ou chez la nounou, puis au travail, trouver une garde efficace et de confiance en dehors de l’école, être à nouveau à l’heure le soir pour les récupérer. Gérer les devoirs, les activités extrascolaires, les rendez-vous médicaux. Continuer à assurer la bonne logistique de la maison. Trouver des solutions en cas d’enfant malade, d’imprévus, de retard.

Bref, c’est un rythme effréné et infernal. La fatigue se fait sentir, et on se sent vite dépassée et impuissante. Il faut prendre garde à ne pas sombrer dans un burn-out maternel et/ou professionnel. Nous vous invitons d’ailleurs à lire notre article sur l’organisation quand on est maman solo !

Attention, cet article ne veut pas dire que les mamans solos doivent sacrifier leur carrière ou abandonner leur métier si elles s’y épanouissent. Absolument pas, au contraire même ! Et le but n’est pas non plus de faire uniquement l’apologie des emplois qui offrent des postes du lundi au vendredi avec des horaires de type classique. Vous pouvez aussi jeter un coup d’oeil sur notre top 7 des applications pour mamans débordées. Ça devrait vous être utile !

Non, devenir maman solo ne doit pas être synonyme de sacrifice professionnel.

Mais devant la difficulté pour certaines mamans solos à faire face à cette réalité, cet article propose quelques pistes pour retrouver un nouvel équilibre entre sa vie personnelle, familiale et professionnelle.

Quels métiers faire quand on est maman solo ? Quelques pistes :

1/ Les métiers de l’éducation

Cela fait partie des meilleurs métiers pour les mamans solos. Et ce n’est pas seulement en rapport avec les horaires, les vacances scolaires et la sécurité de l’emploi. C’est aussi parce que vous utiliserez des compétences que vous avez déjà en étant maman. Et aussi, parce que dans les établissements scolaires, les métiers sont variés et ouverts à tous les niveaux d’études, sur concours ou non.

Du professeur ou enseignant à l’ATSEM, en passant par la cantine scolaire, les différents postes administratifs, il y a même une infirmière et un psychologue pour les plus grands collèges et lycées.

Donc, si vous cherchez un changement de carrière ou des moyens de gagner plus de revenus en tant que mère célibataire, ce pourrait être une bonne idée d’envisager une nouvelle carrière dans le domaine de l’éducation.

2/ Les métiers de garde d’enfants

Dans la continuité des métiers de l’éducation et de l’école, les employés de crèches, des RAM, et les services périscolaires possèdent des avantages non négligeables. Par exemple, les horaires sont adaptés aux horaires scolaires et vous bénéficiez du statut de fonctionnaire.

Pourquoi pas travailler depuis votre domicile en devenant assistante maternelle agréée ?

Vous gardez chez vous toute la journée des enfants non scolarisés et le midi puis à la sortie de l’école, vous récupérez des enfants de plus de 3 ans. Ainsi, vous pouvez vous occuper de vos enfants en même temps et être à la maison pour le retour de vos enfants collégiens ou lycéens. Vous n’avez pas à prévoir un mode de garde, qui constitue d’ailleurs un gros poste de dépense.

Vous aimez les enfants, vous savez gérer seule ce qui d’ordinaire se gère à deux. Travailler à domicile vous intéresse ? Pourquoi alors ne pas vous laisser tenter par ce métier ?

3/ Les métiers de la santé

Vous avez acquis les compétences qu’il faut pour prendre soin des autres. Et parmi les emplois dans le domaine de la santé, il existe de nombreux emplois qui pourraient vous convenir. Par exemple, vous pourriez envisager de devenir assistante médicale,  aide à domicile, technicienne de laboratoire.

Il y a un vrai besoin et de plus en plus de demandes pour les postes d’aides à domicile, notamment pour les personnes âgées. Ces personnes qui ne peuvent plus se déplacer seules et ont besoin d’aide au quotidien. Vous pouvez gérer ce poste sous différents statuts.

Selon le métier choisi, faites toutefois attention aux horaires qui peuvent être une source de problèmes si vous n’avez pas de solution viable de garde.

