Parler d'Amour

« Tomber amoureux semble si dangereux » : Un magnifique texte de Patrick

« Tomber amoureux semble si dangereux » : Un magnifique texte de Patrick

Auteur

Tomber amoureux semble si dangereux

« Dis, petit, as-tu une petite copine ? »

-Non.

-Il n’y a pas une fille que tu préfères ?

-Si, mais…

-Tu n’aimerais pas te marier plus tard ?

-…

Comment pourrais-je lui dire, à 8 ans, que je ne crois déjà plus en l’amour ? Je crois en l’amour, tel qu’en parle mon papa, mais j’ai beaucoup de mal à croire en l’amour entre un homme et une femme.

Tomber amoureux semble si dangereux.

Quand je vois mes grands parents qui se déchirent depuis toujours, quand j’entends parler de tous ces couples qui se séparent, quand je pense à mes parents qui se sont séparés pour quelques petites disputes sans queue ni tête, quand je vois mon papa qui en souffre encore des années après, quand je sais qu’il fait tout ce qui est possible et imaginable pour nous unir à nouveau, pas juste pour nous, pas que pour lui non plus, pour nous tous et toutes les plus belles raisons du monde… et que rien n’y fait, et quand on sait qu’un enfant de parents séparés, qui plus est dans une société où la séparation est banalisée et même, si souvent, largement conseillée, a plus de chance encore de vivre cette séparation si douloureuse…

Je suis encore très jeune… Je n’ai pas les mots…

Mais les idées sont bien là, bien présentes dans ma tête… Je me sens impuissant… J’aimerais changer les choses… J’espère que ces choses vont évoluer, au fur et à mesure que je grandirai… J’espère que, quand je serai grand, les Hommes cesseront de passer d’un extrême à l’autre… en entraînant, en poussant leurs semblables dans cette bêtise, chacun à leur tour… avec, souvent, cette étrange férocité, contraire de l’amour… envers ceux qui, comme mon papa, résistent tant bien que mal, avec, par et pour cet amour.

Pourquoi les Hommes, qui espèrent tant et plus que tout l’amour, s’acharnent-ils contre lui, s’acharnent-ils à le faire disparaître ?

J’entends encore, résonner dans ma tête, toutes les paroles des personnes de notre entourage, qui ont dit à mon papa d’oublier ma maman, de passer à autre chose, de tirer un trait sur elle, sur leur histoire… sur notre histoire, comme si elle n’avait jamais existé, comme si j’étais né d’une erreur…

Et encore… Je n’entends pas tout.

Ça fait mal, vous savez, pour un enfant, ça fait vraiment mal. Heureusement que mon papa est là pour pleurer à ma place… puis me redonner, sans cesse, un nouvel espoir, une nouvelle raison d’y croire… Et puis heureusement que ma maman est là, aussi, bien sûr… mais c’est différent.

Patrick

LES PLUS LUS

Cet article vous a plu ? Devenez membre PDA!

Rejoignez mes lecteurs privilégiés et recevez une fois par mois un e-mail rassemblant mes nouveaux articles et mes conseils amoureux.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.