Parler d'Amour

Il y a toi et il y a lui : Comment savoir lequel est le bon ? (Anonyme)

Il y a toi et il y a lui : Comment savoir lequel est le bon ? (Anonyme)

Auteur

Il y a toi et il y a lui : Comment savoir lequel est le bon ?

Par une lectrice anonyme.

Il y a lui.

Celui qu’on n’attendait pas, qui surgit à une période un peu sombre de mon existence. Une période où je ne me trouvais pas très belle, pas très désirable… Ce fut une aventure que je n’oublierai jamais. Mon aventure. Un peu plus qu’un coup d’un soir, mais moins qu’une histoire. la vie était un peu plus belle , on s’amusait , on vivait au jour le jour sans rien attendre l’un de l’autre. C’était un passionné, et moi je l’aimais. Je ne savais pas pourquoi, ni comment. Nous ne partagions pas grand-chose si ce n’est nos peaux entrelacées. Et on était bien comme ça. Je le connaissais depuis des années. Nous avons partagé le même collège. Mais jamais il ne m’avait regardée auparavant.

Puis un jour je l’ai vu… Avec elle

Le genre de choses qui vous brise le coeur en quelques secondes. L’image qui défile dans ma tête, l’image qui m’a brisée. On ne s’était rien promis c’est vrai, mais j’aimais penser qu’on était attachés l’un à l’autre. J’ai tant bien que mal continué mon chemin sans dire un mot. J’ai essayé par tous les moyens de tourner la page, jusqu’au jour où j’ai fais connaissance d’une autre facette de sa personnalité. Il était devenu romantique. Il me disait qu’il n’y avait que moi qui comptais, qu’il n’arrivait pas à m’oublier. Le genre de chose qu’une fille aime entendre, et j’ai cédé. Nos corps entrelacés encore. Ses belles paroles. Un espoir. Celui de l’attendre… Pendant un an, encore et toujours. Puis un jour j’ai compris que je ne pouvais pas faire confiance à un garçon qui mentait à sa copine, qui me mentait à moi aussi. J’ai compris que je souffrais, qu’il fallait que ça s’arrête. J’ai mis un terme à tout ça. De toute façon, ce que je voulais de lui, je ne l’aurais jamais eu. Je voulais son coeur, il voulait mon corps. C’est aussi simple que ça.

Et il y a toi.

Je ne savais pas à quel point aimer peut rendre notre vie plus belle, jusqu’à ce que je te rencontre. Une rencontre banale, ce petit quelque chose qui a bouleversé toute ma vie. J’étais devenue pour toi le centre du monde. Tu m’as gâtée comme personne ne l’avais jamais fait, tu as appris à me connaître comme personne auparavant n’avait su le faire.  On a partagé tellement de choses ensemble… Etre différents mais si complémentaires. Avoir cette impression d’avoir trouvé mon âme soeur. Presque deux ans d’amour et une confiance aveugle envers toi. Nous avons des projets plein la tête… Je t’aime tellement… et pourtant un jour le passé a resurgi.

Il y a lui..

J’ai su quelques temps plus tôt qu’il avait quitté sa copine. J’ai su qu’il avait essayé de me recontacter plusieurs fois, mais je n’ai jamais donné suite à ses appels.  Mais un jour je l’ai recroisé. Qu’est-on sensé ressentir à ce moment-la ? Quand une personne resurgit de notre passé ? Nous avons échangé quelques mots, je ne savais pas faire autrement. C’était un mélange de douleur et de nostalgie qui se mélangeaient dans mon coeur.

Nous avons parlé de nos vies, sans entrer dans les détails. Il m’en voulait d’être partie. Je lui en voulais de ne pas avoir su m’aimer...Puis il m’a embrassée…

Je me suis mise à me détester pour ça. Je suis partie sans rien dire et depuis ce jour j’ai commencé à repenser à lui. J’ai réalisé qu’il n’avait jamais quitté mon esprit.  Je n’ai pas hésité à en parler à mon copain, qui lui, a compris que j’avais peut-être encore une once de sentiments. Mais il n’est pas parti, il est resté auprès de moi.

A l’heure ou j’écris ce texte, j’aime éperdument mon copain. Je n’ai jamais été aussi heureuse. J’ai reçu il n’y a pas longtemps un message de lui :  » je veux tenter ma chance avec toi, je veux qu’on essaye quelque chose de sérieux , qu’on essaye, et cette fois-ci je suis vraiment sincère, donne-moi une chance. Je veux ton coeur  »  . Le genre de message qu’on lit et relit pour être sûre de ne pas être folle. Message auquel je n’ai pas donné suite. Je pense beaucoup à lui. Un sentiment étrange, comme si son rôle dans ma vie n’était pas fini, comme si lui et moi avions manqué quelque chose… Mais j’ai appris à vivre avec.

Mon choix est simple, mon copain est mon futur mari, je n’imagine plus ma vie sans lui. 

J’écris ce texte pour toutes les femmes qui sont dans la même situation que moi, ou qui ont vécu quelque chose de similaire. Combien de femmes aiment un homme et sont encore attachées à un autre ?  Est-ce le destin ou le hasard ? Comment sait-on qu’on ne se trompe pas ? Tournons-nous vraiment la page ?

Lectrice anonyme

Crédit photo : @nickkarvounis

LES PLUS LUS

Cet article vous a plu ? Devenez membre PDA!

Rejoignez mes lecteurs privilégiés et recevez une fois par mois un e-mail rassemblant mes nouveaux articles et mes conseils amoureux.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.