Par contre, si vous avez « la chance » de fonctionner en garde alternée avec votre ex, ou si par exemple vous avez des parents disponibles pour garder vos enfants, il sera plus facile de moduler votre planning de travail.

Le mode de garde mettant en avant la solidarité familiale, surtout par les grands-parents, est une solution qui revient de plus en plus à l’ordre du jour.

4/ Les métiers administratifs

Secrétaire, comptable, télévendeuse, opératrice de saisie, assistante en général… Il existe un large panel de métiers administratifs, avec de vrais horaires de bureau. Dans ce secteur, l’amplitude horaire est souvent « classique », entre 8h ou 9h le matin jusqu’à 17h ou 18h le soir.

C’est en effet souvent le problème majeur des mamans solos : les horaires de travail à faire coïncider avec ceux de leurs enfants.

Les emplois administratifs sont nombreux dans les entreprises privées comme dans le secteur public. Les salaires, par contre, sont rarement attractifs au début mais il y a souvent des avantages dans les grosses sociétés et les institutions. (13e mois, primes, comité d’entreprise attractif, tickets restaurant,…)

5/ Les métiers du Web

C’est de plus en plus tendance et surtout cela répond à de nouveaux besoins très actuels. Internet est devenu incontournable dans le milieu professionnel. De nombreuses sociétés ont besoin de graphistes, de développeurs, de web-masters, de rédacteurs de contenus. La liste de ces nouveaux métiers s’allonge chaque jour.

De plus, c’est un secteur en avance où il est de plus  en plus possible de travailler en télétravail, freelance, ou sous un statut indépendant.

On appelle cela le Web nomade, ce qui signifie que ces entreprises limitent le présentiel, les employés peuvent travailler en partie de leur domicile ou même de l’étranger. La plupart du temps, vous échangez par mail, téléphone ou vidéo conférence et n’avez à aller au bureau qu’une fois par semaine par exemple. Parfois plus et souvent moins.

Ces nouveaux métiers du Web offrent de belles perspectives d’avenir et sont idéaux pour organiser vos journées de travail en fonction de votre rythme de maman solo.

Quels métiers faire quand on est maman solo ? D’autres astuces :

1/ Réduire ses horaires

Travailler à temps partiel, c’est souvent à 80% pour les mamans qui demandent leur mercredi off. Mais c’est avant tout un calcul à faire. Forcément, en travaillant moins vous gagnerez moins, mais les frais de garde que vous allez économiser peuvent rendre cela intéressant. Réfléchissez de votre côté en amont et n’hésitez pas à interroger votre employeur.

2/ Un complément de salaire

Les métiers de VDI (Vente à Domicile Indépendant) peuvent vous proposer un complément de revenus non négligeables. Vous pouvez devenir hôtesse, conseillère et vendeuse chez vous ou au domicile des autres, avec un système de réunions souvent le weekend et en soirée. Les jours de travail ont lieu en fonction des produits à vendre, et donc de votre clientèle (lingerie, bougies, Tupperware, produits de beauté,…).

3/ Créer son activité professionnelle

Pourquoi ne pas vous lancer dans un métier administratif ou du Web ? Les assistants virtuels indépendants sont de plus en plus nombreux. Donc si vous avez de bonnes compétences en organisation, en gestion et en informatique, cela peut être une bonne solution pour vous.  Pourquoi pas vous lancer dans le e-commerce également ?

Vous recherchez plus de flexibilité ? Vous avez un projet ? Une idée citée ci-dessus qu’il est possible de faire avec un statut indépendant ?

Pourquoi ne pas devenir micro-entrepreneur et travailler depuis votre domicile ? Les démarches pour monter une micro-entreprise sont très simples. Prenez le temps par contre de mûrir votre projet et de vous renseigner sur toutes les démarches sous-jacentes (santé, retraite, charges,…).

Voir les commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

LES PLUS LUS

Cet article vous a plu ? Devenez membre PDA!

Rejoignez mes lecteurs privilégiés et recevez une fois par mois un e-mail rassemblant mes nouveaux articles et mes conseils amoureux.