Parler d'Amour

Un texte poignant pour la journée mondiale contre l’homophobie

Un texte poignant pour la journée mondiale contre l’homophobie

Auteur

Un texte poignant écrit par Alex Bocat pour la journée mondiale contre l’homophobie.

« Stop » : Un texte pour la journée mondiale de l’homophobie


Il s’est moqué de lui. Elle a menacé cette fille. Elle l’a bousculé pour qu’il le frappe. Il l’a complètement renié. Elles ont insulté ces gars. Ils ont abusé de ces deux nanas.

J’ai peur de ceux qui ont, étymologiquement, peur. Mais est-ce de la peur qui les envahissent ou de la haine ? Brel a dit : « il n’y a pas d’gens méchants. Il y a des gens qui ont peur et ça c’est d’leur faute« .

Regardez ces deux hommes qui sont heureux de s’aimer. 

Voyez comme ces deux femmes sont belles à s’admirer. L’amour restera plus fort. Peu importe la guerre, peu importe la force de ses batailles, l’amour l’emporte tant que l’on y croit.

Et J’admire ceux qui essayent, les soldats de ces combats. 

J’admire celui qui garde le sourire, j’admire celle qui se relève, j’admire celles qui n’ont pas honte de s’assumer, J’admire ceux qui vont se reconstruire.

Alors pourquoi ?

Pourquoi encore aujourd’hui certains deviennent victimes de ce qu’ils sont ? Pourquoi à l’heure actuelle nous ne sommes pas libre d’aimer ? Voilà une éternelle mission impossible : être libre et aimer. Alors, vous allez m’dire :  « Employer ces deux verbes dans une même phrase n’a aucun sens. Cela reste utopique. » Hélas. Malheureusement. C’est exact.

Mais j’ai envie d’y croire.

J’aimerais que tout cela change et pas seulement sous les projecteurs ! J’aimerais que dans tous les recoins plus ou moins sombres, dans tous les villages et toutes les villes de ce monde, les personnes qui s’aiment, soient enfin heureuses, peu importe leur choix amoureux.

Je ne parle pas au nom de la provocation. Je parle, ici, pour ceux qui baissent le regard par peur d’être reconnu, par peur de devenir l’objet de torture d’un homophobe ou d’une toute autre sorte d’individu qui pourrait m’échapper. 

J’écris pour ces personnes qui ne peuvent pas aimer celui ou celle que leur cœur a choisi.

J’écris pour lui qui ne peut plus se regarder en face. J’écris aussi pour elle qui se force à faire l’amour avec un homme mais qui rêve de cette femme. J’écris pour cet adolescent qui est le bouc émissaire de son lycée.

Il y a tellement de monde qui ne connaît pas l’amour sur cette Terre, à notre époque. Il est déjà bien compliqué de trouver l’âme sœur dans une vie alors arrêtez de mettre des barrières sur les chemins. Ouvrez-les pour laisser passer les âmes seules ou bien aidez-les à passer par-dessus. Elles vous remercieront.

Stop à la peur. Stop à la haine. Stop à l’homophobie.

Alex Bocat 

Voir les commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

LES PLUS LUS

Cet article vous a plu ? Devenez membre PDA!

Rejoignez mes lecteurs privilégiés et recevez une fois par mois un e-mail rassemblant mes nouveaux articles et mes conseils amoureux.